Quel parcours pour devenir auxiliaire de puériculture ? Le guide

Parcours et formation pour devenir auxiliaire de puériculture

Sommaire de l'article

Au sein de la filière médico-sociale, plusieurs métiers ont trait à la petite enfance. Le métier d’auxiliaire de puériculture en fait partie. Niveau d’études requis, diplôme, concours, formation, quel parcours permet de devenir auxiliaire de puériculture ? Où peut-on exercer ce métier et pour quel salaire ?

Auxiliaire de puériculture : fiche métier

La profession d’auxiliaire de puériculture, essentiellement féminine, consiste à prendre soin des nourrissons et des enfants en bas âge. Elle peut être exercée dans une maternité, une crèche, une halte-garderie, en tant qu’assistante puéricultrice, assistante d’une infirmière ou d’une sage-femme.

Exercer au sein de la filière médico-sociale

Le métier d’auxiliaire de puériculture appartient à la filière médico-sociale. Selon son lieu d’exercice (centre de soins hospitaliers, centre d’accueil pour enfants, institut spécialisé), l’auxiliaire assiste la puéricultrice, l’infirmière, la sage-femme, le médecin. L’auxiliaire de puériculture peut avoir en charge différentes tâches administratives : gestion des dossiers ou encore recueil et transmission des données de santé. Les qualités et les compétences sont similaires à celles requises pour devenir infirmière ou sage-femme, exercer dans les filières médicales et sociales en général : sens du relationnel, de la communication, du conseil.

Un métier de la petite enfance

Le métier d’auxiliaire de puériculture est essentiellement tourné vers les soins des enfants, qu’il s’agisse de nourrissons ou d’enfants en bas âge, d’enfants bien-portants, malades ou souffrant de handicaps. En tant qu’assistante en maternité, l’auxiliaire de puériculture gère les soins d’hygiène de l’enfant (toilette, changement des couches, préparation des biberons) et de la mère, veille à leur sécurité et à leur confort. Tout comme en crèche, elle exerce aussi des activités d’accueil et d’éveil et accompagne l’enfant dans son développement et dans sa prise d’autonomie. Elle peut avoir en charge l’entretien du matériel.

Salaire d’une auxiliaire de puériculture

Le métier d’auxiliaire de puériculture peut s’exercer aussi bien dans le secteur privé que public. En début de carrière, le salaire d’une auxiliaire de puériculture est d’environ 1600 € brut. Il peut atteindre 2600 € brut, selon les années d’ancienneté et l’avancement de grade. Dans le secteur privé, le niveau des salaires est fixé par une convention collective, propre à chaque établissement. Dans le secteur public, il est soumis à une grille indiciaire.

Formation pour devenir auxiliaire de puériculture

Vous vous demandez quel est le diplôme pour être auxiliaire de puériculture ? S’il existe des formations différentes pour exercer en milieu hospitalier, en clinique ou en structure d’accueil ? Pour travailler en tant qu’assistante puéricultrice en maternité, la formation est la même que pour devenir auxiliaire de puériculture en crèche ou en centre PMI (protection maternelle et infantile).

Diplôme pour devenir auxiliaire de puériculture

Il est impossible de devenir auxiliaire de puériculture sans formation et sans avoir obtenu le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture (DEAP) au préalable. Celui-ci se prépare au sein d’un institut de formation d’auxiliaire de puériculture durant une période d’un an.

En France, plus de 120 établissements agréés par le ministère de la Santé dispensent cette formation. Celle-ci comporte 17 semaines de cours (accompagnement, éveil, soins de l’enfant) et 24 semaines de stages (en pédiatrie, maternité, institut spécialisé). Le diplôme est délivré après la validation d’épreuves écrites et de compétences professionnelles.

L’entrée dans l’établissement de formation se fait sur concours. Il est nécessaire d’être âgé au minimum de 17 ans.

Concours d’entrée et modalités

Pour devenir auxiliaire de puériculture, les études sont de niveau bac ou équivalent. Elles permettent de se présenter au concours d’entrée dans un institut de formation d’auxiliaire de puériculture et de passer les épreuves d’admissibilité suivantes :

  •       une épreuve écrite de 2h, composée de 2 parties, sur un sujet d’actualité sanitaire et sociale ;
  •       une série de 10 questions en biologie et mathématiques.

Pour être admissible, il faut obtenir une note de 10/20 au minimum. Le candidat doit également passer une série de tests psychotechniques.

Tous les candidats doivent passer une épreuve d’admission, qui consiste en un entretien oral avec un jury. Le candidat dispose de 10 min pour préparer un exposé sur un sujet sanitaire et social. Après la présentation de l’exposé, les échanges avec le jury durent 10 min. La note minimale de 10/20 est requise pour être reçu.

Reconversion professionnelle : le métier d’auxiliaire de puériculture

Vous avez envie de changement dans votre vie professionnelle ? Vous vous demandez comment vous reconvertir dans le domaine de la santé ou au sein de la filière médico-sociale ? Le métier d’auxiliaire de puériculture est tout à fait accessible pour une reconversion professionnelle. Certains diplômes ou une validation des acquis de l’expérience (VAE) peuvent vous permettent d’accéder au concours sans avoir à passer toutes les épreuves.

Diplômes facilitant l’accès au métier 

L’obtention du bac ou du CAP accompagnant éducatif petite enfance est un avantage pour une reconversion professionnelle en tant qu’auxiliaire de puériculture. Ces diplômes, ou tout autre CAP ou BEP du secteur sanitaire et social, permettent de se présenter au concours d’entrée à la formation sans avoir à passer les épreuves d’amissibilité. Les connaissances et l’expérience professionnelle préalablement acquises sont également un atout pour l’entretien avec le jury.

La VAE pour devenir auxiliaire de puériculture

La VAE peut aussi permettre de faciliter l’entrée dans un institut de formation d’auxiliaire de puériculture, voire de valider une partie ou la totalité d’un diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture. Pour cela, vous devez être en mesure de justifier d’au moins une année d’expérience dans le secteur de la puériculture en France ou à l’étranger. Vous avez besoin d’aide pour monter votre VAE et faire reconnaître vos compétences professionnelles ? Les experts ABACUS sont à votre écoute et vous conseillent dans votre nouveau projet professionnel.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager la publication

Thématiques associées
A découvrir également
Comment devenir aide-soignant ou aide-soignante en France ?

Comment devenir aide-soignante ?

Devenir aide-soignante : des compétences au salaire, en passant par la formation d’aides-soignants, découvrez notre fiche métier qui vous explique tout !

LIRE
Comment devenir enseignant en France ?

Comment devenir enseignant ?

Devenir enseignant : du recrutement à la formation, au salaire… Découvrez les informations les plus importantes sur les métiers de l’enseignement !

LIRE
Comment devenir policier en France ? Le guide ABACUS

Comment devenir policier ?

De plus en plus de citoyens français aspirent à devenir policier. Dès lors, une multitude d’interrogations se pose concernant ce métier de maintien de la paix, dont « comment devenir policier ? ». Quelles sont les autres questions posées par les candidats à ce métier ? Découvrez-les à travers la lecture de cet article.

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Métier de la petite enfance : comment devenir ATSEM ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement