abacus_partenaires_recrutement

Report des entretiens professionnels obligatoires au 30 juin 2021

Sommaire de l'article

Les entreprises dont les salariés sont présents depuis le 7 mars 2014 avaient pour obligation de leur faire passer un entretien professionnel avant fin mars.

En raison du Covid-19, la date butoir des entretiens professionnels est reportée au 30 juin 2021. La sanction de l’abondement correctif pour les entreprises de moins de 50 salariés est quant à elle suspendue pour l’année.

Report des entretiens professionnels au 30 juin 2021 !

[Mise à jour 18/12/2020]. Si vous êtes dirigeant.e d’entreprise, sachez que la date butoir pour faire passer vos entretiens professionnels est désormais le 30 juin 2021 ! L’entretien professionnel peut très bien se réaliser à distance, en visioconférence. Privilégiez cette solution si vos effectifs sont actuellement en télétravail.

Qu’est-ce que l’entretien professionnel obligatoire ?

Nous l’abordons dans notre page dédiée aux aides de l’employeur, l’entretien professionnel est obligatoire tous les 6 ans en entreprise. Le but de cet échange entre l’employeur et son employé est de faire un bilan des bilans professionnels. Eux-mêmes doivent avoir lieu tous les 2 ans.

Également appelé « bilan à 6 ans », son objectif est double. Il concerne aussi bien les intérêts de l’entreprise que ceux du salarié dont il est question.

L’entretien est obligatoire y compris en période chômage partiel

Un salarié actuellement en période de chômage partiel doit tout de même recevoir son entretien professionnel avant le 30 juin 2021. Si son emploi est menacé par la baisse d’activité de son entreprise, c’est justement l’occasion de négocier avec l’employeur une formation de reconversion. En effet, l’employeur pourra faire financer la formation en question grâce au dispositif FNE-Formation. Voir l’article que nous avons consacré à la reconversion professionnelle pendant le chômage partiel.

Les objectifs de l’entretien professionnel

Pour l’employeur, l’entretien professionnel “des 6 ans » est un moyen de faire un point sur le parcours professionnel de son salarié. En effet, il permet de rendre compte de sa motivation et de son bien-être dans l’exercice de son poste. Aussi de vérifier qu’il possède bien toutes les certifications et qualifications nécessaires.

Au travers de l’échange, l’employeur peut notamment envisager une action de formation s’il la juge nécessaire et utile à son salarié.

Pour le salarié, c’est l’occasion de faire le point sur sa carrière au sein de l’entreprise. Dès lors, il peut envisager avec son employeur une évolution professionnelle. Demander à développer ses compétences à travers une formation qualifiante ou certifiante, par exemple.

Répété à l’échelle de tous les collaborateurs, cet échange est déterminant pour la santé économique de son entreprise.

L’enjeu de l’entretien professionnel pendant la crise du Covid-19

Les entretiens professionnels sont d’autant plus importants en cette période de crise due au Covid-19. La fragilité des entreprises impose plus que tout de veiller à la bonne situation ou non des salariés. Si restructuration de l’entreprise se présage (PSE, PDV…), autant préparer tout de suite les salariés en les intégrant dans des actions de formation. Le bilan de compétences peut s’avérer un bon point de départ pour amorcer un projet de mobilité professionnelle, par exemple.

Nous invitons les dirigeant.e.s à discuter de la possibilité pour les salariés d’entrer en formation professionnelle. De les préparer à un éventuel besoin de reconversion professionnelle.

Obligation légale, contrôle de l’URSSAF et sanction…

L’entretien professionnel est une obligation légale inscrite dans le Code du travail (article L6315-1 et articles L6323-10 à -15).

Ainsi, toutes les entreprises sont concernées, quelle que soit leur taille et leurs effectifs. A l’issue de l’entretien, un document rédigé doit être acté et une copie remise au salarié.

L’URSSAF, à qui revient la compétence de la gestion de ces entretiens, procédera à des contrôles à partir de 2022. En cas de non-respect de cette obligation, cela entraînera un versement forcé sur le compte CPF du salarié. La correction est salée : un abondement correctif d’une valeur de 3 000 €.

Quels salariés passent ces entretiens professionnels ?

Tous les salariés d’une entreprise sont concernés, quelle que soit la nature de leurs contrats. CDI, CDD, contrat de travail temporaire ou aidé, à temps plein ou partiel

À noter aussi que ces entretiens peuvent aussi servir aux contrats de professionnalisation ou d’alternance.

Comment assurer une bonne organisation de ces entretiens professionnels ?

Afin d’organiser au mieux la gestion de ces entretiens au sein de votre entreprise, nous vous conseillons de les planifier dans un calendrier annuel. À l’instar du Plan de développement des compétences, il existe des outils de gestion RH efficaces. Entre autres, leur rôle est d’assurer la mise en place de plans d’actions internes.

Si vous souhaitez obtenir des conseils, n’hésitez pas à nous contacter !

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
Kévin Maudet
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
A découvrir également
Découvrez le guide ABACUS du CPF et de Pôle Emploi pour réussir le financement de sa formation professionnelle !

Réussir sa formation : le guide du CPF et de Pôle Emploi

Le CPF et le financement par Pôle Emplois sont-ils compatibles ? Les demandeurs d’emploi ont-ils un CPF et comment peuvent-ils l’utiliser ? Découvrez notre guide consacré au CPF et à Pôle Emploi pour réussir le financement de sa formation professionnelle.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Quelles sont les étapes d'un bilan de compétences ?
Et si vous envisagiez un bilan de compétences ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement