Transitions pro (ex Fongecif) et reconversion : comment ça marche en 2021 ? Le guide ABACUS

Transitions Pro (ex-FONGECIF) : guide du projet de reconversion du salarié

Sommaire de l'article

Vous êtes salarié et avez un projet de reconversion avec le FONGECIF ? Le FONGECIF a été remplacé par le Transitions Pro, organisme régional de financement du PTP (ex-CIF). Le salarié a droit au financement de formations pour se reconvertir tout en conservant une rémunération. Quelles sont les démarches à accomplir auprès de l’employeur ? Comment demander la prise en charge de votre congé individuel de formation ? Suivez notre guide pour préparer votre dossier de formation professionnelle pour changer de métier.

Que sont les Transitions Pro et le projet de transition professionnelle ?

Que sont les associations Transitions Pro (ATpro) et le PTP ? Retrouvez les définitions des dispositifs remplaçant le FONGECIF et le CIF.

Qu’est-ce que le dispositif Transitions Pro (ex-FONGECIF) pour la reconversion ?

Le dispositif Transitions Pro remplace les fonds de gestion de congés individuels de formation (FONGECIF). La loi du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel l’a créé. Chaque région de France dispose d’une commission paritaire interprofessionnelle pour valider les projets de reconversion. Les salariés ont recours aux associations de Transitions Pro pour le financement de leurs projets de transitions professionnelles.

Qu’est-ce que le projet de transition professionnelle (ex-CIF) ?

Le projet de transition professionnelle remplace l’ancien congé individuel de formation (CIF). Le PTP est aussi appelé CPF de transition car son financement mobilise le compte personnel de formation du salarié. Chaque salarié a droit à un congé individuel de formation professionnelle pour changer de métier. Pendant sa formation, le stagiaire peut conserver sa rémunération selon un barème établi sous conditions. L’ATpro doit au préalable accepter de financer le parcours d’apprentissage pour changer de métier.

Qu’est-ce que le Compte personnel de transition ?

Le Compte personnel de formation de transition permet de développer ses compétences dans le cadre d’une reconversion. L’action de formation certifiante peut avoir lieu sur ou hors temps de travail. Le salarié doit formuler une demande d’absence à son employeur qui peut accorder ou reporter son congé individuel. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Quelles sont les formations concernées ?

Conditions pour bénéficier du PTP

Les salariés peuvent mobiliser leur CPF de transition pour se reconvertir. Ce dispositif est disponible sous conditions d’ancienneté.

Conditions d’ancienneté des salariés

La durée d’activité professionnelle du salarié désirant engager un CPF de transition doit être équivalente à 24 mois. Le stagiaire doit également justifier d’une expérience d’au moins 12 mois dans l’entreprise. La durée d’activité prise en compte peut concerner le cumul de contrats de travail quelle que soit leur nature. La validité de l’ancienneté est calculée jusqu’à la date d’entrée en formation. Ces conditions ne s’appliquent pas aux bénéficiaires de l’OETH. Les licenciés économiques et inaptes en sont dispensés s’ils n’ont pas suivi de formation depuis leur rupture de contrat.

Conditions d’ancienneté des salariés en CDD, contrat d’intérim et intermittents du spectacle

Les salariés en CDD peuvent bénéficier des formations jusqu’à 6 mois après la fin du CDD. Ces conditions s’appliquent aux intérimaires et intermittents du spectacle depuis le 1er janvier 2020. Les salariés en CDD doivent effectuer leur demande avant la fin du contrat. Ils doivent justifier de 24 mois d’activité dans les 5 dernières années, dont 4 mois durant les 12 derniers mois. Les intérimaires doivent justifier de 1 600 heures de travail, dont 600 heures dans l’entreprise d’intérim.

Quelles formations pour les projets de transitions professionnelles des salariés ?

L’action de formation doit être certifiante, inscrite au RNCP ou au Répertoire spécifique (RS) et éligible au CPF. Ses débouchés professionnels doivent correspondre à la réalité du marché du travail. Se reconvertir doit idéalement permettre de trouver un emploi ou de créer une entreprise dans la région.

4 étapes pour faire un CPF de transition

Comment faire un CPF de transition ? Suivez les 4 étapes suivantes pour effectuer votre action de formation dans le cadre d’une reconversion.

1. Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Rapprochez-vous d’un conseiller en évolution professionnelle pour déterminer si le PTP est la meilleure solution. Selon votre profil et vos objectifs professionnels, des dispositifs comme la Pro-A, ou la formation continue sont plus appropriées.

2. Obligation du bilan de positionnement préalable

Le positionnement préalable est un bilan de compétences obligatoire pour bénéficier du financement de votre formation. Il s’agit d’une évaluation de votre expérience et de vos compétences par l’organisme de formation. Cet audit de vos aptitudes à l’apprentissage aboutit à la construction d’un parcours de formation adapté à votre profil. Le positionnement préalable présente un plan d’action de formation cohérent avec votre objectif professionnel. Ce document est central pour la validation de votre dossier par votre association de Transitions Pro (ATpro).

3. Demander son autorisation d’absence à son employeur

Vous souhaitez suivre votre formation partiellement ou totalement sur le temps de travail ? L’autorisation d’absence de votre employeur est obligatoire. Les entreprises peuvent cependant reporter la réalisation de la formation pendant une durée maximale de 9 mois.

4. Demander la prise en charge de votre action de formation

Les 18 ATpro situées en France métropolitaine et DROM valident le bien-fondé des formations de reconversion. La cohérence s’évalue en comparant les référentiels du métier existant avec ceux du métier visé. La pertinence de l’action de formation se base sur le bilan de positionnement préalable que rédige l’organisme de formation. La recevabilité du dossier concerne également le plan de financement envisagé. La demande ne peut concerner qu’une seule certification du RNCP. Votre CPIR décide ensuite de la validation ou non de votre dossier projet de transition professionnelle.

L’évolution professionnelle est acquise aux salariés des entreprises du secteur privé et de la fonction publique. Vous souhaitez faire le bilan de vos compétences dans le cadre d’un changement de métier ? Votre conseiller en gestion de carrière ABACUS vous accompagne jusqu’à la réalisation de votre projet professionnel. Notre organisme de formation ABACUS dispense des formations aux salariés, demandeurs d’emploi et porteurs de projet d’entreprise. Contactez-nous dès maintenant pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour réussir votre reconversion.

ABACUS, votre cabinet d'information sur la formation et les ressources humaines
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Le CPF de transion avec ABACUS
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement