Comment se reconvertir quand on est en CDI ? Le guide ABACUS pour vous aider !

Comment réaliser une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Sommaire de l'article

Vous êtes en CDI et votre métier ne répond plus à vos attentes ? La lassitude s’installe de manière insidieuse ? Il est évident que vous avez besoin d’un réel changement professionnel. Toutefois, comment envisager une reconversion professionnelle avec un contrat de travail à durée indéterminée ? Comment identifier le métier idéal ? Quelles sont les solutions de financement ? Comment définir le parcours de formation adéquat ?
Dans cet article, nous vous expliquons comment réaliser une reconversion professionnelle quand on est en CDI.

Comment identifier le métier qui peut vous convenir ?

Afin de déterminer le métier qui est en adéquation avec vos envies et vos compétences, vous avez à votre disposition le CEP (Conseil en évolution professionnelle) et le bilan de compétences. Au préalable, il vous est possible de réaliser des tests disponibles sur internet, afin d’obtenir quelques idées.

Le CEP (Conseil en évolution professionnelle)

Le CEP (Conseil en évolution professionnelle) permet d’obtenir un premier niveau d’informations. Lors d’un entretien individuel d’une durée comprise entre deux et trois heures, vous avez l’opportunité de :

  • faire le point sur votre parcours professionnel ;
  • identifier vos compétences ;
  • élaborer un projet professionnel ;
  • définir la formation professionnelle requise pour accéder au métier visé ;
  • connaître les financements possibles.

Le CEP est proposé gratuitement et sans conditions à toutes les personnes actives par des organismes publics. Il nécessite quelques prérequis tels que la confiance en soi, une idée du projet à réaliser et l’autonomie dans l’élaboration du projet.

Le bilan de compétences

Vous souhaitez réaliser un véritable changement de carrière professionnelle ? Vous manquez de confiance en vous ? Par-dessus tout, vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé ? Le bilan de compétences est l’action de formation qu’il vous faut. Pendant 24 heures réparties en trois phases (préliminaire, investigation, conclusion), vous êtes accompagné par un expert. Les objectifs de ce temps de formation sont multiples :

  • prendre du recul sur la première partie de votre vie professionnelle ;
  • mettre en valeur vos compétences professionnelles et personnelles ;
  • définir vos besoins pour la suite de votre carrière ;
  • identifier le métier idéal ;
  • élaborer un parcours de formation.

Le bilan de compétences est accessible sous conditions et il est dispensé par des organismes privés. Pour financer cette formation, des solutions de financement existent (utilisation des droits acquis sur votre CPF, plan de développement des compétences avec l’accord de votre employeur, etc.).

Une enquête métier

Afin de vous conforter dans votre choix, vous devez effectuer une étude sur le métier souhaité. En effet, entre la théorie et la réalité du terrain, les choses sont souvent différentes. Cela pourrait compromettre la réussite de votre reconversion professionnelle. Réaliser une enquête métier est donc tout à fait opportun. Pour ce faire, allez à la rencontre de professionnels et préparez en amont un questionnaire. Vous pourrez ainsi savoir si le secteur d’activité vers lequel vous envisagez de vous reconvertir recrute et si le métier visé est compatible avec votre vie privée. C’est l’opportunité d’étoffer votre réseau professionnel et de demander des conseils.

Comment financer les coûts d’une formation ?

Pour vous reconvertir, la formation est une étape incontournable. Même si son coût peut être élevé, cela ne doit pas être un frein. En effet, vous pouvez bénéficier de diverses aides en fonction de votre situation.

Le CPF (Compte personnel de formation)

Le CPF (Compte personnel de formation) permet d’acquérir des droits utilisables par la suite pour financer une formation. Un salarié, qui exerce son travail à temps plein, cumule un montant de 500 euros par an avec un plafond de 5 000 euros. Si vous êtes un salarié peu qualifié, votre CPF est alimenté de 800 euros chaque année avec un plafond de 8 000 euros.
L’utilisation du CPF est à l’initiative du salarié. L’employeur ne peut pas obliger un salarié à utiliser ses droits pour financer une formation. Si vous refusez, cela ne constitue pas une faute.
Pour connaître vos droits, connectez-vous sur le site https://www.moncompteformation.gouv.fr/ ou sur l’application MonCompteFormation. Si vous souhaitez utiliser vos droits pour suivre une formation, vérifiez qu’elle est bien éligible au CPF.

Le CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle, appelé également Projet de transition professionnelle (PTF), est une modalité particulière du CPF. Il a succédé au CIF (Congé individuel de formation).
Ce dispositif offre la possibilité à un salarié de bénéficier d’un congé afin de suivre une formation professionnelle. Pour ce faire, vous devez obtenir l’accord de votre employeur, satisfaire plusieurs conditions et respecter la marche à suivre pour effectuer votre demande. Les modalités d’accès au CPF de transition professionnelle dépendent de votre statut (CDI, CDD, etc.), de votre ancienneté dans l’entreprise et de la durée de votre formation.

Votre employeur a 30 jours pour répondre à votre demande de congé. Si vous respectez tous les critères, il n’a pas le droit d’émettre un refus. Toutefois, il a la possibilité de proposer un report de neuf mois. Il a l’obligation de justifier ce report.
Durant ce congé, votre contrat de travail est suspendu donc, vous ne perdez pas vos droits (congés, primes, ancienneté, etc.). Ce dispositif a un atout indéniable. Pendant la durée de ce congé, vous percevez une rémunération qui est déterminée en fonction de votre salaire de référence et de la durée de la formation.

Le FNE-Formation

Vous avec un CDI ? Vous êtes au chômage partiel ou en activité partielle de longue durée ? Sachez que vous avez l’opportunité de bénéficier du FNE-Formation.
Il permet de suivre une formation professionnelle afin d’acquérir de nouvelles connaissances professionnelles et de s’adapter au changement du monde du travail. Durant votre absence, votre poste de travail est maintenu et vous percevez votre rémunération. Le FNE-Formation correspond à une convention entre l’entreprise et l’État. Tous les secteurs d’activité sont éligibles.

Le plan de développement des compétences

Depuis 2019, le plan de développement des compétences a pris le relais du plan de formation. Il est géré par l’entreprise (quelle que soit sa taille) et permet à un salarié de suivre une formation. Le salarié a la possibilité de demander à son employeur de participer à une formation prévue dans le cadre de ce plan. Aucune procédure n’est prévue par loi. Vous devez vous rapprocher de votre entreprise, afin de connaître la marche à suivre en interne.
Si vous êtes en formation dans le cadre de ce dispositif, cela revient à exécuter votre contrat de travail. Vous avez donc une obligation d’assiduité. Vous bénéficiez de plusieurs aides, à savoir :

  • le maintien de votre rémunération et de votre protection sociale ;
  • la prise en charge des coûts liés à votre formation et des frais annexes.

À l’issue de la formation, votre employeur doit vous réintégrer à votre poste de travail. Il n’est pas obligé de tenir compte des compétences professionnelles que vous avez acquises lors de votre formation, sauf dans le cas de la mise en œuvre d’un accord préalable.

Comment vous former à un nouveau métier ?

Vous avez identifié le métier de vos rêves et pris connaissances des aides pour financer une formation. Désormais, vous devez acquérir les compétences professionnelles nécessaires afin de pouvoir trouver un emploi.

La VAE (Validation des acquis de l’expérience)

La VAE (Validation des acquis de l’expérience) ne permet pas vraiment de vous reconvertir, mais elle représente un point de départ intéressant et elle peut faciliter votre évolution professionnelle. En effet, depuis la fin de vos études, vous avez développé des compétences professionnelles et personnelles. Ce parcours VAE vous offre la possibilité de faire reconnaître l’expérience que vous avez acquise et de vous délivrer un diplôme ou une certification.

Un parcours VAE se déroule en plusieurs étapes (livret 1, livret 2, oral devant un jury). Pour optimiser votre réussite, nous vous recommandons un accompagnement par un organisme de formation. Le coût peut être financé par votre entreprise ou par votre CPF.
Le diplôme acquis devra sûrement être complété par une autre formation pour exercer le métier visé. Toutefois, il permet de gagner du temps et de satisfaire parfois les prérequis nécessaires pour accéder à une formation.

Le dispositif Pro-A

Le dispositif Pro-A a remplacé la période de professionnalisation. Il s’agit de suivre une formation en alternance durant votre temps de travail. Vous bénéficiez ainsi du maintien de votre rémunération.
Si vous êtes en CDI, vous pouvez y prétendre, mais vous devez satisfaire plusieurs conditions :

  • Votre niveau de qualification doit être inférieur au niveau licence.
  • Vous vous formez pour changer de métier.
  • Votre formation doit vous permettre d’atteindre un niveau de qualification au moins identique à celui que vous avez actuellement.
  • Vous avez l’obligation d’acquérir un diplôme ou un titre RNCP ou un certificat de qualification professionnelle ou une qualification reconnue par la convention collective nationale de votre branche professionnelle.

La demande d’une Pro-A s’effectue dans le cadre d’un entretien avec votre entreprise.

Les autres dispositifs de formation

Si vous ne souhaitez pas aviser votre entreprise de votre projet de reconversion professionnelle, vous avez la possibilité de suivre :

  • des cours du soir ;
  • des cours à distance.

Ces deux dispositifs permettent de tenir compte des contraintes liées à votre vie personnelle et professionnelle.

Réaliser une reconversion professionnelle quand on est en CDI avec ABACUS

Désormais, vous disposez de toutes les informations pour savoir comment réaliser une reconversion professionnelle quand on est en CDI. ABACUS est le partenaire idéal pour vous accompagner dans l’élaboration de votre projet de changement professionnel. Contactez-le !

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Comment trouver le métier qui me correspond ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement