Que dire lors d'un entretien d'embauche et comment maximiser les chances d'être pris ? Nos conseils !

7 conseils pour donner les bonnes réponses en entretien d'embauche

Sommaire de l'article

Conseil n° 1 : évoquer son profil de candidat face au recruteur

Se présenter est l’une des étapes les plus cruciales de votre entretien d’embauche. Vous devez apprendre à dépasser votre lettre de motivation et votre CV.

Revoir les étapes majeures de sa vie professionnelle

La préparation à un entretien d’embauche consiste à faire le point sur votre parcours professionnel, vos études, votre formation professionnelle ainsi que vos qualités. Qu’est-ce qui vous caractérise en tant que candidat ? Votre lettre de motivation et votre CV ont déjà convaincu. Pour aller plus loin dans le processus de recrutement, vous devez désormais apporter des informations complémentaires. Cherchez les détails et autres expériences concrètes qui répondent avant tout aux exigences du travail proposé. Aussi, pour parfaire votre présentation, consultez nos conseils sur comment préparer un entretien d’embauche.

Les informations essentielles à offrir au recruteur

Apprendre au recruteur que vous disposez d’un savoir-faire en maçonnerie alors que vous postulez à un emploi administratif n’a pas d’intérêt. Une présentation efficace pour un candidat consiste à parler de soi et de son parcours en rapport avec le poste souhaité. Voici les points à évoquer au recruteur au cours de l’entretien d’embauche :

  • vos aptitudes et qualités professionnelles ;
  • vos réussites professionnelles ;
  • vos différentes formations pour acquérir vos compétences.

Face au recruteur, votre discours doit être synthétique et cohérent. Votre interlocuteur voit passer de nombreux candidats. Une présentation précise et concise est un moyen de se démarquer au cours de votre entretien d’embauche.

Conseil n° 2 : parler de vos points forts au cours de l’entretien d’embauche

La recherche préalable réalisée sur l’entreprise a révélé des points communs entre votre futur employeur et votre parcours professionnel. Pendant l’entretien, le recruteur vous interroge inévitablement sur ce que vous pouvez apporter à son entreprise. La meilleure réponse consiste à évoquer vos points forts : maîtrise d’un logiciel, réseaux professionnels, formation en management, savoir-faire précis dans un secteur clé en lien avec votre futur travail, etc. C’est le moment idéal pour se distinguer dans le processus de recrutement. Si vous manquez de recul sur vos qualités professionnelles, prenez le temps de connaître vos compétences grâce au bilan de compétences.

Conseil n° 3 : évoquer votre plan d’action pour l’entreprise et le travail proposé

La motivation vous anime ? Prouvez-le ! Lors de votre entraînement à cet entretien d’embauche, vous avez décortiqué l’offre d’emploi. Vous avez réalisé des recherches sur le type de poste, consulté d’autres offres d’emploi similaires pour comprendre les enjeux de ce travail.

Se projeter dans son futur emploi et activité

Vous connaissez vos qualités. Vos aptitudes professionnelles répondent parfaitement au profil du poste. Mais au cours de votre échange, cela ne suffit pas toujours devant le recruteur. Avant de vous présenter en entretien, projetez-vous aux commandes des responsabilités ou des missions demandées. Quels sont les objectifs du poste et comment comptez-vous les atteindre ? C’est exactement ce que veut savoir votre recruteur.

Présenter votre projet pour le poste et l’entreprise

Montrer au recruteur que vous avez saisi les objectifs du poste est un bon début. Présenter un plan d’action sur ce que vous comptez mettre en place pour les atteindre le rassure encore plus. Attention, votre plan doit être réaliste et réalisable. Un plan concret est la preuve que vous vous projetez déjà dans votre prochaine activité. Parlez des outils, de méthodologie, du travail d’équipe s’il y a lieu, des pistes à explorer, etc. Soyez sûr de vous et de votre savoir-faire pour mettre en confiance votre interlocuteur. Votre candidature a toutes les chances de se distinguer des autres.

Conseil n° 4 : évoquer vos points forts pour étoffer votre candidature

Les employeurs voient de nombreux candidats qui, tous, font la promesse d’être à la hauteur pour l’emploi en question. Présentez plutôt votre motivation de manière intelligente. Évoquez vos derniers succès au cours de vos précédents postes, vos missions réalisées, vos victoires. Pour les jeunes sortants d’études, vous pouvez mettre en avant une activité bénévole, vos travaux pratiques, etc. Prouvez, pas des cas concrets, que vous avez les aptitudes, si ce n’est l’expérience professionnelle, pour relever les défis qu’on attend de vous.

Conseil n° 5 : poser des questions à votre recruteur sur l’activité dans l’entreprise

Votre recherche sur l’entreprise ne vous a pas apporté toutes les informations. Au cours de l’entretien, posez des questions. Sur le poste, mais aussi sur l’équipe, sur les formations dispensées en interne, sur la vie de l’entreprise, etc. Intéressez-vous à ce qu’il se passe au quotidien. Les recruteurs sont sensibles à votre envie d’en savoir plus sur leurs entreprises.

Conseil n° 6 : parler du salaire en fonction de votre expérience professionnelle

La question du salaire peut être posée au premier entretien d’embauche. Il n’existe pas de réponse unique et juste. Au cours de votre préparation, vous avez étudié le marché de l’emploi. Vous disposez d’une petite idée sur les salaires offerts en sortie d’études ou d’apprentissage, ou après cinq ans d’expérience sur un poste équivalent. Soyez franc, évoquez votre rémunération actuelle et les avantages annexes. Si vous préférez, vous pouvez mentionner une fourchette de salaire pour ouvrir une négociation au cours d’un prochain entretien avec votre futur employeur. En fonction de votre expérience, proposez un montant sous lequel vous ne descendrez absolument pas.

Conseil n° 7 : les réponses à éviter lors d’un entretien d’embauche

Au cours d’un entretien d’embauche, des mots sont rédhibitoires aux oreilles des employeurs.

  • Ne parlez pas de votre ancien employeur en mauvais termes.
  • Ne mentez pas sur votre expérience professionnelle.
  • Gardez certaines informations personnelles pour vous.
  • Ne dites pas : « je n’ai aucune question. »
  • N’avouez pas que vous postulez par dépit ou que vous attendez une réponse à une meilleure offre d’emploi.

Au cours de votre entretien d’embauche, distillez les informations utiles. Une bonne préparation devrait vous permettre de trouver les bons arguments pour convaincre les recruteurs. N’hésitez pas à contacter nos conseillers Abacus pour obtenir de précieux conseils sur votre carrière professionnelle.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Fin de droit au chômage, que faire ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement