Créer une société en étant salarié, comment ça marche ? Découvrez les conseils ABACUS !

Créer une société en étant salarié, comment ça marche ?

Sommaire de l'article

En tant qu’employé, vous avez déjà rêvé de diriger votre propre société ? Sachez qu’en France, créer une société en étant salarié est tout à fait possible. D’ailleurs, c’est une décision fortement encouragée. Afin d’accompagner les futurs entrepreneurs, diverses aides ont été mise en place ces dernières années. Découvrez comment procéder pour vous lancer dans l’entreprenariat tout en étant salarié.

Salarié et créateur d’entreprise : une solution à envisager

De nos jours, être salarié et créateur d’entreprise est une option de plus en plus privilégiée. Ce statut particulier apporte en effet nombre d’avantages.

Pourquoi créer une entreprise en étant salarié ?

Ce type de projet s’avère relativement pratique mais aussi sécuritaire. En effet, cette situation vous permettra d’avoir un revenu fixe et ainsi limiter les risques financiers. Vous pouvez alors faire prospérer votre affaire tout en restant salarié. De ce fait, vous pourrez attendre d’être prêt avant de penser à démissionner.

Salarié et création d’entreprise ne sont pas 2 termes incompatibles. Vous avez le droit de vous lancer dans votre projet tout en travaillant pour un tiers. Dans ce cas, vous aurez besoin d’une bonne organisation.

Gérer 2 activités en simultanée peut être compliqué si vous ne savez pas comment procéder. En effet, la gestion des tâches administratives et financières nécessite entre autres une grande vigilance.

Les dispositions à prendre pour créer votre entreprise

Selon votre parcours, il est possible que vous ayez déjà les connaissances nécessaires pour créer une société en étant salarié. Dans ce cas, vous pouvez directement vous tourner vers le congé création d’entreprise. Cette option vous permettra de disposer du temps nécessaire à la mise en place de votre structure.

Dans le cas où vous n’obtiendriez pas les résultats escomptés, vous pourrez réintégrer votre ancien poste. Afin de limiter les risques, il est envisageable de demander un temps partiel à votre employeur. Vous pourrez alors gérer au mieux votre projet parallèle.

Vous pouvez également utiliser ce temps pour aiguiser votre potentiel d’entrepreneur. N’hésitez pas à suivre une formation création entreprise salarié. Vous obtiendrez ainsi plus facilement les compétences pour piloter votre projet personnel.

Les restrictions possibles lors d’une création d’entreprise par un salarié

Si créer une société en étant salarié est possible, sachez que vous pouvez être soumis à des restrictions spécifiques. Il n’est notamment pas possible de cumuler deux activités si vous êtes fonctionnaire ou membre d’un Ordre quelconque. Si ce n’est pas votre cas, il existe tout de même des clauses dans votre contrat de travail à prendre en compte.

La clause d’exclusivité

Souvent, il arrive que votre contrat de travail contienne une clause d’exclusivité. Celle-ci vous empêche de créer votre propre entreprise ou d’avoir une activité professionnelle annexe.

Toutefois, vous pouvez contourner cette interdiction. Pour cela, il vous faudra convaincre votre employeur de vous accorder un délai (une année maximum) pour créer votre entreprise. Durant cette période, vous vous engagez à ne pas réaliser d’actions pouvant nuire à votre employeur. Celles-ci concernent notamment le débauchage d’employés ou encore la création d’une structure directement concurrente.

La clause de non-concurrence

La clause de non-concurrence est un moyen pour votre employeur de se protéger contre votre nouvelle entreprise. En effet, votre nouvelle activité ne pourra pas se développer dans le domaine de votre poste actuel. Par exemple, si vous travaillez pour une entreprise de technologie, vous devrez vous tourner vers un autre secteur d’activité.

De même, vous avez l’obligation de loyauté envers votre entreprise. Cette mesure vous engage à ne pas nuire à votre employeur. Ainsi, vous ne devez pas :

  • Dénigrer votre société actuelle ;
  • Voler ses clients ;
  • Travailler à la création de votre projet personnel durant vos heures de travail.

Si vous souhaitez créer une société en étant salarié, pensez à prévenir votre employeur en priorité.

Une multitude d’aides pour lancer efficacement son affaire

Créer sa propre entreprise n’est pas une tâche aisée. Outre les aspects administratifs et la gestion, la recherche de financements n’est pas évidente. Afin d’aider les entrepreneurs à débuter, de nombreuses aides existent.

Les subventions spéciales création d’entreprise

Ces dernières années, une aide à la création d’entreprise pour les salariés peut être demandée en cas de besoin. Il existe actuellement en France plus de 1 200 subventions. Pour être efficace, pensez à demander l’aide à des professionnels. Vous pouvez par exemple vous rapprocher de réseaux d’entrepreneurs. Nombreux seront ceux qui accepteront de vous assister dans vos démarches.

Les prêts pour un investissement longue durée

Le plus souvent, les salariés qui souhaitent lancer leur propre activité contractent des prêts. Ces derniers peuvent afficher un taux privilégié sur une durée de 7 ans et plus. Cette solution est surtout plébiscitée pour l’ouverture d’un commerce, d’une enseigne d’artisanat ou d’un cabinet libéral. Prendre contact avec de potentiels investisseurs (banques ou sociétés spécialisées) est aussi une solution à envisager.

Les concours d’entrepreneurs

Vous souhaitez monter votre entreprise sans vous endetter auprès d’un particulier ou d’un organisme financier ? Pensez aux concours récompensant les projets de création d’entreprise. Par exemple, vous pouvez participer à I Lab si vous dirigez une société innovante. Le Prix MoovJee, quant à lui, est destiné aux jeunes créateurs. Si votre structure emploie moins de 50 personnes, vous êtes éligible au déblocage anticipé de votre participation à l’épargne salariale. Vous disposerez alors d’un budget pour vous aider dans votre projet.

Les bourses spéciales pour les jeunes entreprises

Enfin, il existe d’autres aides qui peuvent correspondre à votre profil. La bourse French Tech vous fera notamment profiter d’une subvention de 30 000 à 40 000 euros. Si vous avez moins de 26 ans, vous pouvez prétendre à la subvention CAP’JEUNES et à sa prime de 2 000 euros. Dans ce cas, vous aurez également droit à un accompagnement pour gérer votre projet. Un financement formation micro entreprise peut être également demandé auprès de divers organismes pour vous aider à vous lancer.

Se former pour être plus efficace

Pour réussir votre projet entrepreneurial, n’hésitez pas à suivre une formation création entreprise salarié. Un apprentissage adéquat vous fournira alors les connaissances nécessaires pour piloter au mieux votre projet.

Il existe actuellement des formations adaptées à tous les profils. Elles vous fourniront toutes les bases en matière de gestion et de comptabilité. Vous pouvez opter pour un BTS Gestion de PME ou une école de commerce selon vos aspirations.

Grâce à une formation à la création d’entreprise, vous disposerez des outils pour réussir votre projet. Vous pourrez alors réaliser une étude de marché pertinente. Vous apprendrez également à jauger la rentabilité de votre future entreprise ainsi qu’à établir le budget nécessaire pour son lancement. Avec ces éléments, vous pourrez ensuite dresser votre dossier financier. Il s’agit d’un document capital pour vos diverses demandes d’aides de financement. Ainsi, vous serez assuré que le lancement de votre entreprise sera une réussite.

Chez ABACUS, nos conseillers sont prêts à vous accompagner dans votre projet. N’hésitez pas à nous contacter pour répondre à vos questions !

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Le dispostif démissionnaire, qu’est-ce que c’est ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement