Démission de la fonction publique : 6 conseils ABACUS pour relancer sa carrière !

Démission de la fonction publique : 6 conseils ABACUS pour rebondir

Sommaire de l'article

Un agent de la fonction publique dispose du droit de démissionner, qu’il soit contractuel ou titulaire. Après l’accord de son administration, le fonctionnaire perd son statut, une carrière et des avantages liés à la fonction publique. Une reconversion professionnelle peut alors s’engager. Un projet de carrière se dessiner. Mais comment rebondir dans le secteur privé après avoir démissionné de la fonction publique ? Voici quelques conseils pour dépasser vos appréhensions, et débuter une nouvelle vie professionnelle.

Conseil nº 1 : donnez-vous du temps après votre démission

La période suivant une démission peut s’annoncer compliquée si vous ne disposez pas de solution immédiate pour un nouveau travail. D’un point de vue matériel, il est urgent de ramener un salaire à la maison, la démission ne donnant pas toujours droit à des indemnités de chômage.
Cette période est cruciale pour construire votre prochaine carrière. Qu’il s’agisse d’une envie de reconversion professionnelle, d’un changement de vie ou simplement de cadre, vous avez besoin de poser les bases de votre futur.Cette rupture dans votre vie active et cette période de chômage doivent être utilisées à bon escient.

  • Prenez du temps pour vous.
  • Faites le point sur ce qui vous anime aujourd’hui.
  • Faites une liste de ce dont vous avez envie et ce dont vous ne voulez plus dans votre vie professionnelle.
  • Détachez-vous de cette période pour mieux vous ressourcer.

Retrouver un travail est une aventure qui peut prendre du temps. Armez-vous contre les échecs, formez-vous pour combler des manques. Rebondir après une démission n’est pas toujours évident. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre le temps et de rester dans une démarche positive.

Conseil nº 2 : élaborer un nouveau projet professionnel

Vous avez quitté votre service et votre emploi dans la fonction publique pour une raison qui vous est propre. Manque de motivation, besoin de relever de nouveaux défis, mutation de votre conjoint, etc. Les raisons légitimes pour démissionner de la fonction publique sont nombreuses. Votre carrière professionnelle connaît une autre étape.
Il est donc temps pour vous de mettre à plat vos compétences, votre expérience professionnelle et de faire le point sur vos envies. Quatre étapes majeures vous attendent.

Faites le bilan

La première étape après une démission de la fonction publique consiste à faire le bilan de toutes vos compétences.

  • Posez par écrit tout ce que vous avez réalisé au cours de vos fonctions auprès du service public : missions, dossiers, management, formations reçues, etc.
  • Notez également les activités que vous avez pu réaliser, comme du bénévolat par exemple, votre engagement auprès d’associations, etc.
  • Définissez vos atouts et vos faiblesses : essayez d’être honnête. Pour vous aider, optez pour des tests de personnalité sérieux.
  • Ajoutez pour finir vos envies, vos attentes, vos valeurs ou encore ce que vous attendez de votre prochaine expérience professionnelle.

Définissez votre projet : quel sera votre prochain travail ?

Vous avez sans doute posé votre démission dans un but précis. Après votre départ de la fonction publique, vous exprimez déjà une envie pour un poste, un métier ou un secteur d’activité précis. D’autres n’ont pas cette même assurance et tâtonnent encore un peu. Si vous êtes dans ce cas, et pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques questions à vous poser :

  • Quels sont les emplois dont vous avez envie ?
  • Quels sont les secteurs d’activité qui vous attirent ou pour lesquels vous pensez être faits ?
  • Quel type de postes souhaitez-vous ?
  • Quelle rémunération visez-vous ?

Vous quittez le monde de la fonction publique pour entrer dans le privé. D’autres règles, d’autres organisations vous attendent. Vers quoi tendez-vous :

  • une grande entreprise ;
  • une entreprise à taille humaine, voire une start-up ;
  • votre propre entreprise.

Mettez en place des actions à mener

La dernière étape consiste en la mise en oeuvre des actions pour mener votre projet. Refaire votre CV, écrire une lettre de motivation, consulter les offres dans le secteur d’activité choisi, activer vos réseaux sociaux, etc.
Si votre projet de reconversion est simple et clair dans votre tête, la recherche d’une nouvelle expérience professionnelle peut alors démarrer.

Conseil nº3 : Faire un bilan de compétences

Pour certains anciens fonctionnaires, un nouveau projet professionnel n’est pas évident après une démission. Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, le bilan de compétences apparait comme un point de départ salvateur.

Pourquoi réaliser un bilan de compétences ?

Après une carrière passée dans la fonction publique, il est temps de faire un point sur votre situation. Le bilan de compétences offre l’opportunité de définir un projet professionnel, de trouver une voie et d’en écarter d’autres.Dans le cas où vous avez quitté la fonction publique pour lancer votre propre entreprise, ce bilan de compétences répond à vos questions.
Le bilan de compétences permet notamment :

  • d’apprendre à mieux vous connaître et définir vos besoins et attentes ;
  • de vous guider dans une reconversion professionnelle ;
  • d’analyser vos motivations et votre volonté à vous lancer dans un projet, comme une création d’entreprise.

Le départ de votre poste d’agent de la fonction publique est un moment idéal pour réaliser ce bilan de compétences.

Comment réaliser un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est réalisé auprès de professionnels de gestion de carrière d’un cabinet RH. Chez Abacus RH par exemple, nous réalisons cet accompagnement personnalisé. Le bilan de compétences se compose de trois phases :

  • un premier entretien pour définir vos besoins ;
  • une phase d’investigation pour identifier vos compétences personnelles et professionnelles et définir les possibilités de reconversion ;
  • une phase de bilan pour conclure sur les résultats obtenus et les actions à mettre en place pour lancer un nouveau projet professionnel.

Le bilan de compétences est idéal pour savoir où vous en êtes. Pour qu’il soit efficace et constructif, il ne peut être fait en ligne, sur Internet. Un accompagnement et une réelle expertise sont nécessaires.

Conseil nº 4 : renseignez-vous sur les aides à la reconversion professionnelle

Après une démission, le manque de moyens financiers peut être un frein à votre envie de reconversion. Pour éviter de passer à côté d’opportunités de carrière ou d’éprouver une frustration de ne pas réaliser un rêve professionnel, renseignez-vous sur les aides financières auxquelles vous avez droit.
Si vous avez quitté la fonction publique pour lancer votre projet personnel, des aides à la création d’entreprise sont accessibles. Sur ce point, vous avez besoin d’un accompagnement ciblé pour vous permettre d’élaborer votre projet et de le rendre pérenne.

Conseil nº 5 : utilisez votre CPF public

Depuis le décret du 1er janvier 2020, les fonctionnaires démissionnaires de la fonction publique ont accès à leur compte personnel de formation. Autrefois bloqués, les demandeurs d’emploi issus de la fonction publique n’avaient pas la possibilité d’utiliser leur CPF public. Cette situation compliquée les empêchait de financer une formation ou tout autre projet.
Depuis janvier 2020, les anciens fonctionnaires bénéficient désormais de la portabilité du CPF. Profitez-en pour vous orienter vers des formations éligibles au dispositif. Vous pouvez de cette façon vous former pour un métier, acquérir de nouvelles compétences ou bénéficier d’un accompagnement pour un bilan de compétences par exemple.

Conseil nº 6 : faites-vous accompagner !

Cette période est cruciale et nécessite un accompagnement régulier. L’élaboration d’un nouveau plan de carrière, la création d’une entreprise peuvent être chronophages. Pour vous donner de l’élan, vous organiser une road map, rebooster votre moral dans les moments difficiles, l’accompagnement est salvateur. Cabinets RH, formateurs, coachs, tous peuvent vous aider à mener votre projet à son terme.

Si vous avez besoin d’informations complémentaires sur les formations, le bilan de compétences ou pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé, contactez-nous ! Nous sommes là pour répondre à vos besoins et vous guider dans votre projet professionnel.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

6 réponses

  1. Etant à un an de la retraite je suis tenté par une démission,cependant vous soulignez avec prudence que c’est risqué,l ‘option du détachement me paraît plus approprié à savoir occuper un poste dans un autre service;est-ce possible,est-souhaitable?Y a-t-il des délais à respecter,car il s’agit de l’année en cours.
    En vous remerciant de votre réponse.

    1. Bonjour Jean-Claude,
      En effet, cela peut être risqué ! Le détachement est une solution en effet, si votre entreprise peut vous proposer la mobilité interne. Si vraiment vous ne souhaitez plus travailler, vous avez peut-être aussi la possibilité de racheter vos trimestres manquants ? Auquel cas, vous pouvez vous informer auprès d’un conseiller expert en retraite.
      Bien à vous,
      Kévin

  2. Bonjour
    J’envisage de démissionner de la fonction publique hospitalière
    Comment puis je convertir mes heures cpf (150h) pour une formation ou afin de mettre mon cpf à mon éventuel futur employeur afin de faciliter mon embauche
    Merci d’avance pour votre retour

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire !
      En cas de démission, ce n’est pas votre futur employeur qui « réceptionnera » vos heures CPF mais bien vous, car l’utilisation du CPF est autonome. Avez-vous un projet de formation avant de trouver un nouvel emploi ? Auquel cas, assurez-vous peut-être qu’elle soit éligible au CPF pour la financer (1h de CPF dans la fonction publique = 15€ de CPF).
      Je suppose que vous souhaitez travailler au plus vite pour éviter de ne pas percevoir de rémunération. Auquel cas, vous pourrez voir pour mobiliser votre CPF sur votre temps de travail (avec accord de votre employeur si la formation va dans le sens de votre montée en compétences) ou en dehors de votre temps de travail, si la formation n’a aucun lien avec votre futur travail.
      Pour sûr, vous devez vous assurer de bien récupérer la totalité de vos heures auprès de votre administration par le biais d’un document écrit. Ce document pourra être envoyé à la Caisse des dépôts (qui gère Mon Compte Formation et le CPF) afin que vos heures soient comptabilisés sur votre compte CPF.
      Je reste à votre disposition.
      Bien à vous,
      Kévin

  3. Bonjour, je suis actuellement titulaire dans une petite commune depuis 11ans et je suis lacé de se travail plus aucune motivation, je souhaite faire se que j’ai toujours voulu faire c’est à dire la conduite de poids lourds que pouvez vous me conseiller car je n’ai pas d’argent de côté et je ne peux pas me permettre de me retrouver sans ressources

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Si cela fait 11 ans que vous êtes agent titulaire, cela veut dire que vous avez cumulé 150h de CPF (anciennement DIF), soit 2250 € que vous pouvez mobiliser pour votre permis poids-lourd. Par contre, il vous faut l’accord de votre admnistration car vous ne pouvez pas mobiliser votre CPF de façon autonome. La formation pourra avoir lieu sur vos heures de travail à condition d’obtenir l’accord de votre admnistration toujours, vous serez considéré en congé de formation.
      Nous avons notre propre auto-école en ligne éligible au CPF, je vous invite à contacter nos conseillers sur https://monpermiscpf.com pour discuter de votre projet, ils pourront vous aiguiller !
      Bien à vous,
      Kévin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Bilan de compétences, Certificat CléA, VAE... Votre projet professionnel avec ABACUS !
La formation éligible au CPF et la fonction publique
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement