10 formations courtes pour se reconvertir facilement et trouver un emploi

10 formations courtes pour vous reconvertir et trouver un emploi

Sommaire de l'article

Vous souhaitez changer de métier ? Optez pour une formation courte pour vous reconvertir et trouver un emploi en entreprise rapidement. Qu’est-ce qu’une formation courte ? Les formations courtes sont inférieures ou égales à deux ans. Vous pouvez, à leur issue, obtenir un diplôme d’État ou une certification professionnelle du RNCP. Comment tester sa reconversion professionnelle avant de commencer une formation ? Retrouvez 10 formations courtes à suivre pour apprendre rapidement un métier.

1. Réalisez un bilan de compétences pour trouver la formation courte idéale

La bonne préparation d’un projet de formation rapide est aussi importante que pour les formations longues. Vous ne savez pas vers quel domaine vous orienter pour votre reconversion professionnelle ? Vous ne savez pas quel type d’entreprise vous correspond ni quels types de clients ? Le bilan de compétences permet de répondre à

Pourquoi réaliser un bilan de compétences avant votre formation ?

L’accès à une formation s’effectue sur candidature. Comme lors d’une recherche d’emploi, vous devez être capable de valoriser vos compétences. Le bilan de compétences évalue vos compétences professionnelles et personnelles afin d’élaborer un projet professionnel solide. Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé lors de votre reconversion avec ABACUS, spécialiste en gestion de carrière, Nous vous guidons pendant les 24 heures de votre bilan de compétences éligible au CPF.

Comment tester votre reconversion professionnelle avant la formation ?

Vous êtes demandeur d’emploi ? Vous pouvez tester le métier qui vous intéresse avant de vous former. Comment ? Par le biais de l’immersion professionnelle dans des entreprises près de chez vous. Passez par le site web de La Bonne Formation de Pôle emploi. Cette plateforme vous met en relation avec les entreprises désireuses de vous accueillir pendant une à quatre semaines. Que vous soyez salarié en poste ou demandeur d’emploi, simulez le financement de votre formation courte.

2. Aide-soignant

Le métier d’aide-soignant est l’un des métiers qui recrutent le plus en 2021 (source : enquête BMO 2021 Pôle emploi/Credoc). Ce professionnel en soins d’hygiène et de confort du patient exerce en centre hospitalier ou établissement médicalisé. Le métier est accessible aux titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS). Une formation courte de 12 mois est nécessaire à l’obtention du diplôme de niveau CAP.

Formation d’aide-soignant : durée, modalités d’accès et d’apprentissage

La durée totale de la formation est de 1540 heures (Article 2 de l’Arrêté du 10 juin 2021 relatif au DEAS). Les candidats y accèdent dès 17 ans par la formation initiale, continue ou par la VAE. Vous n’avez pas besoin de diplôme pour accéder à la formation. Les formations théorique et pratique sont de 770 heures ainsi que la formation en milieu professionnel. Les enseignements théoriques sont dispensés en présentiel ou à distance jusqu’à 70 % de la durée totale. La formation est gratuite et rémunérée si vous êtes demandeur d’emploi. Renseignez-vous auprès de votre Pôle emploi.

Salaire du métier d’aide-soignant selon l’expérience

Jusqu’à la crise sanitaire du Covid-19, le salaire brut d’un aide-soignant débutant était autour du SMIC. La rémunération nette d’un aide-soignant depuis les accords du Ségur de la santé de 2020 est de :

  • 1760 euros après un an d’expérience ;
  • 1838 euros après 5 ans d’expérience ;
  • 2334 euros après 20 ans d’expérience ;
  • 2954 euros en fin de carrière dans la fonction publique hospitalière.

3. Auxiliaire de vie sociale

L’auxiliaire de vie sociale est également l’un des métiers qui recrutent beaucoup depuis 10 ans. Ce métier de service à la personne explose avec le maintien à domicile des personnes dépendantes. L’auxiliaire de vie sociale les accompagne au quotidien en prodiguant des soins d’hygiène et de confort. Découvrez quelle formation suivre et quel salaire touche un auxiliaire de vie sociale.

Quelles formations pour devenir auxiliaire de vie sociale ?

La formation d’auxiliaire de vie est accessible sans diplôme à partir de 18 ans. Vous pouvez préparer le diplôme d’Etat d’accompagnement éducatif et social (DEAES) entre 9 et 24 mois. Des formations courtes de 4 à 8 semaines sont disponibles également. Vous pouvez les financer par le CPF si vous êtes salarié. Pôle emploi et certaines régions les prennent entièrement en charge. Le niveau d’études obtenu correspond au niveau CAP.

Évolution et salaire d’un auxiliaire de vie sociale

L’auxiliaire de vie sociale débutant touche un salaire brut :

  • entre le SMIC et 1640,10 euros en 2021 dans la fonction publique selon son grade du salarié ;
  • autour du SMIC majoré des frais de déplacements dans le secteur privé ;
  • en libéral, l’auxiliaire de vie fixe librement ses tarifs en général entre 18 et 25 euros de l’heure.

4. Prothésiste dentaire

Le métier de prothésiste dentaire recrute énormément et nécessite un diplôme pour l’exercer. Les formations de prothésiste dentaire vont du niveau CAP (CTM) au niveau bac +2 (BTS ou BTMS). Vous pouvez préparer en apprentissage un titre professionnel (TP) d’auxiliaire en prothèse dentaire sur 9 mois en CFA. Puis, vous pourrez passer le bac pro pendant un an. Puis, le BTM prothésiste dentaire pendant un an en alternance, tous deux de niveau bac. Le BTMS et le BTS prothésiste dentaire de niveau bac + 2 se préparent en deux ans chacun. Le salaire brut mensuel d’un prothésiste dentaire débutant est de 1 700 euros.

5. Développeur web

Le métier de développeur web fait partie des métiers en forte évolution. Son salaire brut mensuel moyen pour un débutant est de 2 500 euros. Développeur web est donc l’un des métiers les mieux payés du web. Les entreprises lui confient la création de sites web et d’applications web mobiles.
Lors d’une reconversion, vous pouvez y accéder par la formation continue. Les formations courtes de développeur web à distance de 6 à 9 mois sont nombreuses pour apprendre le métier. La demande des entreprises étant plus forte que l’offre, ces formations sont facilement finançables.

6. Community manager

Le métier de community manager est l’un des métiers du numérique en fort développement. Ce professionnel de la communication digitale gère la communication des entreprises sur les réseaux sociaux. Vous pouvez préparer un diplôme de niveau bac + 2 à bac + 5 en communication digitale sur plusieurs années.
Les formations en community management de courte durée se déroulent en e-learning ou en présentiel. Comptez entre 3 mois et 12 mois selon le niveau de qualification et le mode d’apprentissage. Le demandeur d’emploi bénéficie d’une formation community manager gratuite et rémunérée à distance avec Pôle emploi. La rémunération du community manager débutant varie entre 2 000 et 2 500 euros bruts.

7. Décorateur d’intérieur

Le métier de décorateur d’intérieur a beaucoup de succès en raison des nombreuses émissions télévisées sur la déco. Vous pouvez y accéder par des formations courtes à distance ou en présentiel. Comptez entre 5 et 9 mois pour vous former en e-learning seul ou mixte avec du présentiel. Vous pouvez utiliser votre CPF pour financer votre formation de décorateur d’intérieur. Le salaire brut annuel d’un décorateur d’intérieur commence à 24 000 euros.

8. Technico-commercial

Nul besoin d’un MBA pour devenir technico-commercial en entreprise. Ce professionnel de la négociation commerciale a des compétences techniques et commerciales. Le technico-commercial exerce dans tout domaine d’activité pour développer son portefeuille clients. Formation, rémunération, salaire,

Quelles formations pour devenir technico-commercial ?

Le BTS technico-commercial de niveau bac + 2 vous prépare en deux ans à la fonction. Le métier est aussi accessible après des formations courtes en e-learning, en centre ou en alternance. Comptez entre 7 et 12 mois pour vous former au métier. La formation est ouverte autant au salarié en poste qu’au demandeur d’emploi. Vous préparez le titre de négociateur technico-commercial du RNCP de niveau bac + 2. Privilégiez l’apprentissage en alternance car l’expérience en entreprise est requise pour décrocher un emploi.

Compétences requises et salaire du technico-commercial

Une appétence pour les fonctions commerciales et un excellent relationnel sont des compétences indispensables. Le salaire brut d’un technico-commercial débutant varie entre 2 500 et 3 000 euros. L’évolution vers un poste de management commercial est fréquente. Son salaire brut peut ainsi facilement doubler. Il s’agit donc d’un métier bien payé pour une reconversion si vous recherchez une formation rapide.

9. Négociateur immobilier

Le métier de négociateur immobilier séduit beaucoup de personnes en reconversion. L’attrait du métier tient à la rémunération forte possible selon le montant de la transaction immobilière. Tout comme le technico-commercial, le négociateur immobilier doit aimer négocier et savoir convaincre. Les franchises de mandataires immobiliers proposent des formations courtes au métier sans condition de diplôme. Vous pouvez également suivre une formation de négociateur immobilier en e-learning ou en centre. Un débutant peut espérer une rémunération brute mensuelle de 2 000 euros.

10. Naturopathe

Le métier de naturopathe requiert une formation en santé. Ce spécialiste en hygiène de vie dresse un bilan de santé général de ses patients. Vous pouvez suivre des formations en e-learning ou en présentiel pour exercer le métier. Leur durée varie de 12 à 36 mois. En reconversion, préparez le titre reconnu de conseiller naturopathe de niveau bac + 2 en formation continue. Pour les formations à distance, veillez à ce qu’elles soient agréées par la FENA (Fédération française de naturopathie). La rémunération d’un naturopathe varie entre 50 et 200 euros par consultation. La vente de produits naturels génère des revenus supplémentaires.

Besoin d’un accompagnement personnalisé pour choisir votre formation courte ? Contactez un conseiller en gestion de carrière ABACUS. Que vous soyez salarié en poste ou demandeur d’emploi, nous vous orientons dans votre choix de reconversion. Bénéficiez de notre suivi ABACUS jusqu’à la réussite de votre projet professionnel.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Transitions pro (ex Fongecif) et reconversion : comment ça marche en 2021 ? Le guide ABACUS

FONGECIF et reconversion : comment ça marche en 2021 ?

Vous souhaitez « faire un Fongecif » ou « faire appel au Fongecif » pour votre reconversion professionnelle ? En 2021, on ne parle plus de Fongecif mais de Transitions Pro, ni de CIF mais de CPF de transition. Découvrez notre guide pour tout comprendre !

LIRE
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Quels sont les métiers qui recrutent sans diplôme ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement