Comment réussir son bilan de compétences ? Découvrez notre guide de réussite ABACUS !

Réussir son bilan de compétences : le guide ABACUS

Sommaire de l'article

Vous envisagez le bilan de compétences mais vous avez des questions. Vous ne savez pas si vous devez vous lancer et si le bilan de compétences peut répondre à votre besoin professionnel. Vous vous demandez aussi comment vous devez vous y préparer, et quel organisme choisir pour le réaliser. Autant de questions légitimes que nous en tendons chaque jour lorsque nous échangeons avec nos futurs bénéficiaires.

C’est pourquoi nous avons décidé de rédiger ce guide que nous intitulerons « réussir son bilan de compétences ». Bien sûr, il ne répondra peut-être pas à toutes les interrogations. Si vous souhaitez que nous soulevions d’autres points, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire.

Quand faire un bilan de compétences ?

En réalité, il n’existe pas de moment précis dans une carrière professionnelle pour faire un bilan de compétences. Il peut être bénéfique à tout âge, quels que soient l’expérience et le statut professionnel de l’actif.

Cependant, il existe des éléments déclencheurs qui peuvent inviter davantage à faire appel à un professionnel de la gestion de carrière. Une perspective d’évolution professionnelle, un projet d’entreprenariat, une mobilité professionnelle forcée… Nous sommes tous confrontés à un moment de notre vie professionnelle au changement. L’enjeu, c’est de réussir à s’approprier ce changement et d’être libre de choisir son avenir professionnel.

Le bilan de compétences est justement utile pour accompagner ce changement, et en faire une réussite.

Répondre à un besoin professionnel, ou non ?

Généralement, le bilan de compétences répond à un besoin professionnel concret. Son contenu est efficace lorsqu’il s’agit de vérifier que l’on est « fait » pour un poste. Cela peut se manifester par l’obtention d’un poste avec plus de responsabilités, un poste plus orienté sur le management, par exemple. Récemment encore, nous avons interviewé une bénéficiaire d’un bilan de compétences qui évoluait dans son entreprise.

Le bilan de compétences permet aussi de se rendre compte de ses capacités. Souvent, nous effectuons dans notre quotidien professionnel des tâches que nous ne pensons pas maîtriser, ou ne pas connaître. L’exercice d’exprimer et d’analyser ses expériences est un levier pour faire mûrir une perspective d’avenir professionnel. Parfois, cette envie est inconsciente et se révèle au fil des entretiens avec le consultant en bilan de compétences.

D’un besoin qui n’était pas totalement défini se dégage une envie professionnelle concrète. Un projet d’évolution ou de transition professionnelle.

En cas de création d’entreprise

Souvent, nous accompagnons des bénéficiaires en transition entre le statut de salarié et celui d’entrepreneur. Le bilan de compétences permet justement cette transition entre l’expérience salariée du bénéficiaire et son objectif d’entreprendre.

Il n’existe pas de profil-type pour se lancer dans la micro-entreprise. Bien entendu, le bilan de compétences n’est pas une grille d’évaluation qui atteste ou non de la possibilité de créer une entreprise. Par contre, il permet de confronter les expériences du bénéficiaire avec sa projection en tant qu’entrepreneur, et d’en tirer des conclusions pour mener à bien son projet.

Le consultant accompagne le bénéficiaire pour rendre viable son projet, y compris dans les démarches administratives que cela implique. En bon connaisseur du terrain de l’entreprise, il évoque les étapes et les actions indispensables à mettre en place.

L’initiation au bilan de compétences n’est certes pas obligatoire pour créer son entreprise, mais c’est toutefois une très bonne introduction avant de se lancer.

Envisager une reconversion professionnelle

Quand on pense au bilan de compétences, on pense souvent à la reconversion professionnelle. Et c’est une bonne chose car il est sûrement l’un des moyens les plus efficaces pour se reconvertir dans de bonnes conditions.

Le bilan de compétences est un pont entre les expériences professionnelles passées du bénéficiaire et son projet d’avenir. Il représente un temps d’introspection, de réflexion, et de projection. Des phases nécessaires pour concrétiser une volonté de changer de métier.

Il arrive parfois que le bénéficiaire ne sache pas vers quoi s’orienter. Ce n’est pas grave. Le consultant est justement là pour dessiner des pistes concrètes selon les aspirations du bénéficiaire, tout en considérant la réalité du marché du travail.

En somme, le bilan de compétences débouche systématiquement sur un projet de reconversion professionnelle viable, et mesuré dans le temps.

Reclassement, licenciement économique ou pour inaptitude…

Si vous êtes sous la menace d’un licenciement économique ou pour inaptitude, nous vous suggérons de faire un bilan de compétences. C’est d’ailleurs parfois l’employeur lui-même qui vous le propose.

Vous allez devoir reconstruire un projet professionnel. Seul.e, les efforts peuvent payer mais pourraient être plus longs et plus difficiles. L’accompagnement par un professionnel facilite votre transition et votre nouveau départ.

En faisant état de la situation actuelle et de vos acquis professionnels au sein de votre entreprise, le consultant vous accompagne pour vous projeter vers l’avenir. Le futur projet peut bien entendu revêtir plusieurs formes, et n’oblige pas au décrochage d’un nouveau poste.

Au contraire, cette période de transition peut s’avérer propice pour envisager une formation professionnelle. Le consultant vous confie toutes les clés pour réussir votre mobilité sereinement. Il peut notamment appuyer une demande de financement, vous aider à la constitution d’un dossier d’inscription ou de prise en charge…

Puisque vous n’êtes certainement pas en mesure de vous projeter dans ce contexte, les conseils d’un professionnel sont toujours bons à prendre !

Comment se préparer à un bilan de compétences ?

Il n’y a pas de démarche nécessaire pour se préparer à un bilan de compétences. Certes, les premiers entretiens seront plus efficaces si vous avez déjà une idée de votre projet. Mais si ce n’est pas le cas, le consultant est justement là pour vous aider.

Toutefois, vous devez vous poser certaines questions dont les réponses vous permettront de faire le meilleur choix. Cela concerne notamment le financement et le choix du centre avec lequel vous allez le réaliser.

Le financement de son bilan de compétences

Le bilan de compétences est une action de formation éligible au CPF (Compte Personnel de Formation). C’est-à-dire que vous pouvez le financer entièrement et de manière autonome grâce à vos droits acquis au titre de la formation. Si votre montant indiqué sur MonCompteFormation est insuffisant, pensez à renseigner votre DIF si ce n’est pas fait (à condition d’avoir travaillé avant 2015).

Si vous êtes salarié.e, votre employeur peut le cofinancer, on parle alors d’abondement du CPF. Vous mobilisez tout ou partie de votre CPF et votre entreprise prend en charge le restant dû. Consultez notre article dédié à l’abondement du CPF par l’employeur.

Vous êtes demandeur d’emploi ? Sur le même principe d’abondement du CPF, Pôle Emploi peut participer tout ou partie à sa prise en charge.

Si vous ne faites pas partie de ces statuts professionnels, contactez-nous, nous nous ferons le plaisir de vous informer sur vos droits.

Enfin, il est à noter que vous pouvez le financer par vos propres moyens.

Choisir son centre de bilan de compétences

Autre point important, celui du choix de votre centre de bilan de compétences. Très en vogue ces derniers temps au vu du contexte économique, les centres de bilan de compétences sont de plus en plus nombreux.

Cependant, vous devez d’abord vous assurer que l’organisme en question est référencé Datadock et agréé CPF. C’est en quelques sortes un gage de qualité car un organisme agréé est contrôlé par les autorités françaises de la formation professionnelle.

Ensuite, prenez le temps de bien lire le descriptif de l’action de formation proposée. Le bilan de compétences est soumis à un cadre légal. Est-il bien scindé en 3 phases (accueil, investigation et conclusion) et débouche-t-il sur un document de synthèse ?

La question du prix vous importe forcément. En effet, les tarifs d’un bilan de compétences varient beaucoup sur le web. Ne vous jetez pas sur le moins cher sans avoir pris connaissance des points ci-dessus. Privilégiez un prix dans la « moyenne ».

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule en 3 phases : l’accueil, l’investigation et la conclusion. D’une durée de 24h, 15h d’entretiens délimitent ces 3 phases jusqu’à la remise d’un document de synthèse.

Durant 9h donc, le bénéficiaire effectue des travaux personnels pour son projet professionnel. Il peut s’agir de recherches sur le web, de contacts avec des organismes, ou d’exercices de rédaction (CV, lettres de motivation…). Tout dépend de ce qui a été envisagé lors de la première phase d’accueil.

Le bilan de compétences est progressif. Plus les entretiens passent, plus le projet professionnel s’affirme. Le document de synthèse officialise l’avancée de la transition professionnelle du bénéficiaire (entamée ou encore en cours).

À quelle fréquence ont lieu les entretiens ?

C’est vous qui décidez ! Les entretiens peuvent avoir lieu deux fois par semaine, à raison d’une 1h d’échanges, ou bien durant 2h de suite en une seule fois.

Le bilan de compétences se réalise en moyenne en 2 mois. Les entretiens doivent être suffisamment espacés pour laisser le temps à l’évolution du projet. Le bénéficiaire peut poursuivre ses travaux et le consultant peut préparer l’orientation des futurs entretiens.

Le bilan de compétences demande de la proactivité et de la disponibilité. Le bénéficiaire doit s’assurer d’avoir le temps nécessaire pour le mener à bien.

De quoi ai-je besoin ?

Actuellement et au vu du contexte sanitaire : d’un mobile, d’une tablette ou d’un ordinateur pour pouvoir réaliser votre bilan de compétences en visioconférence. Bien sûr, d’une connexion également.

Le bilan de compétences est dense en informations, il faut donc prévoir de noter les points clés de vos échanges avec le consultant. Vous définirez ensemble vos moyens de communication entre chaque entretien (outils, agenda…).

Prévoyez bien entendu de vous retrouver dans un endroit calme et isolé. Le temps de l’entretien est précieux, vous devez en profiter au maximum !

Pour le reste, vous avez simplement besoin d’être vous, et de ne pas vous cacher derrière vos réponses. Le consultant n’est pas là pour vous juger, bien au contraire !

Le centre de bilan de compétences ABACUS

Nous sommes devenus l’un des leaders du bilan de compétences en France. Pourquoi ?

Car nous traitons chaque demande avec vigilance et professionnalisme. Avant de vous lancer, nous tenons à éclaircir les raisons qui motivent votre inscription. Ce n’est que si nous jugeons le bilan de compétences comme adapté à votre besoin que nous vous accompagnons.

Avec ABACUS, vous pouvez le réaliser de chez vous, et partout en France. Pour autant, nous nous efforçons de trouver le consultant qui correspond le plus à votre profil. Car oui, le bilan de compétences, c’est aussi une question de confiance entre deux personnes.

Nos bilans de compétences sont à 1 600 € à distance et 1 800 € en présentiel.

Pour vous faire une idée de ce qu’en ont pensé nos bénéficiaires, nous vous invitons à consulter leurs avis sur Google !

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
Kévin Maudet
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
A découvrir également
Employeur, vous pouvez abonder le CPF de vos salariés sur le portail en ligne EDEF (MonCompteFormation)

L’abondement du CPF par l’employeur sur le portail EDEF

Depuis début septembre 2020, l’employeur peut réaliser l’abondement du CPF de ses salariés via le portail EDEF (Espace des Employeurs et des Financeurs). Découvrez comment fonctionne cet espace et quelles sont les dotations possibles au titre du CPF.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement
Et si c'était le moment pour valoriser ses compétences...

//A la Une du blog

La VAE (Validation des acquis de l'expérience) permet de certifier ou de qualifier ses compétences !
Connaissez-vous la VAE ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement