Comment réussir son entretien d'embauche ? Les conseils à suivre !

Entretien d’embauche : les conseils et astuces pour le réussir

Sommaire de l'article

Comment être plus intéressant que les autres lors d’un entretien d’embauche ? C’est sans doute la question dont certains candidats se posent, mais qu’ils n’arrivent point à répondre. Pourtant, c’est une question très facile et très logique. Eh oui, la réussite d’une candidature ne réside pas uniquement sur la rédaction d’un bon CV, mais c’est toute une étape interdépendante qui s’enchaîne pour dénicher la perle rare parmi tous les candidats qui postulent. Voici nos conseils.

Préparer une liste de questions pour le recruteur

Eh oui, bien avant que vous ne vous rendiez à un entretien, vous devez prévoir une liste de questions à poser à votre recruteur. Sachez que l’entretien d’embauche ne consiste pas à permettre au recruteur de vous questionner sans cesse. C’est comme une discussion entre 2 personnes, mais qui reste dans le domaine professionnel, bref un moyen de se communiquer pour permettre à chaque membre de mieux comprendre sur l’autre professionnellement. Vous avez aussi le droit de lui questionner.

Il ne s’agit pas de lui poser des dizaines de questions. 2 à 3 questions doivent suffire. Ces questions constituent pour vous une belle occasion pour montrer à votre interlocuteur qui est votre recruteur votre réel intérêt pour son entreprise et donc l’importance que vous accordez au poste.

Vous pourrez poser des questions sur les points que vous aimerez éclaircir dans l’annonce. Normalement, vous devez avoir au moins une question à poser lors de l’entretien, ne serait-ce que la prestation. Mais si vous n’avez vraiment pas aucune question à poser, essayez d’en inventer une sur l’entreprise, par exemple, l’horaire de travail.

Vous pouvez même poser des questions sur des missions secondaires s’il y en a, sur les membres de l’équipe, sur le fonctionnement de l’organisation, sur les clients, sur l’influence de l’industrie, etc. Quoi qu’il en soit, ne montrez pas non plus un trop grand empressement en posant des questions sur les congés payés, les avantages, les salaires des autres employés, les bonus, les commissions, etc., car cela risquerait de nuire votre candidature.

Faire attention à son langage corporel

Le langage corporel, cela compte aussi dans l’embauche. Vous devez faire très attention à votre posture et à votre regard lors de l’entretien d’embauche pour faire bonne impression. Exactement comme dans la création de CV unique, vous devez également vous efforcer de bien vous tenir pendant tout l’entretien. Même si vous avez une superbe idée, si vous ne savez pas comment la présenter poliment, vous pourrez ne pas intéresser le recruteur.

Tenez-vous droit et regardez le recruteur dans les yeux lorsque vous vous exprimez. Ceci vérifie également que vous respectez votre recruteur. Et évitez également de croiser les bras ou de bouger vos mains dans tous les sens. Bref, si vous vous tenez bien droit, à l’aise dans votre chaise, vous serez plus confiant.

Bien se présenter

Lorsque votre recruteur vous demande de vous asseoir, logiquement il va se présenter à vous et présentera également l’entreprise. Et quand il aura terminé sa parole, il vous demandera de vous présenter. Comment bien se présenter en entretien ? Il est très crucial de bien se présenter, car, comme votre langage corporel, votre présentation sera la première impression que vous donnerez à votre futur employeur.

Ayez donc une tenue appropriée pour ce rendez-vous professionnel et évitez à tout prix d’arriver en retard. Dites-lui votre nom, vos prénoms, votre âge, votre domicile, votre situation matrimoniale, vos charges (nombre d’enfants si vous en avez), et continuez par lui raconter votre parcours professionnel. Dites-lui pourquoi vous êtes là à postuler pour ce job. Répondez sans hésitation à toutes ses questions et ne lui interrompez pas pour ne pas le déstabiliser. Et attendez à ce qu’il vous demande si vous avez ou non des questions.

Pitcher son parcours professionnel

Lorsque votre recruteur vous demande de lui parler de vous, cela signifie qu’il voudrait un peu plus sur vous professionnellement. Et c’est l’occasion idéale pour vous de vous démarquer des autres candidats. Certes, c’est un peu stressant surtout si vous êtes débutant, mais en parlant avec aise vous comprendrez que rien n’est si difficile.

Certes, le recruteur connaît déjà votre CV, et vous aussi en tant que propriétaire, mais pour lui rassurer de la véracité de toutes les informations qui y sont inscrites, vous devez vous représenter une nouvelle fois et directement.

Faites une petite synthèse, voire un pitch, de votre parcours professionnel. Si vous avez trop le stress, vous pouvez le préparer chez vous bien avant l’entretien et essayer de vous en souvenir et de le dire d’une manière plus naturelle. Il n’y aura aucun doute que votre recruteur y sera très attentif et retiendra les détails importants. D’ailleurs, nous vous recommandons de préparer votre entretien d’embauche : voici 10 conseils.

Bref, ne présentez que les expériences et les compétences les plus importantes et les plus significatives de votre parcours. Le temps ne suffira pas si vous étalez tout. Et une chose très importante : ne mentez jamais. Vous pouvez ne pas mentionner certaines informations que vous désirez cacher (sauf si le recruteur vous en demande), mais ne mentez pas.

Présenter ses savoir-faire et savoir-être

Que signifient présenter son savoir-faire et son savoir-être ? Il s’agit de la manière dont vous vous présentez face à votre recruteur qui sera, si la chance vous sourit, votre futur employeur. Vous devez lui prouver que vous avez le sens de l’organisation en évitant de tout étaler que ce soit sur la rubrique « Expériences » que sur la rubrique « Compétences ».

Pour vous aider dans cette étape, vous devez vous entraîner en avance en listant tous vos atouts parmi ceux cités dans le CV. Mettez également en avant vos compétences comportementales et vos compétences techniques. L’intelligence émotionnelle, le sens d’écoute, l’esprit d’équipe, le sens du service, l’esprit critique, ce sont tous des savoir-faire requis par toutes les entreprises et qui peuvent vous faire valoir plus que les autres candidats. Pour ce qui est des compétences techniques, illustrez vos affirmations avec des chiffres ou des projets qui ont abouti.

Soigner sa sortie

Une fois que vous avez posé vos questions et que votre recruteur annonce la fin de l’entretien d’embauche, vous pourrez ne pas encore entendre le résultat. Cela veut dire qu’il va encore réfléchir. Mais tout espoir n’est pas encore perdu. Saisissez une autre chance de décrocher le job en soignant votre sortie de l’entreprise.

Pour ce faire, évitez de ne pas dire une phrase de trop. Restez sur la banalité et abordez des sujets comme sur la météo, les places de stationnement ou encore le réseau de transport du quartier. Abstenez-vous cependant sur la politique ou encore l’actualité qui pourrait vous piéger.

Bref, si vous restez concentré jusqu’au portail de l’entreprise, vous ne créerez aucun problème qui pourra nuire votre candidature.

ECRIT PAR
Modèles CV
Article invité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Êtes-vous motivé pour changer de poste ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement