Avec

Booster son employabilité

Financez
le développement
de vos compétences

#OSEZIMAGINERUNEMEILLEUREVIE!
#MONCOMPTECPF

Changer de vie professionnelle

Formation professionnelle en
entreprise et aide de l’employeur

découvrez les étapes du bilan de compétences avec ABACUS
La formation en entreprise est un sujet de plus en plus médiatisé. Le monde professionnel évolue à vitesse grand V, le marché du travail demande aux entreprises et leurs salariés de s’adapter à ses évolutions.
Dans ce contexte, l’employeur a tout intérêt à participer à la montée en compétences de ses salariés par des actions de formation internes, ou externes.

Les objectifs de la formation professionnelle sont doubles :
– pour l’employeur, c’est l’assurance de bénéficier d’un effectif salarial capable de répondre aux attentes métiers du secteur,
– pour le salarié, de définir un objectif professionnel et les moyens à mettre en œuvre pour l’atteindre

Les possibilités de financer la formation de ses salariés sont nombreuses : co-financement d’une formation éligible au CPF, mise en place d’un Plan de développement des compétences, bilan professionnel, ProA…

Valoriser sa carrière avec abacus

Co-financement salarié/employeur
d’une formation éligible au CPF

Booster son employabilité

L’accès libre à l’action de formation n’a jamais été aussi simple : tous les actifs disposent d’un CPF, accessible depuis le site et l’application dédiée Moncompteformation.

Un salarié, même s’il est rattaché à une entreprise, peut éprouver le besoin de suivre une formation pour valoriser ses compétences, booster sa carrière, se reconvertir… les raisons d’utiliser son CPF sont variées !

Selon l’expérience du salarié, il peut également mobiliser son DIF, qui représente les heures de droit à la formation acquises avant 2015, pour alimenter son CPF personnellement.

Si la formation envisagée par le salarié va dans l’intérêt de l’entreprise, l’employeur peut aussi accepter de compléter son financement par un abondement du CPF.

La formation peut s’effectuer sur le temps de travail, ou en dehors : l’employeur est libre de décider.

Plus simple, optez pour le CPF de transition !

Le Plan
de développement des compétences

Booster son employabilité
Le Plan de développement des compétences a remplacé le plan de formation en janvier 2019.
Il consiste en des actions de formations obligatoires et non obligatoires pour les salariés d’entreprise, mis en place par l’employeur.

Il s’agit d’un document qui regroupe 2 types d’actions de formations définies par l’employeur à destination des salariés:
– les actions de formation obligatoires en application d’accords ou de conventions
– les actions de formation dites non obligatoires

Pour l’employeur, et en plus de faciliter la gestion de la montée en compétences des collaborateurs, il ouvre le droit à la prise en charge des frais de formation par l’OPCO pour les TPE/PME.

Pour le salarié, il permet d’envisager un Bilan de compétences, ou une VAE, afin de reconnaître les compétences du métier exercé. Il peut s’agir aussi d’une action de formation spécifique venant compléter les compétences demandées par le poste.

Le Plan de développement des compétences en détails
Changer de vie professionnelle

OPCO des Entreprises de proximité :
un soutien pour les TPE/PME
jusqu’à 50 salariés

L’OPCO des Entreprises de proximité est l’Opérateur des compétences dédié aux entreprises de moins de 50 salariés.

En soutien direct des employeurs, il peut répondre à des problématiques de financement de formation dans le cadre du plan de développement des compétences, et joue un rôle déterminant dans la promotion de la formation professionnelle en entreprise.

En tant qu’employeur, vous pouvez le solliciter à tout moment pour les besoins de formation professionnelle de vos salariés. Son rôle d’accompagnateur permet de mettre en place des dispositifs de formation efficaces, que vous disposiez ou non d’un service de formation interne.

Obligation d’un bilan professionnel
tous les 6 ans pour l’employeur

Le bilan professionnel, aussi appelé le « bilan à 6 ans », consiste en un point entre le salarié et l’employeur sur les 6 années de l’employé au sein de l’entreprise.

Au-delà du fait de revenir sur les entretiens professionnels effectués tous les 2 ans, c’est surtout l’occasion d’envisager pour le salarié des pistes de montée en compétences ou d’évolution dans le poste occupé.

Ce bilan doit déboucher pour le salarié sur un projet d’action de formation, dans le cadre d’un Plan de développement des compétences par exemple.

Les entreprises ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour justifier de l’accomplissement de leurs obligations auprès de l’URSSAF.

En cas de non-respect, l’employeur encourt des sanctions : par exemple, pour une entreprise de plus de 50 salariés, un « abondement correctif au CPF de 3 000 € devra être versé au salarié (futur article R6323 – 3 du Code du travail).

Valoriser ses compétences
Trouvez une formation avec ABACUS ! Pour toutes questions, ou demandes de renseignement, contactez-nous !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.