L'accompagnement à la VAE : pourquoi privilégier cette solution pour obtenir sa certification ?

Pourquoi un accompagnement VAE optimise vos chances de réussite ?

Sommaire de l'article

Vous souhaitez vous lancer dans une démarche VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ? Pourquoi ne pas envisager un accompagnement ? Faire appel à un consultant pour mener à bien votre projet, quels que soient le secteur et le niveau de certification, est une solution optimale. En effet, l’accompagnant est à vos côtés lors de chaque étape de votre parcours (rédaction du livret 1 et du livret 2, préparation à la présentation orale face au jury et accompagnement post-jury).
Grâce à cet accompagnement, vous n’êtes pas seul et vous bénéficiez de l’expertise professionnelle du consultant. Malgré tout, il représente un coût. Toutefois, il faut surtout le percevoir comme un investissement. Vous optimisez fortement vos chances de réussite. D’ailleurs, pour réduire ce surcoût, des financements sont possibles. Dans cet article, nous répondons à toutes vos questions sur l’accompagnement VAE.

Quel est le rôle d’un accompagnateur VAE ?

Lorsque vous commencez un parcours VAE, deux possibilités s’offrent à vous : le faire seul, ou faire appel à un cabinet d’accompagnement. Une démarche VAE s’avère assez longue. Elle nécessite, également, un travail considérable. C’est pourquoi un accompagnement est vivement recommandé. En effet, l’accompagnateur a un rôle clé dans la réussite de la VAE. Ses rôles sont multiples :

  • Aider le candidat à cibler le diplôme ou la certification en adéquation avec ses compétences, son expérience et son projet professionnel.
  • Guider le candidat afin qu’il puisse décrire son activité, valoriser son expérience professionnelle, structurer sa pensée.
  • Apporter une aide concernant la rédaction de chaque livret et le regroupement des preuves de ses activités.
  • Veiller à ce que la motivation du candidat ne faiblisse pas.
  • Préparer le candidat à l’entretien final devant le jury ou à la mise en situation professionnelle.
  • Assurer un accompagnement post-jury.

L’accompagnateur met son expertise au service des candidats et optimise ainsi la validation des acquis de l’expérience. Malgré tout, il ne doit pas se substituer au candidat. Ce dernier doit rester actif durant la totalité de son parcours.

Quel est le déroulement d’un accompagnement VAE ?

Pour la réussite de votre VAE, vous devez appliquer une méthodologie précise et rigoureuse. Le but est de répondre de manière pertinente aux attentes du jury. C’est pourquoi opter pour un accompagnement est très utile. Pour mener à bien cette validation, l’accompagnement à la VAE par notre cabinet ABACUS dure 24 heures et se déroule en quatre étapes. Il représente un gain de temps. En effet, vous pouvez obtenir votre diplôme ou certification en 4 mois.

Accueil et entretien conseil

La rencontre a lieu à distance et en ligne. Durant cet entretien, notre consultant étudie votre projet professionnel afin de vous assurer de sa recevabilité. Dans le cas contraire, il vous aidera à trouver la formation adéquate pour atteindre votre objectif.

Demande de recevabilité (livret 1)

Notre accompagnateur va vous aider à mettre en avant votre motivation lors de la rédaction de ce dossier. Il vous conseille pour rassembler les preuves de vos diverses activités et expériences. Le but est d’obtenir la validation de votre demande de recevabilité par l’organisme de formation certificateur.

Rédaction du livret 2

Pour mener à bien la préparation de ce dossier, notre accompagnateur vous propose des entretiens réguliers. Il vous apportera des conseils et aura un rôle de correcteur avant de présenter votre dossier.

Préparation à l’épreuve devant le jury et accompagnement post-jury

Notre consultant organisera une simulation de la présentation orale devant le jury. L’objectif est que vous soyez à l’aise le jour J. Si vous devez effectuer une mise en situation professionnelle, une préparation en amont sera élaborée. Quel que soit le résultat obtenu, notre consultant vous proposera un dernier entretien afin de faire le point avec vous et vous aider à atteindre votre but.

Quels sont les avantages d’un accompagnement VAE ?

Un accompagnement VAE présente plusieurs avantages.

Les entretiens réguliers

À chaque étape de votre parcours, vous avez des entretiens avec votre accompagnateur qui partage avec vous son expertise. Ces entretiens permettent de vérifier la bonne progression de l’élaboration de chaque livret. L’accompagnateur vous donne des conseils pour optimiser la rédaction et ainsi mettre en valeur vos qualités et votre expérience. Grâce à ces entretiens, vous n’êtes pas seul. En cas de doute ou de baisse de motivation, notre consultant saura trouver les mots pour vous rassurer et vous encourager à poursuivre votre demande de validation des acquis de l’expérience.

La préparation à l’entretien devant le jury ou la mise en situation professionnelle

Quelques semaines avant la présentation, le consultant organisera une mise en situation afin de vous préparer à l’examen face au jury. Rien n’est laissé au hasard !

L’accompagnement post jury

En cas de réussite, le consultant vous donne des conseils pour atteindre votre objectif professionnel final (comment faire valoir votre VAE ? Comment mener les démarches restantes lorsqu’il faut effectuer une formation complémentaire ?). En cas d’échec, le consultant vous aidera à repérer vos points forts et à remédier aux points bloquants afin de mener un travail dessus avant de vous représenter devant le jury.

Quel est le coût d’un accompagnement VAE ?

Le coût d’une VAE dépend de plusieurs critères :

  • l’organisme certificateur ;
  • votre statut ;
  • le niveau de la formation visée.

Les frais initiaux à prévoir pour sa VAE

  • les frais d’inscription auprès de l’organisme certificateur ;
  • le coût de la demande de recevabilité ;
  • les frais de jury ou de mise en situation professionnelle ;
  • les frais annexes (reprographie, transports, hébergement).

Le coût supplémentaire de l’accompagnement à la VAE

Si vous optez pour un accompagnement, il faut ajouter à ces frais de base le coût de cette prestation. Cela peut coûter jusqu’à 3 000 €. Ce surcoût varie en fonction de l’organisme et du diplôme souhaité. Il doit être pris en compte lors de l’élaboration de votre budget formation. Cependant, il est pertinent de percevoir cette dépense supplémentaire comme un investissement.

L’accompagnement à la VAE comme investissement

Le gain de temps, lors de la rédaction de votre livret 1 et de votre livret 2, est considérable. Grâce aux conseils du consultant et à la préparation de la présentation devant le jury, votre réussite est maximisée. Par contre, si vous êtes seul, le risque d’échec est plus important. Vos objectifs risquent d’être repoussés ce qui représente une perte de temps et d’argent.

Quelles sont les solutions de financement d’un accompagnement VAE ?

L’accompagnement VAE représente un coût. Toutefois, plusieurs possibilités de financement existent. En effet, vous pouvez utiliser votre CPF (Compte Personnel de Formation). Si vous êtes demandeur d’emploi, des aides sont octroyées sous conditions. En cas d’activité salariée, vous avez le droit de solliciter votre entreprise.

Comment financer l’accompagnement VAE avec le CPF ?

Le CPF (Compte de Formation Personnel) a remplacé le DIF (Droit Individuel à la Formation) en 2015. Il s’agit d’un système de financement public de formation continue. Tout au long de sa vie professionnelle, une personne en activité cumule des droits à la formation. Chaque année, une somme est acquise en fonction de son temps de travail. Pour consulter le montant dont vous disposez, vous devez vous identifier avec votre numéro de sécurité sociale sur le site moncompteformation.gouv.fr ou sur l’application mobile MonCompteFormation.

CPF seul ou abondement du CPF

Le rôle du CPF est de faciliter le développement des compétences, l’apprentissage de nouvelles connaissances, l’accompagnement VAE, l’obtention d’un diplôme ou d’une certification. En effet, vous avez la possibilité d’utiliser la totalité de la somme à votre disposition pour financer une formation ou un accompagnement VAE. Ainsi, votre dépense personnelle est fortement réduite. Si votre CPF ne couvre pas la totalité de vos frais, vous pouvez demander un abondement par votre entreprise (si vous êtes en activité salariale), par Pôle Emploi (si vous êtes à la recherche d’un travail) ou par l’État et les régions.

Quels sont les financements possibles par Pôle Emploi ?

Pour financer l’accompagnement VAE, Pôle Emploi peut intervenir à deux niveaux.

  • L’abondement du CPF : Il s’agit d’un financement complémentaire accordé sous certaines conditions. Le but est de payer le reste à charge de vos frais de formation ou d’accompagnement VAE. La demande d’abondement s’effectue à partir de votre compte CPF. Vous obtiendrez une réponse sous 10 jours. Si vous êtes identifié comme demandeur d’emploi lors de votre identification sur votre compte CPF, vous avez la capacité de visualiser si une formation est éligible à l’abondement par Pôle Emploi.
  • L’AIF (Aide Individuelle à la Formation) : Cette aide peut être sollicitée lorsque les dispositifs de financement ne prennent pas en charge vos frais de formation. Pour cela, vous devez contacter votre conseiller. En effet, sans une validation de votre démarche par ce dernier, cette demande ne pourra pas être effectuée. En cas d’accord, cette aide sera versée directement à l’organisme de formation.

Comment l’entreprise peut-elle financer un accompagnement VAE ?

Votre entreprise peut participer au financement de l’accompagnement VAE en partie ou en totalité. Elle a la possibilité de faire un abondement de votre CPF. La demande de financement peut se réaliser auprès de l’OPCO (Opérateur de Compétences) dont dépend votre entreprise. Cet organisme est chargé d’accompagner la formation professionnelle. Vous pouvez solliciter directement votre entreprise qui sera à même de vous accorder une aide dans le cadre du Plan de développement des compétences.

Vous avez besoin d’informations complémentaires ? Contactez-nous ! Nous vous renseignerons avec plaisir.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Le plan de développement des compétences, dit PDC, comment ça marche ?

Le plan de développement des compétences, qu’est-ce que c’est ?

Le plan de développement des compétences (PDC) remplace le plan de formation (PF) des entreprises depuis 2019. Cet outil de gestion des formations des salariés est à l’initiative de l’employeur. Les salariés peuvent-ils refuser de suivre une action de formation du PDC ? Objectif, mise en oeuvre, financement, découvrez ce qu’est le plan de développement des compétences.

LIRE
L'entretien annuel d'évaluation : comment en tirer parti en tant que salarié ?

L’entretien annuel d’évaluation : comment en tirer parti ?

L’entretien annuel d’évaluation permet au salarié de valoriser son travail de l’année écoulée. Profitez de cet échange individuel avec votre manager pour l’associer à vos réussites de l’année suivante. L’occasion pour vous de négocier vos objectifs, demander une augmentation ou briguer un poste. Quels points aborder avec votre manager pour optimiser votre entretien annuel ? Suivez nos conseils pour savoir comment tirer parti de vos entretiens annuels d’évaluation.

LIRE
le CPF en 2021 : tout savoir sur vos droits à la formation

Le CPF en 2021 : tout savoir sur vos droits à la formation

Le CPF permet d’acquérir et mobiliser vos droits à la formation pour sécuriser votre parcours professionnel. Vous aviez jusqu’au 30 juin 2021 pour transférer vos droits DIF sur la plateforme Moncompteformation. Ce parcours d’achat direct de formations comptabilise déjà plus de 3,10 millions de formations acceptées (source : Caisse des dépôts). La mise en place de l’abondement automatisé cette année renforce le succès du dispositif. Comment bénéficier de vos droits à la formation CPF en 2021 ?

LIRE
Abandon de poste et chômage : quels sont vos droits (ARE, indemnités de licenciement...) ?

Abandon de poste et chômage : quels sont vos droits ?

Toucher le chômage en cas d’abandon de poste n’est possible qu’après la rupture du contrat de travail. Vous devez donc soit vous faire licencier, soit rompre le contrat pour un motif légitime. La rupture conventionnelle et la démission sont cependant des alternatives moins risquées pour quitter votre emploi. Découvrez quels sont vos droits au chômage suite à un abandon de poste.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

le CPF et Pôle Emploi : comment ça marche ? Le point avec ABACUS
Le CPF et Pôle Emploi : le guide des demandeurs d’emploi
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement