Comment mettre en avant ses compétences sur un CV ? 10 conseils à suivre !

10 conseils pour mettre en avant ses compétences sur un CV

Sommaire de l'article

Les compétences sur un CV sont essentielles pour parfaire votre profil de candidat. Mais comment les organiser pour les valoriser ? Entre les compétences professionnelles et personnelles, les savoir-faire et savoir-être, difficile de mettre toutes ces informations de manière cohérente. Avant de postuler à une offre d’emploi, retrouvez nos conseils pour organiser vos compétences sur un CV.

Conseil n° 1 : définissez vos compétences personnelles et professionnelles

Les compétences sur un CVsont aussi importantes que vous expérience professionnelle. Elles définissent vos aptitudes, vos connaissances et votre capacité à répondre aux exigences du poste. Avant de vous lancer dans la mise en page de votre CV, réaliser une liste de toutes vos compétences.

Les compétences professionnelles ou « hard skills »

Les compétences professionnelles correspondent à vos connaissances techniques. Vous les avez acquises notamment au cours de vos études, d’une formation ou de vos expériences professionnelles. Selon votre métier ou votre secteur d’activité, ces compétences peuvent être spécifiques. Voici quelques exemples de compétences techniques précises :

  • maîtrise de logiciels spécifiques ou d’un langage informatique (PHP, C++, suite Adobe, etc.) ;
  • maîtrise de techniques de communication (réseaux sociaux, outils de newsletter, etc.) ;
  • maîtrise des procédures juridiques, etc.

Chaque poste dispose de ses outils et de connaissances spécifiques. Faire un bilan de compétences pour connaître toutes ses compétences est vivement conseillé. Après plusieurs années passées au sein d’une même entreprise ou d’un même poste, établir son profil est difficile. L’intervention d’un tiers vous aide à faire le point.

Les compétences personnelles ou « soft skills »

Les recruteurs ne regardent pas uniquement les compétences professionnelles des candidats. Désormais, vos qualités humaines ont toute leur place sur un CV. À compétences techniques égales, votre savoir-être peut faire toute la différence. Parmi les exemples de soft skills à mentionner sur votre candidature, citons par exemple :

  • la capacité à travailler en équipe ;
  • le sens de l’organisation ;
  • la gestion des conflits ou du stress ;
  • la communication orale, etc.

Ces qualités doivent être étayées d’exemple au cours de l’entretien, au même titre que votre savoir-faire professionnel.

Conseil n°2 : identifiez les compétences du poste

Pour créer un CV de qualité, il doit répondre aux exigences de l’offre d’emploi et du poste que vous convoitez. Vous mettez en avant vos expériences professionnelles qui correspondent au travail proposé. Vous devez réaliser le même travail pour vos compétences et aptitudes. Vous n’avez pas besoin de préciser votre connaissance d’un logiciel informatique si le poste ne le demande pas. Le recruteur recevant de nombreuses candidatures, vous devez mentionner vos compétences essentielles. Prenez le temps de parcourir l’offre d’emploi et d’en déduire les connaissances et aptitudes demandées. Vous pourrez alors lister sur votre CV celles qui font écho à votre parcours professionnel.

Conseil n°3 : n’inventez pas des compétences et qualités pour décrocher le poste

Votre motivation est telle que vous seriez prêt à vous inventer des qualités pour décrocher un emploi. Il est déconseillé de s’inventer un parcours professionnel ou des expériences. Il en est de même pour des aptitudes ou des compétences que vous ne maîtrisez pas. Affirmer que vous disposez d’un niveau C2 en anglais alors que vous ne savez pas tenir une discussion anglophone est idéal pour perdre des points face à un recruteur. Restez honnêtes sur vos compétences et vos qualités.

Conseil n° 4 : organisez vos compétences et aptitudes sur un CV

Pas question de réaliser une liste complète de compétences sur votre CV. Votre capacité à être concis et précis est un atout pour votre candidature. N’oubliez pas, la lecture d’un CV par les recruteurs est la première étape du recrutement. Un bon CV, lisible et bien construit, a toutes les chances d’être retenu. Souvent, les compétences se retrouvent dans une rubrique parallèle ou à la suite de la rubrique formation et expériences professionnelles. Vous pouvez également glisser quelques compétences clés au niveau :

  • du titre du CV ;
  • de votre texte de présentation ;
  • dans la description des missions réalisées dans vos anciens postes ;
  • dans la description de vos loisirs.

Attention à ne pas vous répéter. Distiller ses compétences sur l’ensemble du CV est l’occasion d’en dire le plus possible sur vos aptitudes en toute subtilité. Pour savoir comment faire son CV, n’hésitez pas à suivre nos conseils.

Conseil n° 5 : étayez ses compétences au cours de l’entretien

Les compétences que vous présentez au recruteur sont des aptitudes acquises au cours de votre carrière ou d’une formation. Lors de votre présentation, étayez vos aptitudes et qualités d’éléments concrets. Pour un commercial par exemple, mettez en avant l’augmentation des ventes de votre secteur. Pour les métiers de la communication, et notamment pour un community manager, précisez combien d’abonnés vous avez acquis au cours de votre mission. Pour présenter votre parcours, préparez des exemples concrets pour l’entretien.

Conseil n° 6 : optez pour un CV par compétences pour votre candidature

Un CV traditionnel met en avant votre carrière et vos différentes formations. Ce type de CV est difficilement compatible si vous êtes en reconversion professionnelle. Votre expérience acquise au cours de votre précédente carrière ne correspond pas aux attentes de votre prochain emploi. Réaliser un CV par compétences techniques et comportementales valorise vos atouts. Vous mettez en avant vos capacités,votre savoir-faire acquis au cours de votre formation, etc. Ce type de CV est donc très approprié dans ce cas de figure et permet de mettre en avant votre profil différemment.

Conseil n°7 : misez sur les compétences comportementales

Selon les métiers et les employeurs, les compétences ont plus de valeur que votre formation ou qu’un diplôme. Les recruteurs préfèrent en effet des candidats disposant d’un vrai savoir-faire et savoir-être plutôt que ceux disposant d’une simple formation théorique.

Les compétences comportementales préférées des recruteurs

Les aptitudes humaines dépendent des métiers. Mais, de manière générale, des soft skills reviennent de façon récurrente dans les attentes des recruteurs. Ainsi, vos futurs employeurs attendent au moins une compétence parmi celles-ci :

  • le sens de l’organisation ;
  • la capacité à s’adapter à toutes situations ;
  • l’autonomie ;
  • le sens des responsabilités ;
  • le travail en équipe ;
  • le respect des règles ;
  • la capacité à réaliser une veille sur son métier ;
  • la gestion de la relation client ;
  • la prise d’initiative ;
  • la gestion du stress.

Ces attentes peuvent vous donner quelques pistes pour formuler votre CV. Ne mettez en avant ces compétences que si elles correspondent au type d’emploi et à votre profil.

Les qualités et aptitudes exigées selon les différents métiers

Chaque métier à ses propres attentes. Les services à la personne, par exemple, attendent des candidats fiables. L’hôtellerie et la restauration demandent une bonne gestion du stress et l’aptitude à travailler sous pression. La relation client est aussi essentielle. Avant de rencontrer votre futur employeur, prenez le temps de bien connaître le secteur d’activité ou les besoins du poste. Cette recherche est importante surtout si vous commencez votre carrière ou si vous êtes en reconversion professionnelle.

Conseil n° 8 : tirez de chaque expérience une compétence ou une qualité

Si vous sortez de l’école et que vous ne disposez pas d’expérience en entreprise, vous disposez tout de même d’un bagage. Trouvez l’inspiration dans vos loisirs. Si vous pratiquez un sport collectif, vous avez donc le sens de l’équipe. Si vous faites du bénévolat, vous avez certainement le sens de l’initiative, le sens de l’écoute, etc. Que vous ont appris vos jobs d’étudiants ? Puisez dans vos passions, vos loisirs, vos différentes actions ou missions menées dans le passé des sources pour établir votre savoir-être. Tous les candidats sont différents et ces skills obtenus dans des contextes parfois éloignés du milieu professionnel peuvent faire toute la différence.

Conseil n° 9 : adaptez vos skills à chaque emploi

Vous avez établi une liste de vos skills techniques et comportementales. Conservez-la précieusement. Selon l’entreprise, le recruteur, l’emploi, les attentes ne sont pas les mêmes. Ne faites pas un copier-coller de vos aptitudes pour chaque candidature. Adaptez toujours votre profil aux attentes du poste. N’oubliez pas que toutes les entreprises ne partagent pas les mêmes valeurs. Si vous affirmez que vous savez travailler sous pression à un recruteur qui prône la bienveillance et le bien-être de ses équipes, vous risquez de passer à côté du recrutement. Savoir s’adapter à toutes les situations commence par l’élaboration de son CV.

Conseil n° 10 : demandez aux autres vos qualités humaines

Si un bilan de compétences vous permet de mettre à jour des aptitudes techniques, il est plus difficile de trouver ses qualités. N’hésitez pas à demander à d’anciens collègues ou un ancien employeur ce qu’ils pensent de vous. Leur avis peut être constructif. Vos skills seront plus percutants que ceux proposés par vos proches. Car attention, « être gentil » ou « bon vivant » ne sont pas les meilleures vertus à mettre en avant pour postuler à un emploi.

Pour vous aider à établir vos compétences sur un CV, contactez l’équipe du cabinet Abacus. Nos consultants vous accompagnent pour réaliser avec vous un point sur votre savoir-faire et votre savoir-être.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager la publication

Thématiques associées
A découvrir également
Le congé maternité ne vous donne plus envie de reprendre le travail ? Voici ce que vous pouvez faire !

Pas envie de reprendre le travail après un congé maternité, que faire ?

Pas envie de reprendre le travail après votre congé de maternité ? La période est propice aux interrogations. Savez-vous qu’après une naissance, une femme sur deux modifie son activité professionnelle ? Congé parental, arrêt maladie, reconversion professionnelle… Cet article vous donne les clés pour rebondir et choisir en toute connaissance de cause de reprendre ou non votre travail après grossesse.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Que dire lors d’un entretien d’embauche ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement