Fin de droits de chômage : 3 conseils pour rebondir avec ABACUS

3 conseils aux allocataires de l'assurance chômage en fin de droits

Sommaire de l'article

Vous êtes en fin de droits de chômage et n’avez pas trouvé un travail ? Selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’une prolongation de l’indemnisation, de l’ASS, du RSA ou d’autres aides. À quelles aides les bénéficiaires de l’ARE ou de l’ASP ont-ils droit en fin de droits d’assurance chômage ? Que peuvent faire les demandeurs d’emploi pour s’assurer des revenus lorsqu’ils ne sont plus allocataires de l’ARE ? Retrouvez nos 3 conseils pour rebondir pendant cette période de fin d’allocations-chômage.

1. Utiliser son compte CPF pour se former en fin de droits de chômage

Suivre une formation vous ouvre droit à l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (AREF) dans deux cas :

  • vous suivez une formation dans le cadre d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ;
  • Pôle emploi finance votre formation dans le cadre du CPF partiellement ou totalement.

Vous êtes en fin de droits à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) pendant votre formation ? Demandez l’allocation R2F à Pôle emploi. Il s’agit de la Rémunération de fin de formation, financée et versée par Pôle emploi.
Comment utiliser son CPF pour se former en période de fin de droits à l’assurance chômage ? Voici trois exemples de formations éligibles au CPF que les chômeurs peuvent suivre.

Réaliser un bilan de compétences avant votre retour à l’activité

Une période de chômage vous permet de mûrir un projet professionnel. Réaliser un bilan de compétences vous aide à analyser et valoriser vos aptitudes professionnelles et personnelles. Notre centre de formation ABACUS accompagne les demandeurs d’emploi pour préparer leur avenir professionnel. D’une durée de 24 heures, votre bilan de compétences est une formation éligible au CPF.

Effectuer une démarche VAE pour évoluer dans votre travail

Vous souhaitez évoluer dans votre travail ou opérer une transition professionnelle ? Une VAE vous permet de faire valoir vos acquis par l’expérience. Cette démarche est sanctionnée par l’obtention d’un diplôme, une certification professionnelle ou un titre professionnel. Un accompagnement personnalisé est recommandé pendant la durée de votre VAE. Chez ABACUS, nous vous guidons dans votre démarche VAE. Les bénéficiaires des allocations peuvent financer leur VAE par le biais de leur CPF.

Suivre une formation à la création ou reprise d’entreprise

Chez ABACUS, vous pouvez suivre une formation à la création ou reprise d’entreprise. Cette formation éligible au CPF peut vous octroyer la prolongation de votre indemnisation selon votre situation. Sachez que la création ou reprise d’une entreprise est compatible avec le versement des allocations de chômage. Le chômeur bénéficie aussi de l’Aide à la création d’entreprise (ACRE). Cette allocation est aussi ouverte aux bénéficiaires du RSA et de l’ASS.

2. Bénéficier d’une formation gratuite et rémunérée avec Pôle emploi

Pôle emploi propose aux demandeurs d’emploi de suivre des formations gratuites et rémunérées. Il s’agit de formations à distance dans 20 secteurs d’activité qui recrutent. Quels sont les secteurs d’activité concernés ? Comment les chômeurs peuvent-ils se former avec Pôle emploi ?

Les secteurs d’activité à distance des formations gratuites et rémunérées

Les secteurs d’activité sur lesquels les chômeurs peuvent se former à distance sur des métiers d’avenir :

  • du numérique ;
  • du bâtiment ;
  • de bouche ;
  • de l’éducation et du soin ;
  • du commerce ;
  • de la comptabilité.

Les formations linguistiques et à la création d’entreprise sont également concernées.

Comment trouver les formations Pôle emploi ?

Le chômeur peut trouver sa formation avec Pôle emploi :

  • sur le site de Pôle emploi, à la page « Trouver ma formation » ;
  • sur « La Bonne formation » dans l’Emploi Store ;
  • sur l’application « Ma formation ».

3. Comment bénéficier des aides ?

En fin de droits à l’indemnisation au chômage, quatre aides sont disponibles. Quelles sont les conditions d’obtention de l’ASS, du RSA, de l’AFD et du Pts ? Comment sont versées ses aides et pour quelle durée ?

Bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique (ASS)

L’ASS est réservée aux chômeurs en fin de droits au chômage. Le Pôle emploi l’accorde sous des conditions de ressources et d’activité professionnelle antérieure. Le calcul de son montant dépend de votre situation familiale. Cette aide est versée pendant 6 mois renouvelables selon les mêmes conditions. Vous pouvez la cumuler avec un salaire sur une durée maximale de 3 mois après la reprise d’activité.

L’allocation de fin de droits (AFD)

Vous n’avez droit ni au rechargement de vos droits, ni à l’ASS ? Vous pouvez demander l’AFD à la fin de votre indemnisation au chômage. Les conditions de ressources sont identiques à celles de l’ASS. Cette aide n’est versée qu’une seule fois par le Pôle emploi. Le calcul de son montant est égal à 27 fois la partie fixe de l’ARE. À savoir, 12,05 euros à partir au 1er novembre 2019. Le montant est donc de 325, 35 euros. La prolongation de l’AFD est étudiée à la fin de l’indemnisation.

Bénéficier du revenu de solidarité active (RSA)

Le RSA assure un minimum de revenus aux personnes sans ressources. Les bénéficiaires de cette aide sont les jeunes actifs, les jeunes parents et parents isolés. Le montant du RSA dépend de la composition du foyer. Cette aide est versée par la CAF. Sachez que vous n’êtes pas obligé d’être inscrit à Pôle emploi pour en bénéficier.

Bénéficier de la prime transitoire de solidarité

Vous avez au moins 60 ans et êtes en fin de droits d’indemnisation au chômage ? Tout chômeur proche de la retraite bénéficie de la prime transitoire de solidarité (Pts). Cette prime versée par le Pôle emploi vous assure un revenu minimum jusqu’à votre départ en retraite. Son montant est de 300 euros par versement mensuel. Ce revenu est compatible avec un autre revenu de remplacement comme le RSA et l’ASS. La prime n’est cependant pas compatible avec le versement de :

  • l’allocation d’aide au retour à l’emploi ;
  • l’allocation de transition professionnelle ;
  • l’allocation de sécurisation professionnelle ;
  • l’allocation spécifique de reclassement.

Être en fin de droits de chômage est pour le chômeur l’occasion de progresser. Confiez à un conseiller en gestion de carrière ABACUS vos projets d’évolution ou de transition professionnelle. Nous accompagnons de nombreux demandeurs d’emploi jusqu’à la réussite de leur projet professionnel. Contactez-nous dès à présent pour vous aider à reprendre une activité.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Demandeur d’emploi : quelle formation en 2021 ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement