Peut-on démissionner en arrêt maladie ? Réponses avec ABACUS !

Démission du salarié pendant un arrêt de travail pour cause de maladie

Sommaire de l'article

Vous souhaitez savoir si un salarié peut démissionner en arrêt maladie ? La réponse est oui, sauf si la démission intervient pendant la période d’essai. Qu’en est-il du préavis pour un salarié qui démissionne pendant son arrêt pour maladie ? Avez-vous droit aux allocations de chômage suite à la rupture du contrat de travail ? Comment contacter un expert Améli de la caisse primaire d’assurance maladie ? Retrouvez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la démission en arrêt maladie selon votre situation.

Arrêt de travail du salarié pour maladie : 5 points à retenir

Tous les salariés peuvent bénéficier d’un arrêt de travail suite à une affection. Le salarié en arrêt maladie a des droits et des obligations. Retrouvez cinq points essentiels à retenir sur les congés maladie.

1. Que sont les congés maladie ?

Les congés maladie sont des interruptions de travail consécutives à une affection. L’arrêt maladie s’impose lorsque l’état de santé altère les capacités du malade à exercer son emploi. Le médecin traitant délivre alors un arrêt de travail au salarié. Le motif, la durée de l’absence recommandée figurent sur le certificat médical. Le travailleur doit avertir son employeur de sa durée. Le congé maladie débute généralement à la date de délivrance de l’arrêt de travail. Le médecin traitant peut le prolonger si la situation l’impose.

2. Suspension du contrat de travail pendant l’arrêt maladie du salarié

L’absence du salarié en congé maladie entraîne une suspension de son contrat de travail. Si l’interruption de travail intervient juste avant ses congés payés, l’employeur peut accepter de les reporter. Et si l’arrêt maladie intervient pendant les congés ? L’employeur n’est pas tenu de les prolonger de la durée du congé maladie.

3. Droits aux indemnités journalières et indemnités complémentaires

Les congés maladie ouvrent au salarié le droit à des indemnités journalières. Leur montant se calcule sur la base de 50 % du salaire journalier. Pour en bénéficier, le travailleur doit envoyer un exemplaire de son arrêt à son entreprise et sa caisse primaire d’assurance maladie. L’organisme d’assurance maladie verse au travailleur ses indemnités journalières après un délai de carence. Lorsque l’interruption de travail est liée au Covid-19, ce délai est supprimé si le collaborateur ne peut télétravailler. L’employeur est amené à verser des indemnités complémentaires en cas de maladies professionnelles ou accident du travail. Dans certains cas, une modalité conventionnelle ou contractuelle autorise le maintien du salaire.

4. Contrôle du salarié en arrêt de travail

L’organisme de sécurité sociale et l’employeur peuvent procéder à un contrôle du salarié en arrêt de travail. L’employeur désigne un médecin de son choix qui pratique une contre-visite médicale à son domicile. Le médecin-conseil de la CPAM effectue le contrôle sur dossier ou au domicile du travailleur. S’il juge que l’arrêt est injustifié, il en informe le travailleur, son établissement et la CPAM. Le médecin met fin à l’arrêt et leur indique le jour de reprise. Le salarié doit alors reprendre son emploi. L’expert médical peut faire suspendre le versement des indemnités en cas d’absence ou de refus de contrôle du collaborateur. En cas de fraude ou fausse déclaration, l’employeur a droit à des compensations financières. Le travailleur peut contester les décisions du contrôleur auprès de la commission de recours à l’amiable (CRA) de sa CPAM.

5. Arrêt maladie et période d’essai

La période d’essai est suspendue pendant l’arrêt maladie du salarié. Elle reprend à la date de reprise du travailleur. L’employeur ne peut rompre la période d’essai en raison de la maladie du collaborateur. Une telle pratique est discriminatoire. En cas de faute grave cependant, l’employeur peut procéder au licenciement du collaborateur.

Démissionner en arrêt maladie suite à une maladie non professionnelle

La Sécurité sociale prend en charge les maladies non professionnelles comme les accidents non professionnels. Quelles sont les modalités de rupture du contrat de travail pendant des congés maladie non professionnels ? Quid du préavis ?

Que sont les maladies non professionnelles ?

Les maladies non professionnelles sont des affections sans lien avec la profession du salarié. Il s’agit de toute pathologie survenue en dehors de l’entreprise ou de l’établissement de service public. Une pathologie non liée au travail est prise en charge comme un accident non professionnel.

Démission et préavis en arrêt maladie non professionnel

Vous devez effectuer votre préavis si vous démissionnez pendant votre arrêt pour maladie non professionnelle. L’interruption ne suspend cependant pas le préavis.

  • L’interruption de travail prend fin avec la fin du préavis ? Vous reprenez votre activité jusqu’à la date de rupture du contrat. Vous pouvez demander à ne pas effectuer de préavis. Si l’employeur l’accepte, votre accord s’apparente à une rupture conventionnelle. Vous ne touchez donc pas d’indemnité compensatrice.
  • L’interruption de travail prend fin après la fin du préavis ? Vous êtes libre de tout engagement et ne retournez pas travailler.

Démissionner pendant son congé maladie suite à une maladie professionnelle

Les maladies professionnelles et accidents du travail sont pris en charge de la même façon. Qu’en est-il du préavis ?

Que sont les maladies professionnelles ?

Les maladies professionnelles sont des pathologies qui proviennent de votre activité professionnelle. Les affections professionnelles sont recensées dans des tableaux figurant au Code de la sécurité sociale. Chaque tableau comprend l’origine, des maladies, la situation de travail et les modalités de prise en charge. La reconnaissance des maladies professionnelles est publiée par décret.

Démission et préavis en arrêt maladie professionnel

Les interruptions de travail en cas de maladies professionnelles suspendent le préavis en cas de démission. Il est ainsi prolongé d’une durée équivalente à celle de votre arrêt. Par exemple, votre médecin vous arrête deux semaines pendant lesquelles vous démissionnez. Votre contrat prévoit un préavis d’un mois. Lorsque vous reprenez votre activité, il vous reste un mois et deux semaines à travailler avant la rupture du contrat.

Je veux démissionner en arrêt maladie pour me reconvertir

Démissionner pour changer d’orientation de carrière est un motif légitime pour percevoir les allocations de chômage. Vous devez cependant justifier d’un projet d’entreprise viable. Avant de quitter votre emploi vous devez également suivre un accompagnement CEP. Changer d’emploi ou créer son business nécessite l’élaboration d’un projet professionnel. Pourquoi faire un bilan de compétences pendant votre interruption de travail ?

Pourquoi faire un bilan de compétences en arrêt de travail ?

Faire un bilan de compétences pendant un arrêt maladie offre une réponse adaptée à votre désir d’évolution. Cette analyse de votre parcours professionnel et personnel dresse votre profil. Vous apprenez à valoriser vos points forts et vous identifiez vos points faibles. À l’issue du bilan de compétences, vous obtenez un plan d’action détaillé pour réaliser vos objectifs professionnels.

L’expert Améli : des réponses précises sur la démission en arrêt de travail

Vous avez une question sur la démission, la rupture conventionnelle ou le licenciement pendant les congés maladie ? Vous souhaitez savoir à quelle indemnité vous pouvez prétendre ? Contactez un expert Améli sur le forum de la CPAM ou les réseaux sociaux pour obtenir une réponse précise.

Vous souhaitez démissionner pour vous reconvertir ? ABACUS facilite la transition professionnelle des salariés, des agents du service public et des actifs au chômage. Votre bilan de compétences, VAE et formation à la création ou reprise d’entreprise est éligible au CPF. Osez changer de vie en changeant d’emploi ou en démarrant une activité indépendante. Contactez dès maintenant un expert en gestion de carrière ABACUS pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Le dispositif « démissionnaire », qu’est-ce que c’est ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement