Le congé maternité ne vous donne plus envie de reprendre le travail ? Voici ce que vous pouvez faire !

Négocier un préavis démission après bébé, de la réflexion à l’action !

Sommaire de l'article

Pas envie de reprendre le travail après votre congé de maternité ? La période est propice aux interrogations. Savez-vous qu’après une naissance, une femme sur deux modifie son activité professionnelle ? Congé parental, arrêt maladie, reconversion professionnelle… Cet article vous donne les clés pour rebondir et choisir en toute connaissance de cause de reprendre ou non votre travail après grossesse. Nos experts vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur vos droits et les modalités pour négocier votre préavis de démission.

Pas envie de reprendre le travail après congé maternité, c’est grave ?

Vous appréhendez la reprise de travail après votre congé de maternité ? Il est peut-être temps de changer de cap. Prenez le temps de faire le point entre vos priorités, vos envies et vos besoins.

Pourquoi la reprise travail après accouchement est compliquée ?

Il est possible que, fortement occupée par bébé, vous n’ayez pas vu passer vos 16 semaines (voire plus selon les cas) de congés maternité. Et pourtant, elles ont complètement bouleversé votre rythme et votre mode de vie. Difficile de se replonger dans une vie professionnelle intense, de s’adapter à de nouveaux horaires et de trouver l’équilibre entre travail et vie privée… En plus, si votre emploi provoquait déjà un mal-être avant, l’idée de négocier votre préavis de démission vous est sûrement apparue comme la meilleure solution.

 

Bien réfléchir avant de faire votre demande de démission

Avant d’envoyer votre démission, nous vous conseillons de prendre du recul sur votre situation. Pourquoi vous ne voulez plus retourner au travail ? Avez-vous simplement une baisse de motivation provisoire ou est-ce plus profond ? Avez-vous un souci de santé lié à l’accouchement ? Dans ce cas, vous pouvez demander un arrêt maladie après congé maternité. Ce congé pathologique postnatal prolonge de 4 semaines au plus votre congé avant votre reprise de travail après accouchement. Ménagez-vous ! Si vous vous retrouvez en arrêt de travail pour d’autres raisons et que celui-ci doit se prolonger, vous pouvez aborder avec votre médecin du travail et votre employeur l’idée de faire un bilan de compétences en arrêt maladie. Peut-être même que celui-ci souhaitera participer à son financement !

Avant de négocier votre préavis de démission, l’alternative du congé parental

Si vous n’êtes pas complètement certaine de votre décision et qu’il vous faut plus de réflexion sur votre projet professionnel, pensez au congé parental. Pour les modalités, c’est facile :

  • 1 an d’ancienneté : au minimum à justifier dans votre entreprise,
  • 1 an de congé renouvelable,
  • 1 mois : c’est le délai pour prévenir votre employeur avant la fin de votre congé de maternité. 

Attention, la question de l’avenir reste la même : « que faire après votre congé parental ? ». Néanmoins, cela vous laisse le temps de porter votre projet professionnel à maturation et le cas échéant de reprendre votre poste d’avant. En revanche, si vous êtes sûre de vous et que vous voulez changer parce que vous avez déjà trouvé un autre travail par exemple, il est temps de négocier votre préavis de démission.

Négocier mon préavis de démission tout en douceur

Si pendant votre grossesse, vous pouvez démissionner de votre poste sans effectuer de préavis, la situation est un peu plus compliquée après votre accouchement. Il existe deux cas de figure concernant votre démission.

Démissionner pendant votre congé de maternité pour élever votre enfant 

Vous ne devez pas effectuer de préavis de licenciement. Votre contrat se termine alors soit à la fin de votre congé de maternité, soit dans les 2 mois après la naissance de votre enfant. Durant 1 an, vous bénéficiez d’une priorité de réembauche dans votre entreprise et récupérez tous vos avantages en cas de réemploi.

Négocier votre préavis de démission pendant votre congé de maternité pour travailler ailleurs

Vous êtes dans l’obligation de négocier un préavis de démission. Celui-ci s’effectue dans les mêmes conditions qu’une démission classique. Si vous n’aviez pas posé tous vos congés payés, vous avez droit à une indemnité compensatrice.

Bien négocier votre préavis de démission

Vous vous demandez comment négocier au mieux votre préavis de démission. Il vous faut d’abord prévenir clairement votre employeur. Cela semble logique, toutefois veillez à respecter les règles de votre convention collective. Certaines imposent une lettre de démission avec envoi recommandé avec avis de réception. À moins que vous ne démissionniez pour créer votre entreprise, vous devez respecter un préavis. C’est là que la négociation entre en jeu, surtout si vous avez trouvé un autre travail à la suite. Il suffit parfois de jouer la franchise auprès de l’employeur que vous quittez. Expliquez-lui votre situation pour en être dispensé. Vous pouvez également négocier un préavis de démission plus court ou proposer, s’il vous en reste, de prendre vos congés payés pendant cette période.

Et après avoir négocié mon préavis de démission ?

Soit, vous avez déjà trouvé un nouveau travail et dans ce cas, nous vous souhaitons de vous épanouir dans votre nouvelle carrière. Soit, vous envisagez une reconversion professionnelle et il vous reste à construire votre projet d’évolution. Dans cette éventualité, nous vous conseillons vivement de vous faire accompagner et d’envisager un bilan de compétences. Celui-ci vous permettra de vous poser et de prendre conscience de votre savoir-faire, de vos besoins et de vos envies. Et par conséquent, de trouver le domaine de travail qui vous correspond vraiment ainsi que les formations nécessaires pour y arriver. Les raisons de faire un bilan de compétences sont nombreuses ! En tout cas, cette transition après votre négociation de préavis de démission est essentielle pour sécuriser votre parcours professionnel et le pérenniser.

Vous faire accompagner par ABACUS pendant ou après votre congé de maternité

Vous avez toutes les cartes en main pour bien négocier votre préavis de démission et éclaircir votre avenir professionnel. Vous vous demandez si le bilan de compétences est fait pour vous et si vous aurez le temps de le réaliser… Sachez qu’ABACUS vous propose un accompagnement personnalisé et flexible, à distance ou en présentiel, de 10 h ou 24 h selon votre projet ! N’hésitez pas à contacter nos conseillers pour en discuter !

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager la publication

Thématiques associées
A découvrir également
3 clés pour détecter la démotivation des salariés de votre entreprise

Comment détecter la démotivation des salariés au travail ?

Vous constatez une baisse d’implication des salariés dans leur travail ? La performance individuelle et collective est en berne ? Les retards s’accumulent ? Alors, vous faites certainement face à une chute de la motivation de la part de vos collaborateurs. Voici 3 clés pour la détecter et rebondir.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Vous préférez demander une rupture conventionnelle ? Voici comment faire !
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement