10 conseils pour préparer un entretien d'embauche et maximiser vos chances d'être pris avec ABACUS !

10 conseils pour préparer un entretien d'embauche

Sommaire de l'article

Vous êtes à la recherche d’un nouveau poste. Votre candidature semble avoir séduit puisque vous venez de décrocher un entretien. C’est un premier pas vers votre nouvelle vie professionnelle. Maintenant, vous devez convaincre le recruteur ! La phase de préparation d’un entretien d’embauche est essentielle. Montrer sa motivation ne suffit pas pour décrocher un emploi. Pour prouver vos compétences et qualités, il y a l’art et la manière de le faire. Voici nos conseils pour vous aider à préparer votre entretien d’embauche.

Conseil n° 1 : préparez votre entretien d’embauche le plus tôt possible

La préparation d’un entretien d’embauche demande du temps. Envisager de travailler cette rencontre la veille pour le lendemain est une profonde erreur. Le recruteur s’apprête à rencontrer de nombreux candidats mieux préparés que vous. Arriver les mains dans les poches sans aucune préparation, même minime, est la meilleure manière de rater votre entretien.
Dans votre intérêt, nous vous conseillons de préparer cet entretien d’embauche dès l’appel, ou du message, du recruteur. Vous passerez alors pour un candidat motivé, curieux et intéressé par le poste pour lequel il postule.

Renseignez-vous sur l’entreprise et vos recruteurs

Lors de votre candidature, vous avez normalement déjà réalisé quelques recherches sur l’entreprise pour étoffer votre lettre de motivation. Désormais, vous devez approfondir la connaissance de l’entreprise et collecter un maximum d’informations à son sujet. Date de création, dirigeants, position au sein de son secteur d’activité, mode de fonctionnement, effectifs, métiers présents, réputation, objectifs, etc. Ces informations vous serviront à poser des questions pertinentes à la personne en face de vous pendant l’entretien.

Prenez la pleine mesure du poste

Reprenez l’offre d’emploi pour laquelle vous avez candidaté. Étudiez-en tous les points : missions, compétences demandées, profil, contexte, etc. Cette étude approfondie du poste à pourvoir vous permettra, encore une fois, de poser les bonnes questions à votre recruteur. N’hésitez pas non plus à faire des recherches sur le type de poste, ce qu’il se fait ailleurs, dans d’autres entreprises.

Faites un parallèle de vos expériences professionnelles avec le profil du poste

Faites le point sur votre carrière avant de préparer un entretien d’embauche : quelles missions, métiers, formations etc., avez-vous réalisé qui correspondent parfaitement aux attentes de l’employeur ? À chaque besoin, mettez en avant une expérience, si possible avec des chiffres à la clé ou des exemples concrets de réalisation. De cette façon, vous rassurez le recruteur. Vous avez déjà été amené à mener de front des missions que vous pourrez rencontrer dans le futur.
Il vous manque de l’expérience professionnelle ? Vous cherchez un nouvel emploi dans le cadre d’une reconversion professionnelle ? Montrez que vous avez à votre actif des formations ou un bilan de compétences mentionnant votre potentiel pour le poste.

Conseil n° 2 : suivez une formation de préparation d’entretien en ligne

Pour mettre toutes les chances de votre côté dans ce recrutement, exploitez toutes les ressources disponibles en ligne. Il existe en effet de nombreux ateliers gratuits pour vous aider dans la préparation d’entretien. Si vous êtes demandeur d’emploi, Pôle emploi propose également plusieurs outils pour vous accompagner. Simulation d’entretiens, conseils des recruteurs, attitude…
Vous pouvez également opter pour un guide papier, un ouvrage tel que « S’entraîner à l’entretien de recrutement » de Claude d’Estais, aux éditions Eyrolles. Ce dernier vous propose des exercices de mise en situation.

Conseil n° 3 : anticipez les questions du recruteur

Au cours de l’entretien, le recruteur vous pose de nombreuses questions. Certaines sont récurrentes et peuvent être travaillées avant l’entretien. Citons celles qui reviennent le plus souvent.

  • Pouvez-vous vous présenter ?
  • Quel est votre parcours professionnel ?
  • Pour quelles raisons avez-vous postulé à notre offre d’emploi ?
  • Que pouvez-vous apporter à l’entreprise ?
  • Quelle est votre plus grande réussite professionnelle / erreur ?
  • Citez trois qualités et trois défauts.
  • Où vous voyez-vous dans cinq ans ?
  • Pourquoi vous et pas un autre candidat ?

Prenez le temps de trouver une réponse précise à chacune de ces questions.

Vos réponses au cours de l’entretien d’embauche

Préparer vos réponses ne veut pas dire apprendre par cœur votre discours. Le recruteur attend de vous des arguments, un peu de spontanéité et un vrai échange. Oubliez le monologue, allez à l’essentiel. Un argumentaire bien construit et pertinent permettra à votre interlocuteur de comprendre votre motivation pour le travail proposé.

N’oubliez pas vos propres questions sur le poste et l’entreprise

Au cours de l’entretien d’embauche, le recruteur vous demande inévitablement si vous avez des questions. Ne répondez pas « non » ! Vos questions sur le poste, l’entreprise, les phases de recrutement sont essentielles dans le déroulement de votre entretien. Elles sont la preuve que vous êtes impliqué, que vous souhaitez des informations, que vous vous projetez dans votre future entreprise. Ne faites pas l’impasse sur cette étape de l’entretien qui peut être réellement décisive. Ne vous forcez pas non plus à poser des questions inutiles. Vos interrogations doivent être pertinentes !

Conseil n° 4 : temporisez la question de la rémunération

Le premier entretien d’embauche n’est pas toujours le moment opportun pour évoquer la question de la rémunération. Certains emplois demandent de passer plusieurs entretiens avant d’arriver à cette question essentielle. Bien sûr, il s’agit d’une question que vous avez préparée avant votre entretien d’embauche. Renseignez-vous sur les salaires du secteur. Vous pouvez également trouver ce type d’informations sur des simulateurs de salaire disponibles en ligne. Vous devez arriver à votre entretien d’embauche avec une fourchette de salaire en tête.
Si le recruteur n’aborde pas la question, vous avez le droit de demander le niveau de salaire proposé pour le poste. La réponse de l’employeur permettra d’éviter les mauvaises surprises à la fin du processus de recrutement.

Conseil n° 5 : entraînez-vous !

Autre étape importante dans la préparation d’un entretien d’embauche : la mise en situation. Un proche peut jouer le rôle du candidat et vous faire passer la première étape du recrutement. Laissez cette personne mener l’entretien comme si vous y étiez. L’idéal étant qu’elle vous pose les bonnes questions pour vous mettre en difficulté.
Si vous n’avez personne sous la main, entraînez-vous seul. Expliquez à haute voix votre parcours professionnel, présentez-vous devant un miroir, bref, entraînez-vous à l’oral. Cet exercice est essentiel : en entretien, il vous permettra de ne pas bafouiller ou de trouver vos mots rapidement.

Conseil n° 6 : préparez tous les éléments utiles à votre candidature

Ne venez pas à votre entretien d’embauche les mains dans les poches. Au minimum, emportez avec vous votre Curriculum Vitæ. S’il n’est pas utile au recruteur, il peut vous servir de support. Dans le même esprit, emportez avec vous votre lettre de motivation.Pour convaincre le recruteur de vous prendre vous plutôt qu’un autre candidat, apportez des documents concrets concernant votre expérience professionnelle. Rapport ou évaluation de stage, book professionnel, certification obtenue après une formation, bilan de compétences… Ces documents, qui ne concernent que votre vie professionnelle, sont des atouts qui peuvent faire la différence face à d’autres candidats moins bien préparés que vous.

Conseil n° 7 : n’oubliez pas votre anglais !

Si l’offre d’emploi stipule un niveau d’anglais exigé, nous vous conseillons de réviser avant votre entretien d’embauche. À moins que vous ne soyez totalement bilingue, faites le point sur le vocabulaire propre au recrutement, au poste et à votre secteur d’activité.
Savoir tenir un entretien en anglais est l’un des points clés que vous devez réussir pour décrocher ce nouveau travail. Un entretien avec un anglophone peut s’avérer utile pour travailler l’accent.

Conseil n° 8 : préparez votre tenue

Chaque candidat s’interroge sur la tenue vestimentaire à porter au cours de l’entretien. Costume/cravate, tailleur/pantalon, jean/chemise ? Tout dépend de l’entreprise ! S’il s’agit d’une jeune startup et que le ton du recruteur était informel lors du premier contact, trouvez une tenue décontractée, mais sobre. S’il s’agit d’une plus grande PME, d’une entreprise plus importante, le costume ou le tailleur s’imposent d’eux-mêmes.
Dans tous les cas, jouez la carte de la sobriété. Optez pour une tenue dans laquelle vous vous sentez bien ! Ne soyez pas mal à l’aise devant un recruteur pour une simple question vestimentaire !

Conseil n° 9 : soyez à l’heure à votre entretien d’embauche !

Effectuez une recherche, la veille de votre entretien, pour localiser dans les moindres détails le lieu de votre entretien. Horaires de transport, temps de marche de votre arrêt à l’entreprise, trajet alternatif en cas de problème… Vous devez être dans la maîtrise.
N’oubliez pas non plus d’emporter avec vous les coordonnées téléphoniques ou e-mail du recruteur. Au moindre empêchement ou retard, prévenez-le !

Conseil n° 10 : optez pour une attitude positive durant l’entretien

Si vous avez suivi nos conseils à la lettre, la préparation de votre entretien est complète. Vous avez donc toutes les cartes en main pour convaincre l’interlocuteur de vous donner le poste. Cette préparation devrait vous libérer d’une grosse part de stress. Gardez confiance en vous et dans le parcours que vous avez déjà accompli.
Néanmoins, si le stress vous envahit, apprenez quelques exercices de respiration à appliquer juste avant l’entretien.

Préparer un entretien d’embauche avec ABACUS

Parce qu’il n’est pas toujours évident de parler de ses compétences ou de mettre en avant ses expériences professionnelles, le cabinet ABACUS est là pour vous aider. Contactez-nous et posons ensemble les bases de votre projet professionnel.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Transitions pro (ex Fongecif) et reconversion : comment ça marche en 2021 ? Le guide ABACUS

FONGECIF et reconversion : comment ça marche en 2021 ?

Vous souhaitez « faire un Fongecif » ou « faire appel au Fongecif » pour votre reconversion professionnelle ? En 2021, on ne parle plus de Fongecif mais de Transitions Pro, ni de CIF mais de CPF de transition. Découvrez notre guide pour tout comprendre !

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Valoriser ses compétences avec ABACUS
Comment rédiger une lettre de démission ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement