Changer de métier à 30 ans : 4 conseils à suivre pour réussir sa reconversion professionnelle

Changer de métier à 30 ans : 4 conseils pour trouver sa vocation

Sommaire de l'article

Changer de métier à 30 ans peut être un tournant déterminant dans la carrière d’une personne. Ce changement de cap doit être minutieusement planifié. Quels sont donc les échelons à gravir afin de définir votre vocation ? Quelles aides professionnelles sont à votre portée pour franchir les différentes étapes ?

Pourquoi changer de métier 30 ans ?

Il arrive qu’après le cursus universitaire, certains se disent : « Je ne sais pas quel métier faire ». C’est souvent le cas quand les parents ont imposé un certain domaine d’études à leurs enfants. Il n’est alors pas rare que ces derniers prennent un poste facile d’accès, souvent dans la continuité du cursus universitaire.

Si tel est votre cas, peut-être que vous avez ressenti une certaine lassitude au bout de quelques années. Vous avez de nouvelles valeurs et avez pris conscience de certains besoins professionnels. En effet, trouver sa vocation est un processus laborieux. Pourtant, changer de métier à 30 ans n’est pas toujours évident.

Cependant, il est tout à fait possible d’effectuer une reconversion professionnelle à cet âge-là. Il existe de nombreuses passerelles pour changer de poste. En effet, de nos jours les entreprises se concentrent davantage sur les compétences des collaborateurs. De plus, à 30 ans, vous avez un esprit assez jeune et encore beaucoup d’énergie. Si vous souhaitez vous réorientez, suivez nos conseils.

Conseil n°1 : Sortez de votre zone de confort

Vous avez sûrement déjà entendu ce conseil : sortir de sa zone de confort. Avoir envie de changer de métier est une chose, franchir le pas en est une autre. La crainte de l’échec ou encore la peur de paraitre ridicule peuvent vous freiner dans votre démarche. En effet, refaire sa vie professionnelle à 30 ans n’est pas toujours facile.

Pourtant, vous pouvez appliquer cette technique pour trouver et changer de vocation. Il s’agit ici de saisir des opportunités professionnelles qui s’offrent à vous. Cela peut être par exemple être un proche qui vous propose de l’aider dans un projet. Même si de prime abord vous n’êtes pas attiré par la mission, acceptez-la. C’est particulièrement utile pour découvrir de nouveaux secteurs lorsqu’on ne sait pas dans quelle direction avancer.

Cependant, si vous savez plus ou moins dans quel secteur vous souhaitez aller, renseignez-vous. Il se peut que vous ayez déjà certaines compétences requises. N’ayez pas peur d’accepter une position plus basse que votre poste actuel. En effet, chaque expérience pourra vous être utile. Cela peut être une nouvelle compétence mais également un réseau professionnel différent.

Conseil n°2 : Faites le point sur vos passions et vos expériences personnelles

Vous avez probablement des expériences en dehors du travail. Cela peut être un passe-temps comme une activité artistique ou physique. Vous pouvez également investir votre temps libre dans des associations ou faire du bénévolat. Faites le point sur ce que vous faites pendant votre temps libre. En effet, cela vous éclairera sur les valeurs qui vous animent ainsi que les secteurs qui vous attirent.

Si vous souhaitez exercer une activité artistique par exemple, vous pouvez tenter de vous lancer en tant que freelance. Attention cependant, il est essentiel de vous renseigner sur les conditions d’exercices. Selon le statut juridique que vous choisirez, vous pouvez être soumis à certaines restrictions.

Si vous souhaitez exercer dans un domaine qui vous passionne mais que vous n’avez pas les compétences requises, pensez à vous former.  Vous pourrez ainsi acquérir de nouvelles aptitudes mais également vous professionnaliser. Selon les cursus choisis, vous pourrez même recevoir une certification à la fin de votre parcours.

De nombreux dispositifs peuvent vous aider à accéder à la formation de votre choix. Vous pouvez par exemple utiliser votre compte personnel de formation (CPF) pour financer votre apprentissage. N’hésitez pas également à vous rapprocher de Pôle emploi. En passant par cet organisme, vous aurez notamment accès au conseil en évolution professionnelle (CEP). Ces solutions s’appliquent également si vous souhaitez  changer de métier à 40 ans.

Conseil n°3 : Faites des tests pour déterminer votre carrière professionnelle

Si vous souhaitez changer de voie professionnelle à 30 ans, vous pouvez passer des tests en ligne.  Selon le site et le type que vous choisirez, la durée peut varier. Les tests les plus répandus dans le monde du travail sont le MBTI, le BIG FIVE, le SOSIE et le PAPI.

Au niveau du contenu, ils se rapportent généralement à votre personnalité. Vous pouvez, selon les tests, choisir si des affirmations vous correspondent ou non. Certaines questions porteront sur vos qualités et vos défauts dans le cadre du travail ou dans votre vie privée.

Ces tests dresseront votre profil psychologique, et vous proposeront une liste de métiers qui pourraient vous correspondre. Si vous souhaitez des résultats précis, il est recommandé de vous orienter vers des tests plus élaborés, mais qui vous prendront alors plus de temps.

Si les tests en ligne sont les plus faciles, il est également possible de payer pour bénéficier de méthodes plus abouties. Vous obtiendrez alors un bilan plus complet. Sachez qu’il est également possible de passer des tests pour sa reconversion professionnelle.

Conseil n°4 : Procéder à un bilan de compétences avec ABACUS

Le bilan de compétences est une étape incontournable quand il s’agit d’établir un projet professionnel. Très souvent, c’est la solution que choisissent ceux qui se disent « je veux me reconvertir ».

Ce dispositif qui vous aidera à recenser vos différentes compétences et aptitudes professionnelles. Les résultats prendront également en compte vos différents besoins et vos ambitions dans le cadre du travail. Sachez qu’il est accessible à tous les travailleurs, même si vous n’avez pas beaucoup d’années d’expériences.

Accompagné par nos experts ABACUS, vous pourrez dresser votre profil professionnel au travers de méthodes RH modernes. C’est une opportunité de vous projeter dans le futur mais également de faire le point sur votre parcours. A la fin du bilan, nos conseillers vous présenteront une analyse détaillée des résultats.

Vous serez conseillé et orienté vers des secteurs et domaines qui vous correspondent. Vous aurez alors une vision claire sur votre parcours professionnel. De plus, vous bénéficierez de toute l’expertise ABACUS et d’un accompagnement dans la construction de votre projet.

En cas de doute quant à votre reconversion professionnelle, n’hésitez pas à faire appel à notre cabinet. Chez ABACUS, nous pourrons vous conseiller dans vos démarches.

 

Nombre de mots : 1059

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Se reconvertir dans un métier à 50 ans
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement