ARE et reconversion professionnelle, comment ça marche ? Le guide ABACUS

Se reconvertir : comment bénéficier de l'allocation de retour à l'emploi ?

Sommaire de l'article

Osez changer de vie en donnant un second souffle à votre carrière professionnelle. Justifier d’un projet de reconversion professionnelle vous permet de bénéficier de l’allocation de retour à l’emploi (ARE). Comment toucher le chômage pendant une formation pour changer de métier après avoir démissionné ? Comment obtenir des aides pour se reconvertir ? Retrouvez les 5 conditions nécessaires pour combiner ARE et reconversion professionnelle.

Qu’est-ce que l’allocation de retour à l’emploi (ARE) ?

L’allocation de retour à l’emploi (ARE) est un revenu de remplacement versé aux demandeurs d’emploi inscrits au Pôle emploi. Jusqu’au 31 octobre 2019, seuls les salariés en recherche d’emploi non démissionnaires pouvaient en bénéficier. Depuis le 1er nombre 2019, l’ARE est accessible aux démissionnaires qui ont un projet réel de reconversion professionnelle. Il peut s’agir d’une formation pour changer de métier ou de secteur d’activité, ou la création ou reprise d’une entreprise. Ce dispositif est entré en vigueur suite à la réforme de l’assurance chômage.

La reconversion professionnelle, qu’est-ce que c’est ?

Se reconvertir signifie changer de métier. Par exemple, passer d’opérateur de ligne de production à community manager. Ce changement de vie professionnelle s’accompagne ou non d’un changement de secteur d’activité. Ce choix, aussi professionnel que personnel, implique d’exercer un poste faisant appel à de nouvelles compétences. Une formation est souvent nécessaire pour acquérir ces nouvelles compétences. Créer ou reprendre une entreprise est également une reconversion professionnelle.

1. Conditions pour bénéficier de l’ARE lors d’une reconversion professionnelle

Pour prétendre à l’ARE lors d’une reconversion professionnelle, vous devez satisfaire à cinq obligations :

  1. Être salarié à un poste en CDI de droit privé lorsque vous démissionnez.
  2. Justifier d’une durée d’activité salariée d’au moins cinq années au cours de votre carrière.
  3. Vous faire accompagner par le Conseil en évolution professionnelle (CEP) avant votre démission.
  4. Démontrer la viabilité de votre projet de reconversion professionnelle.
  5. Vous inscrire à Pôle emploi dans les 6 mois qui suivent votre démission.

L’ARE n’est cependant pas une aide pour financer un projet de transition professionnelle. L’allocation de retour à l’emploi est une indemnité qui ouvre droit à des aides à la reconversion professionnelle.

Quels salariés démissionnaires sont exclus du dispositif ?

Tous les salariés démissionnaires qui ne remplissent pas les cinq conditions d’éligibilité sont écartés de la mesure. Les travailleurs non-salariés, salariés en CDD et intérimaires sont exclus du dispositif. Les agents du service public travaillant pour des employeurs en autoassurance également. Le salarié qui met fin à son contrat de travail pendant la période d’essai non plus. La raison est qu’il ne s’agit pas d’une démission selon le Code du travail.

Quelles sont les années d’activité prises en compte ?

Le salarié démissionnaire doit justifier de cinq années ou 1 300 jours travaillés en continu. Pôle emploi met à disposition un simulateur en ligne pour vérifier l’éligibilité aux cinq années de travail continu. Il n’y a aucune distinction entre un jour de travail à temps partiel ou à temps plein. Les périodes d’activité incluent les suspensions de travail rémunérées ou indemnisées. À savoir, les congés maladie, maternité, paternité, parentaux, etc. Les congés sabbatiques et sans solde en sont ainsi exclus. Les périodes de disponibilité des agents publics et de mobilité volontaire sécurisée ne sont pas comptabilisées. Toute activité non salariée ne relevant pas de l’assurance chômage n’est pas non plus prise en compte.

2. L’entretien de Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le CEP est un entretien professionnel d’information et de conseil pour définir ses projets professionnels. Cette prestation gratuite sert à faire le bilan de votre vie professionnelle. Les centres de CEP existent partout en France.

Comment réaliser votre entretien CEP ?

Le Conseil en évolution professionnelle s’adresse à tous les actifs, salariés ou non-salariés. Dans le cadre d’une démission pour se reconvertir, l’accompagnement du CEP est obligatoire pour obtenir l’ARE. Vous bénéficiez d’une information complète sur les solutions à votre disposition pour vous reconvertir même sans démissionner. Par exemple, mobiliser le CPF de transition, ou Projet de transition professionnelle. France Compétences gère le financement du CEP.

Entretien CEP : bilan de compétences pour déterminer un plan d’action

Vous ne savez pas comment financer votre formation de reconversion ? Vous souhaitez savoir quelles sont les compétences nécessaires pour manager une entreprise ? Le CEP analyse votre parcours professionnel, votre motivation et vous guide dans vos choix professionnels. Votre conseiller en évolution professionnelle vous aide à élaborer un projet de reconversion viable. Vous obtenez l’information nécessaire pour savoir comment acquérir les compétences nécessaires à sa réalisation. Le CEP vous conseille dans le choix de votre métier et de la formation appropriée. À l’issue de l’accompagnement, vous obtenez un plan d’action pour mettre en œuvre votre projet professionnel.

3. Valider le caractère réel du projet de reconversion professionnelle

Une fois votre projet de reconversion élaboré, vous devez le faire valider. La validation s’effectue auprès de votre commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR). Il s’agit de votre antenne Transitions Pro régionale. La commission de validation vérifie la viabilité de votre projet de reconversion et évalue votre motivation. Elle s’assure également que vous réalisez tout ce qu’implique votre changement de vie professionnelle sur le plan personnel. Vous recevez une attestation de caractère réel et sérieux de votre projet professionnel si votre dossier est validé.

4. S’inscrire à Pôle emploi

L’inscription à Pôle emploi est la dernière étape pour obtenir l’ARE lors d’une reconversion professionnelle. Vous devez l’effectuer une fois que vous recevez la validation de votre projet de reconversion par la CPIR. Vous avez 6 mois après votre démission pour vous inscrire à l’organisme de recherche d’emploi. Si vous en remplissez les conditions, vous bénéficiez de l’ARE pour votre reconversion professionnelle. Vous souhaitez financer votre création ou reprise d’entreprise avec l’ARCE ? Dès lors, vous devez vous inscrire à Pôle emploi avant d’immatriculer votre entreprise.

Vous avez un projet de reconversion professionnelle ? Ou alors, vous envisagez la création ou reprise d’une entreprise ? Enfin, vous vous dites « J’arrive en fin de droits au chômage, que faire ? » Bénéficiez de l’accompagnement personnalisé d’ABACUS, cabinet RH spécialisé en transition professionnelle. Le financement de toute formation ou bilan de compétences, en présentiel ou à distance, est éligible au CPF. ABACUS vous guide jusqu’à la concrétisation de vos projets professionnels. Nous sommes présents sur toute la France, contactez dès maintenant votre conseiller ABACUS pour un entretien.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Comment sortir d'un burn-out ? Les conseils du cabinet ABACUS

Comment sortir d’un burn-out ?

Êtes-vous dans une situation de burn-out ? Comment l’identifier ? Que faire pour en sortir ? Découvrez 3 conseils pour se sortir de ce mal-être malheureusement fréquent.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Fin de droit de chômage, que faire ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement