Comment trouver un travail ? Voici 10 conseils ABACUS pour décrocher un job !

10 conseils pour décrocher un travail

Sommaire de l'article

Pour décrocher un nouvel emploi, il n’existe malheureusement pas de formule magique. Le schéma est même assez classique et commun à de nombreux candidats : vous parcourez les emplois disponibles et vous envoyez votre candidature. Cependant, vous pouvez mettre en place de nombreuses actions pour booster votre carrière. Comment taper dans l’œil d’un recruteur ? Comment décrocher un entretien et obtenir une promesse d’embauche ? Nous vous avons préparé une liste de conseils qui devraient vous aider à trouver un travail.

Conseil nº 1 : faites le point sur le marché du travail et votre domaine d’activité

Le monde du travail évolue. Si vous sortez d’une longue expérience professionnelle dans une entreprise, vous avez besoin d’une mise au point. Les jeunes diplômés se confrontent, quant à eux, à la vie active pour la première fois. Pour tous, un bilan s’impose :

  • Quelles sont les entreprises qui recrutent ?
  • Quelles sont les compétences demandées dans votre domaine ?
  • Quels emplois recherchez-vous ?
  • Votre secteur d’activité est-il saturé ?
  • Votre profil est-il encore en adéquation avec les postes que vous souhaitez ?

Ces quelques questions vous permettent d’affiner votre recherche et de mieux préparer l’avenir. Si vous avez besoin d’une réorientation professionnelle, de formations pour ajuster vos compétences, de reprendre des études, vous pouvez alors mettre en place les bonnes actions. Vous augmentez ainsi vos chances d’améliorer votre CV et de décrocher un entretien.

Conseil nº 2 : actualisez votre CV

C’est la première action à réaliser avant de répondre à des offres d’emploi. L’élaboration de votre CV est une étape essentielle pour trouver un travail. Il s’agit de votre carte d’identité professionnelle : votre CV regroupe vos expériences, vos différents employeurs, votre formation, vos compétences clés, etc.
Si vous n’êtes pas à l’aise dans la réalisation de votre CV, n’hésitez pas à demander des conseils. Pôle Emploi propose des ateliers sur ce thème à tous les demandeurs d’emploi qui en font la demande.

Conseil nº3 : préparez un CV et une lettre de motivation adaptée à chaque offre d’emploi

Les recruteurs reçoivent de très nombreuses candidatures pour une seule offre d’emploi. Pour vous démarquer et trouver un travail, nous vous conseillons de personnaliser votre candidature. En moyenne, vous devriez avoir deux à trois CV différents pour répondre à plusieurs emplois différents.

Un CV pour un poste

Votre CV doit correspondre en tout point au poste visé. À vous de mettre en avant une expérience professionnelle plutôt qu’une autre, une mission représentative plutôt qu’un travail qui n’a aucune corrélation avec le poste.
N’oubliez pas : le recruteur passe très peu de temps sur un CV. Allez à l’essentiel, collez le plus possible au profil recherché, sans rien inventer, bien sûr.

Une lettre de motivation personnalisée : soignez votre écrit

Même attente sur la lettre de motivation : le recruteur préfère une lettre personnalisée, construite autour de l’offre d’emploi, plutôt qu’une version générique qui, aujourd’hui, peut même desservir votre candidature. N’oubliez pas, une lettre de motivation comprend, en général, trois parties :

  • Premier paragraphe : le « vous ». Vous devez évoquer les besoins de l’entreprise, reprendre l’offre d’emploi et expliquer pourquoi vous souhaitez rejoindre l’entreprise.
  • Deuxième paragraphe : le « je ». Expliquez vos compétences et pourquoi votre profil répond aux attentes du poste.
  • Troisième paragraphe : le « nous ». Parlez de votre collaboration, de ce que vous pouvez apporter à l’entreprise, etc.

Ce plan de lettre de motivation n’est qu’un exemple. Il constitue une base pour ceux qui ont du mal à rédiger ce document. Libre à vous de composer une lettre personnalisée qui, si elle est bien écrite, saura attirer l’attention du recruteur.

Conseil nº 4 : obtenez une lettre de recommandation

Inutile de vous rappeler que vous devez vous démarquer aux yeux du recruteur. Avoir un bon CV et une parfaite lettre de motivation ne suffit pas toujours à trouver le travail de vos rêves. C’est pourquoi nous vous conseillons d’ajouter à votre candidature une lettre de recommandation.
Contactez vos anciens employeurs (uniquement si votre relation professionnelle est bonne) et faites-leur part de votre besoin. Une lettre de recommandation personnalisée est une façon pertinente d’attirer l’œil du recruteur sur votre profil.

Conseil nº 5 : réalisez un bilan de compétences

Une période de chômage peut faire peur. La crainte de ne pas trouver un nouvel emploi et la perte d’argent vous poussent à multiplier les candidatures. Cette situation d’urgence joue en votre défaveur. Vous postulez à des emplois qui ne correspondent pas à votre carrière, vous passez un temps fou sur les sites d’emploi sans décrocher d’entretien. Stop !
Essayez de transformer cette situation en votre faveur : vous avez du temps pour faire le point. Le point sur vos envies, vos compétences, vos qualités, vos manques… Cette période de chômage est l’occasion pour vous de réaliser un bilan de compétences. Ce bilan vous aide à orienter votre recherche d’emploi vers des offres adaptées à votre profil. Vos candidatures seront plus efficaces.

Conseil nº 6 : trouvez une formation pour booster vos compétences

Cette situation de chômage est aussi l’occasion de suivre une formation. Pôle Emploi accompagne tous les demandeurs qui le souhaitent à trouver une formation pour acquérir de nouvelles compétences, pour apprendre un nouveau métier ou pour obtenir un diplôme.
C’est donc, pour vous, le moment d’optimiser votre profil et de l’adapter aux besoins de votre métier. Si votre projet professionnel est défini et votre motivation réelle, alors vous pouvez convaincre Pôle Emploi de financer votre formation.

Conseil nº 7 : soyez actif en attendant une réponse à vos candidatures

Parcourir les sites d’offres d’emploi, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Les candidatures spontanées fonctionnent aussi très bien.

Sur les réseaux sociaux

Pour ce faire, place au réseautage. LinkedIn, Twitter, partez à la rencontre des entreprises de votre domaine professionnel. Certaines de vos connaissances y travaillent peut-être. Renseignez-vous, transmettez des CV, participez activement sur ces réseaux pour être visible des recruteurs. Montrez-vous, publiez votre veille, abonnez-vous aux comptes qui vous intéressent… Vous serez plus proactif qu’à attendre de nouveaux postes sur les sites d’offres d’emploi.

Envoyez des candidatures spontanées

Ce n’est pas parce qu’une entreprise ne publie pas une offre d’emploi qu’elle ne recrute pas. Parcourez les sites d’entreprise pour trouver le formulaire de contact dédié aux candidatures spontanées. Il suffit d’une occasion, d’un profil de qualité, pour susciter l’intérêt d’un recruteur et déclencher la phase des entretiens.
Imaginez le nombre de candidats qui, comme vous, reçoivent tous les jours les offres d’emploi. Optez pour des chemins transverses pour trouver du travail permet aussi de se démarquer et prouver votre motivation.

Conseil nº 8 : préparez votre entretien d’embauche

Vous avez décroché un entretien, c’est un premier pas vers votre nouvel emploi. Mais attention, ne succombez pas au stress de cette rencontre professionnelle. N’y allez pas non plus avec l’assurance de réussir, trop de confiance en soi peut vous nuire. Quelle que soit votre situation, un entretien d’embauche se prépare.

  • Suivez des ateliers : rien ne vaut une mise en situation pour parer à toutes les questions.
  • Visionnez des ateliers en ligne : Pôle Emploi propose des outils pour vous aider.
  • Demandez de l’aide à vos proches pour vous challenger.
  • Préparez votre dossier : CV, lettre de recommandation, bilan de compétences, book professionnel, etc., pour étoffer votre entretien d’arguments matériels.

Préparez vos arguments, rappelez-vous des expériences clés à mettre en avant, vos travaux pendant vos études… Votre recruteur sera sensible à ce travail réalisé en amont.

Conseil nº 9 : restez positif pendant et après l’entretien

Décrocher un job, c’est aussi un état d’esprit. Même si votre situation professionnelle et privée est compliquée et que vous vivez mal cette période de chômage, votre interlocuteur ne doit avoir en face de lui qu’une personne motivée.

Pendant l’entretien

Un entretien d’embauche n’est pas un rendez-vous psy. Ce n’est ni le lieu ni le moment pour parler de la crise, du marché de l’emploi saturé, de vos problèmes pour décrocher un entretien… Ne vous épanchez pas non plus sur vos problèmes avec votre ancien employeur ou vos soucis d’argent.
Envoyez plutôt une image d’une personne positive et de bonne humeur. Souriez et tenez-vous droit ! Un entretien d’embauche est avant tout une rencontre humaine et professionnelle, l’occasion d’échanger avec un professionnel du recrutement, voire avec votre prochain manager ou collègue.

Après l’entretien

Ne partez pas sans avoir remercié le recruteur de vous avoir reçu. Réitérez, au moment de partir ou le lendemain par mail, votre motivation pour le poste si c’est toujours le cas.
Attendez quelques jours, le temps pour le recruteur de voir tous les candidats, pour le relancer si vous n’avez pas obtenu de réponse. Restez toujours cordial et rappelez votre motivation sans trop en faire.

Conseil nº 10 : organisez votre journée ou votre semaine

La recherche d’emploi est chronophage et ne peut être une activité à plein temps. Organisez plutôt des plages horaires : fixez-vous un créneau dans la journée pour candidater aux différents emplois trouvés.
Pour trouver un travail, vous pouvez par exemple :

  • réaliser une veille dans votre domaine ;
  • réseauter ;
  • suivre une formation en ligne ;
  • pratiquez une activité sportive ;
  • faire du bénévolat.

Le but n’est pas de vous enfermer dans une recherche de travail qui pourrait rapidement vous démotiver. Cette période de chômage est propice pour réaliser des activités extraprofessionnelles ou pour prendre du temps pour vous. Restez actif ! Construire votre projet vous permet de conserver le courage d’affronter un monde du travail souvent hostile.

Une période de chômage implique une remise en question dans la vie professionnelle. Pour vous aider à trouver un emploi adapté à votre profil, notre cabinet ABACUS vous propose des solutions d’accompagnement personnalisées. N’hésitez pas à nous contacter !

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

L'accompagnement à la VAE (Validation des acquis de l'expérience) permet de certifier ou de qualifier ses compétences !
Pourquoi un accompagnement à la VAE ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement