Organismes de formation : retour des stagiaires le 11 mai

Sommaire de l'article

Dans un communiqué diffusé lundi 4 mai dernier, le ministère du Travail a annoncé la possibilité de relancer les sessions de formation en présentiel à partir du 11 mai. « Les centres de formation continue pourront de nouveau accueillir leurs stagiaires à compter du 11 mai 2020 ».

Une bonne nouvelle pour notre secteur d’activités, en grande partie à l’arrêt depuis le confinement annoncé le 16 mars dernier.

Le ressenti d’ABACUS sur ce nouveau départ post-confinement.

Une reprise lente et progressive des formations en présentiel

En premier lieu, il faut s’attendre à une reprise assez lente, et progressive au fur et à mesure des résultats du déconfinement.

Cette période de Covid-19 aura notamment laissé quelques traces dans l’administration française, qui pâtit d’une organisation exceptionnelle difficile à mettre en place. Pour certains, les dossiers de prise en charge des formations sont à l’arrêt. Leurs traitements devraient reprendre petit-à-petit.

Il n’en reste pas moins les problématiques logistiques des transports en commun dans les métropoles. Les barrières de sécurité mises en place risquent de ralentir le trafic et de décourager les déplacements de certains usagers.

A priori, il faudra attendre un peu pour mesurer une reprise convenable de l’activité de la formation pour les français.

Des mesures de protection à mettre en place dans un temps record

Pas simple de respecter à la lettre le « protocole national de déconfinement » publié le 3 mai dernier par le ministère du Travail. Et pour cause, à date, nombreux sont les organismes qui n’ont toujours pas reçu leur stock de masques et autres équipements individuels recommandés.

Au-delà de cet approvisionnement nécessaire pour appuyer les barrières de sécurité, les organismes de formation vont devoir faire preuve d’organisations méticuleuses. Gestion des flux, nettoyage et désinfection de leurs locaux… Cela demande donc des ressources complémentaires.

Une réponse catégorique à ces difficultés organisationnelles est possible. Elle se trouve peut-être dans la transformation des supports de diffusion de la formation professionnelle. La formation à distance est la grande gagnante de ces deux derniers mois, et devient de plus en plus le choix privilégié des bénéficiaires.

La formation à distance : l’avenir des actions de formation ?

Certains organismes de formation étaient déjà prêts et avaient misé sur la formation à distance et en ligne bien avant l’épisode Covid-19. D’autres ont été réactifs et ont su s’adapter. Selon la FFP (Fédération de la Formation Professionnelle), les formations en ligne ont triplé lors du confinement, passant de « 10% à 30% ». Elle l’a d’ailleurs encouragé avec son hashtag #JeMeFormeChezMoi.

Nous pouvons toujours tirer du positif d’un malheur. S’il y a bien une note optimiste à retenir de cette mise en péril de la formation professionnelle, c’est cet élan vers la transformation digitale.

La formation à distance pourrait alors devenir le canal d’apprentissage préféré des français. Autant s’adapter dès maintenant et répondre aux exigences du monde de demain.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
Kévin Maudet
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement
Et si c'était le moment pour valoriser ses compétences...

//A la Une du blog

Booster sa carrière
Votre bilan de compétences à distance avec ABACUS !
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement