Le bilan de compétences : 10 bonnes raisons pour se lancer

Sommaire de l'article

Pour ceux qui suivent nos actualités, vous l’aurez deviné : le bilan de compétences pourrait devenir une action professionnelle incontournable pour vous cette année. Et pour cause, jamais le monde du travail n’aura été aussi chamboulé que ces derniers mois.

Le fautif en grande partie, nous le connaissons suffisamment pour ne plus le nommer. Baisse d’activité, activité partielle, crise économique, risque de licenciements… Nous pouvons lire ces indicateurs à l’arrière-goût cataclysmique un peu partout. Si pour certains il va être question de reprendre le rythme et garder le cap, pour d’autres l’avenir reste flou, il faudra se renouveler.

Le bilan de compétences se réalise en 24h d’échanges répartis sur 3 mois. Il représente assurément l’action de formation la plus efficace pour reconstruire son avenir professionnel sans le brusquer.

Nous vous donnons 10 bonnes raisons de vous lancer dans cet entretien déterminant pour votre carrière.

1. Être suivi(e) par un professionnel de la gestion de carrière

Le bilan de compétences est d’abord une demande d’expertise. C’est la possibilité d’être accompagné(e) par un professionnel qui en sait mieux que nous sur la façon de penser les différentes conceptions d’une carrière, et leurs gestions. Avant tout, vous avez besoin de recul et de conseils.

2. Aller à son rythme : quand on veut, où l’on veut

Quand vous décidez de faire un bilan de compétences, vous êtes le maître de la cérémonie. Vous savez que vous avez 24h d’échanges devant vous durant 3 mois, mais c’est à vous de les moduler, de les répartir comme bon vous semble.

Chez ABACUS, nous proposons deux modes opérationnels pour notre bilan de compétences, en présentiel ou à distance et en ligne. Pour des raisons logistiques évidemment, mais pas uniquement. Certains se sentent plus à l’aise pour parler de leur expérience à distance, à l’inverse, d’autres y verront un inconvénient. Nous respectons votre préférence.

3. Ne pas être jugé(e) dans ses choix professionnels

L’une des premières inquiétudes avant de se lancer dans un bilan de compétences, c’est la peur d’être jugé(e). Forcément, toute notre vie, nous y avons été confrontés. Par nos proches, par notre famille, mais aussi par nos collègues et nos responsables.

Lorsque vous entamez un bilan de compétences, vous avez affaire à un consultant au regard objectif qui vous veut du bien, et seulement du bien. C’est une relation d’égal à égal, des échanges sains.

4. Consacrer 100% de son temps pour des recherches

Souvent, nous tentons par nous-mêmes de nous bousculer, de nous informer pour susciter le changement dans notre quotidien professionnel. Mais ce temps est dissimulé dans des débuts ou des fins de soirée en semaine, après une longue (trop longue) journée. Nous avons aussi tenté les dimanches matin pluvieux à ne pas savoir quoi faire si ce n’est méditer… Mais c’est sans compter les perturbations quotidiennes que l’on connaît toutes et tous dans nos vies privées !

En délimitant ce temps destiné à faire le point sur votre carrière et vos recherches, vous arrêtez le chronomètre. En 1h d’échanges, vous constatez que vous avez été plus efficace qu’en plusieurs années !

5. Faire le point sur le passé pour mieux envisager l’avenir

C’est le moment de tout mettre sur table et sur papier. Tout ce que vous avez fait, envisagé, tenté, réussi ou échoué. Ce que vous avez voulu, ce que vous ne voulez plus. Ce que vous n’avez pas obtenu, et ce que vous espérez. 

Le bilan de compétences est très méthodique, et comprend une phase d’introduction, une phase d’investigation et une phase de conclusion. Le chemin que vous parcourez vous permet de faire le point sur votre passé professionnel et d’en tirer des conclusions. Mais c’est surtout l’opportunité de mieux envisager l’avenir et de mettre toutes les chances de votre côté.

6. Créer un cadre et des objectifs sans pression

Outre la méthode, le bilan de compétences permet d’acquérir les bons réflexes. Le consultant vous accompagne pour créer un cadre d’évolution et des objectif.

En revanche, le principe n’est pas de vous stresser, loin de là ! Avec une bonne organisation et des échéances pour mener à bien votre projet, la réussite s’offre d’elle-même sans subir de pression.

7. Apprendre à se valoriser

Le but de ces entretiens est aussi d’apprendre à vous valoriser et à mettre en avant vos atouts. Nous avons toujours de bonnes raisons de se valoriser : notre expérience est unique, ce que nous en avons tiré plus encore !

Le bilan de compétences est un entraînement pour se sentir plus apte, quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez : entretien de candidature, entretien avec un collaborateur…

8. S’octroyer le bien-être au travail

C’est un sujet très délicat que le bien-être au travail. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est primordial, mais nous savons aussi combien il n’est pas toujours simple à appliquer.

Le projet professionnel que vous dessinez avec votre consultant doit être fait d’envies et de motivations. Vous recherchez votre bien-être personnel et professionnel : l’objectif du bilan de compétences est de vous permettre de l’obtenir. Et entre nous, vous l’obtiendrez !

9. Booster sa carrière sans se ruiner

Il n’est pas toujours simple de se positionner face à la multitude de coachings, de développements personnels et autres formations qui vous sont proposés en ligne. D’autant plus que malheureusement, il s’avère le plus souvent que ces tendances peuvent revenir cher !

Le bilan de compétences, en tant qu’action de formation agréée par l’état, vous pouvez entièrement le financer avec votre Compte Personnel de Formation, le CPF. Ces euros acquis chaque année permettent de se former, d’apprendre et d’envisager l’avenir à moindre coût. Rendez-vous sur MonCompteFormation pour connaître le montant de vos droits.

Et vous voulez une bonne nouvelle ? Votre compte a été ou va bientôt être alimenté de 500 ou 800€ supplémentaires (voir notre article sur le sujet de l’alimentation annuelle du CPF).

10. Oser imaginer une meilleure vie

Car nous ne le dirons pas assez. A l’heure où les perspectives optimistes sont parfois bien enfouies sous le caractère anxiogène du travail, il est possible de nager à contre-courant.

Envisager le bilan de compétences, forcer son destin et plonger la tête la première vers l’avenir, c’est déjà avoir réussi. L’évolution, telle que vous la définissez et telle que vous la souhaitez n’est plus qu’à portée de mains.

Et si vous souhaitez compléter votre lecture pour encore plus vous convaincre, nous vous proposons de lire notre article sur le bilan de compétences et l’avenir autrement.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
Kévin Maudet
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
A découvrir également
Comment réussir son bilan de compétences ? Découvrez notre guide de réussite ABACUS !

Le guide pour réussir son bilan de compétences

Vous envisagez de faire un bilan dé compétences ? Découvrez notre guide pour le réussir : quand le faire, comment s’y préparer, comme se déroule-t-il ?
Toutes les réponses à vos questions avec ABACUS !

LIRE
Employeur, vous pouvez abonder le CPF de vos salariés sur le portail en ligne EDEF (MonCompteFormation)

L’abondement du CPF par l’employeur sur le portail EDEF

Depuis début septembre 2020, l’employeur peut réaliser l’abondement du CPF de ses salariés via le portail EDEF (Espace des Employeurs et des Financeurs). Découvrez comment fonctionne cet espace et quelles sont les dotations possibles au titre du CPF.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement
Et si c'était le moment pour valoriser ses compétences...

//A la Une du blog

Booster son employabilité
Mais au juste, qui sommes-nous ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement