Découvrez le guide ABACUS du CPF et de Pôle Emploi pour réussir le financement de sa formation professionnelle !

Le CPF et Pôle Emploi : le guide pour réussir sa formation

Sommaire de l'article

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un droit à la formation acquis par le travailleur. Pôle Emploi accompagne les demandeurs d’emploi dans leur retour à l’emploi. En principe, le CPF et Pôle Emploi se destinent donc à deux cibles différentes. Et pourtant, un demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi peut très bien tirer profit de son CPF.

Tout d’abord, le demandeur d’emploi dispose-t-il systématiquement d’un CPF et si oui, pourquoi devrait-il l’utiliser ? Comment mobiliser son CPF pendant son chômage ?

Ensuite, est-ce que le CPF et le financement par Pôle Emploi sont compatibles ? Qu’est-ce que l’abondement du CPF par Pôle Emploi et comment en bénéficier ?

Et en cas de refus d’abondement, quelles autres alternatives du CPF sont à envisager par le demandeur d’emploi ?

Enfin, quelle formation peut-on financer avec son CPF et pour quel projet professionnel ?

Toutes les réponses dans « Le CPF et Pôle Emploi : le guide pour réussir sa formation » par ABACUS, votre partenaire de formation professionnelle.

Le CPF et Pôle Emploi : la réponse courte

En principe, tous les demandeurs d’emploi ont un CPF. Pour avoir un CPF, il faut avoir travaillé. Le montant du CPF dépend de votre période travaillée sur une année. Au maximum, vous totalisez 500 € ou 800 € par an, crédités chaque année entre avril et juin.

Pour connaître son montant et utiliser son CPF, il faut se rendre sur MonCompteFormation, la plateforme dédiée au Compte Personnel de Formation. C’est ici que le demandeur d’emploi peut connaître ses droits, s’inscrire à une formation et demander une participation par Pôle Emploi.

Le CPF et le financement d’une formation par Pôle Emploi sont compatibles. Le demandeur d’emploi peut mobiliser son CPF et faire une demande complémentaire de financement. Cela s’appelle l’abondement du CPF par Pôle Emploi. Par contre, cela implique que le demandeur d’emploi mobilise l’intégralité de ses droits à la formation.

Il existe de nombreuses formations éligibles au CPF, toutes peuvent être concernées par un abondement du CPF. En cas de refus, le demandeur d’emploi peut financer le restant dû de sa formation lui-même. Il peut également saisir son DIF si ce n’est pas fait, ou attendre d’avoir plus de CPF l’année suivante.

Pour obtenir un financement de Pôle Emploi, il faut motiver les raisons de la demande de formation. Il peut s’agir d’un projet de reconversion, de vouloir augmenter ses chances d’obtenir un nouvel emploi, ou bien un projet de création d’entreprise, par exemple.

Le bilan de compétences, la VAE, et la formation à la création d’entreprise sont tous les 3 éligibles au CPF. ABACUS est en mesure de vous accompagner sur ces 3 actions de formations.

Le financement de la formation pour les demandeurs d’emploi

Pôle Emploi est surtout connu pour « verser le chômage » aux demandeurs d’emploi, dispositif appelé l’ARE (Aide au retour à l’emploi). Au-delà, il peut contribuer à l’évolution professionnelle du chômeur en l’accompagnant dans une action de formation. Cet accompagnement peut se manifester à l’échelle administrative mais également sur le plan financier.

En effet, Pôle Emploi peut aider au financement d’une formation professionnelle. Cette période de chômage peut s’avérer un véritable accélérateur de carrière pour les demandeurs d’emploi. C’est donc le moment opportun pour bénéficier rapidement d’une aide financière.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs dispositifs de financement de la formation par Pôle Emploi. Le plus connu d’entre eux est l’AIF (Aide Individuelle à la Formation). Toutefois, tous les demandeurs d’emploi n’y sont pas éligibles étant donné les conditions à respecter. Niveau d’études, taux journalier de l’ARE perçue, localisation du demandeur d’emploi… un refus est malheureusement vite arrivé !

Et c’est là qu’il faut considérer tout l’enjeu du CPF associé à Pôle Emploi.

Le demandeur d’emploi a-t-il un CPF ?

La réponse n’est pas fermée, un demandeur d’emploi peut avoir un CPF et un autre pas. Pour le comprendre, il faut d’abord connaître le fonctionnement du Compte Personnel de Formation.

Le CPF est un droit à la formation qu’acquiert le travailleur selon son temps travaillé sur l’année et quel que soit son statut (CDD, CDI, intérim…). Depuis 2020, les micro-entrepreneurs et travailleurs indépendants sont aussi concernés au prorata de leur chiffre d’affaires. La finalité, c’est qu’il faut avoir impérativement travaillé pour posséder un compte CPF.

Sous cet angle, un demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi à la sortie de ses études sans avoir eu un emploi ne dispose pas d’un CPF (sauf apprentissage). À l’inverse, un demandeur d’emploi qui vient de terminer un contrat de travail aura cumulé des droits (en euros) sur son CPF.

Avant tout, dites-vous que si vous percevez l’ARE, c’est que vous avez automatiquement un CPF. Reste à savoir quel est le montant de vos droits et pour le savoir, rendez-vous sur MonCompteFormation.

Demandeur d’emploi, quel est le montant de mon CPF ?

Pour savoir si vous avez un CPF, ou pour connaître le montant de vos droits, vous devez vous rendre sur la plateforme MonCompteFormation. La création de votre compte CPF se fait en quelques minutes seulement. Nous avons consacré un pas-à-pas MonCompteFormation pour celles et ceux qui souhaiteraient être accompagné.e.s.

Pour comprendre comment se calcule votre CPF, vous devez vous reporter à votre temps de travail sur les années précédentes. Le CPF est crédité chaque année et toujours l’année suivante de l’année travaillée. Si vous avez réalisé l’équivalent de 6 mois complet sur l’année, vous aurez alors le maximum de droits CPF annuels. Cela représente 500 € par an, ou 800 € si vous êtes peu qualifié.e ou travailleur.euse handicapé.e.

Dans la rubrique « Mes droits formation », vous retrouverez un historique de l’évolution de votre compte CPF par année. Une vue globale afin de comprendre le montant total que vous pouvez utiliser.

Gardez bien ce montant en tête, car il va vous être utile si vous souhaitez financer ou vous faire financer une formation par Pôle Emploi.

Comment utiliser le CPF quand on est au chômage ?

Vous êtes dans l’optique de financer une formation professionnelle et vous vous demandez en quoi votre CPF peut vous être utile ? Il y a deux façons d’utiliser son CPF quand on est au chômage.

La première consiste en un financement autonome. C’est-à-dire que vous ne faites pas appel à Pôle Emploi pour financer votre formation. Ce cas de figure peut être privilégié quand vos droits CPF sont suffisants pour financer intégralement votre formation.

La seconde façon d’utiliser son CPF est de demander un abondement de son CPF à Pôle Emploi. Cette solution est utile lorsque vos droits CPF sont insuffisants pour financer la totalité de votre formation.

Les deux possèdent à la fois des avantages et des inconvénients. Ces utilisations du CPF sont très différentes et par conséquent, les démarches à réaliser varient aussi.

Financer sa formation en toute autonomie sans l’aide de Pôle Emploi

Premier cas de figure : vous souhaitez vous former pendant votre chômage et de préférence, sans dépendre de Pôle Emploi.

Premier réflexe à adopter, connaître votre montant de CPF pour savoir à quelle formation vous pouvez prétendre. Selon ce montant, votre projet professionnel peut évoluer.

Admettons que votre CPF soit suffisant pour financer la formation que vous voulez suivre. Inscrivez-vous normalement à la session de formation via MonCompteFormation : vous traiterez directement avec l’organisme de formation en question.

Ce financement autonome vous permet une plus grande liberté dans le choix de votre formation. Par contre, vous devez obligatoirement avertir Pôle emploi des dates de session de votre formation. Vous pourrez le faire lors de votre actualisation, en cochant « oui » à « avez-vous suivi une formation ? ».

Nous vous invitons toutefois à anticiper et à prévenir votre conseiller.ère avant votre actualisation. En effet, lorsque vous suivez une formation, vos conditions de rémunération peuvent changer (à la hausse comme à la baisse).

L’abondement du CPF par Pôle Emploi

Deuxième cas de figure qui va certainement concerner la majorité des lecteurs de ce guide. Contexte : vous souhaitez suivre une formation pendant votre chômage, mais votre CPF est insuffisant pour la financer entièrement.

C’est à ce moment-là que vous pouvez demander à Pôle Emploi de procéder à un abondement de votre CPF.

Qu’est-ce qu’un abondement du CPF ?

La définition de l’abondement du CPF est la suivante : un tiers (Pôle Emploi, employeur…) crédite un compte CPF d’euros supplémentaires, généralement en vue de cofinancer la formation du titulaire du compte.

Cet abondement du CPF vaut surtout lorsque le futur stagiaire de la formation ne dispose pas d’un montant suffisant pour financer sa formation. En l’occurrence, Pôle Emploi peut accepter un abondement du CPF du demandeur d’emploi pour l’aider dans son financement.

Cet abondement du CPF existait déjà sous une autre forme à l’époque via le portail KAIROS. Aujourd’hui, tout se passe directement dans l’application MonCompteFormation.

MonCompteFormation et Pôle Emploi, compatibles ?

Si l’abondement du CPF existe depuis des années, MonCompteFormation et Pôle Emploi n’ont jamais été autant compatibles que depuis juillet 2020.

Depuis l’été dernier en effet, l’abondement du CPF par Pôle Emploi est possible directement dans l’application dédiée au CPF. Fini les démarches administratives à rallonge, les connexions multiples sur des différents comptes en ligne… Tout est dorénavant possible sur un seul et même endroit.

Alors, comment fonctionne l’abondement du CPF par Pôle Emploi sur MonCompteFormation ? Le demandeur d’emploi doit-il faire des manipulations particulières ?

S’inscrire à une formation sur MonCompteFormation

Deux choix s’offrent au demandeur d’emploi lorsqu’il souhaite s’inscrire à une formation sur MonCompteFormation et bénéficier d’un abondement par Pôle Emploi.

Le premier, que nous recommandons, est de prendre d’abord rendez-vous avec votre conseiller.ère. Parlez-lui de votre projet de formation professionnelle. Quelles sont vos motivations ? Qu’est-ce que vous espérez obtenir en suivant cette formation ? Quel est concrètement votre projet professionnel ? En discutant avec votre conseiller.ère en amont de votre formation, vous maximiser les chances d’obtenir un abondement par Pôle Emploi.

Le second, tout à fait recevable également, est de vous inscrire directement à la session de formation que vous désirez sans passer « par la case » Pôle Emploi. En suivant, l’organisme de formation que vous avez sollicité a 48h pour vous répondre favorablement ou non. Si la réponse est positive, il vous transmettra un devis. Si votre montant CPF est insuffisant, vous pourrez alors réaliser la démarche d’une demande d’abondement directement depuis votre espace personnel.

CPF insuffisant : demande d’abondement du CPF en ligne

Ce qu’il faut savoir, c’est que la plateforme MonCompteFormation vous reconnaît automatiquement en tant que demandeur d’emploi. C’est pourquoi vous pourrez réaliser votre demande d’abondement du CPF par Pôle Emploi aussitôt après avoir reçu le devis de l’organisme de formation.

La demande d’abondement en ligne se fait très facilement, à partir de deux ou trois clics et renseignements. Dès lors que vous validez votre demande, l’organisme de formation transmet son devis détaillé à votre agence Pôle Emploi.

Le devis comprend vos informations ainsi que la somme que vous êtes en mesure de financer. Et par conséquent, la somme qu’il resterait à régler par Pôle Emploi via l’abondement du CPF. Bien sûr, vous êtes averti.e lorsque votre devis a été transmis à votre agence.

Comment convaincre son conseiller Pôle Emploi ?

Comme dit plus haut, vous avez tout intérêt à convaincre votre conseiller.ère Pôle Emploi des bénéfices de la formation que vous souhaitez suivre.

Ce n’est pas à lui ou à elle que reviendra la décision définitive, votre dossier passera forcément par des instances supérieures. En revanche, il ou elle sera d’un grand soutien pour faire valider votre projet de formation auprès de la direction et des finances.

Pour convaincre, vous devez expliquer dans le détail votre projet professionnel et ne pas hésiter à la confronter au marché de l’emploi. Expliquer en quoi vous pourriez faire la différence dans votre domaine, et en quoi cette formation peut vous aider. L’objectif de cet entretien, c’est de convaincre votre conseiller.ère que cet abondement de votre CPF est déterminant pour votre avenir professionnel.

Cet échange doit être naturel, nul besoin d’en faire trop. Si vous êtes confiant.e et que vous savez pertinemment que cette action de formation est nécessaire pour vous, jouez la transparence. Enfin, n’hésitez pas à faire valoir vos droits, expliquez que vous vous êtes renseigné.e sur le CPF et son abondement par Pôle Emploi.

Quel délai de réponse de Pôle Emploi pour l’abondement du CPF ?

Lorsque l’organisme de formation a transmis votre devis après votre demande d’abondement sur MonCompteFormation, Pôle Emploi a 10 jours pour prendre sa décision.

Vous serez averti.e par une notification de l’acceptation ou du refus d’abondement par votre agence. Nous vous invitons à consulter régulièrement votre espace personnel au cas où.

Notez également que ce délai peut légèrement varier en fonction des périodes. Si vous avez un doute sur l’évolution de votre dossier, contactez votre conseiller.ère.

Pôle Emploi refuse l’abondement du CPF, que faire ?

Ce sont malheureusement des choses qui arrivent. Il se peut que 10 jours après l’envoi de votre demande d’abondement du CPF, vous essuyiez un refus par Pôle Emploi.

Il ne faut surtout pas céder à la panique. La première chose à faire, c’est de comprendre pourquoi. Demander un nouvel entretien à votre conseiller.ère, parlez-en avec lui ou elle. Les raisons ne vous incombent peut-être pas. Souvent, il est question de « budget dépassé » ou de « plafond de formation atteint ».

Si vous n’aviez pas encore mobiliser vos armes en faisant part de vos motivations, c’est le moment de le faire. Vous avez tout à fait le droit d’être insistant.e, à condition que vous soyez en mesure de le faire correctement.

Maintenant, si le refus est catégorique, il vous reste d’autres pistes de financement. En voici quelques-unes.

Saisir son DIF si ce n’est pas fait

Vous travailliez avant 2015 ? Peut-être que vous avez cumulé des heures DIF que vous devez transformer en CPF. Le DIF était le prédécesseur du CPF de 2005 à 2014, à vous de voir si vous aviez un emploi durant cette période.

Toutefois, un changement d’employeur durant ces années a peut-être causé la perte de la portabilité de votre DIF. Auquel cas, seul votre dernier contrat jusqu’au 1er janvier 2015 comptera.

Pour connaître votre montant de DIF, consultez votre feuille de paie de décembre 2014, dans la partie CSG (cotisations sociales). Ou alors, cherchez parmi vos documents administratifs l’attestation DIF qui a pu vous être remise.

Pour renseigner votre DIF, rendez-vous dans la rubrique « Mes droits formation », puis cliquez sur le bouton « Saisir mon DIF ». Vous avez jusqu’au 30 juin 2020 pour le saisir manuellement.

Vous retrouvez plus d’infos sur notre article consacré à l’attestation DIF et sa portabilité.

Attendre d’avoir plus de CPF si vous avez travaillé dans l’année

Autre point important qui va être déterminant selon la date à laquelle vous êtes devenu.e demandeur d’emploi.

Pour exemple, si vous êtes demandeur d’emploi au 1er janvier prochain, cela veut dire que vous aurez travaillé durant l’année 2020. Vos droits CPF cumulés sur cette année ne seront disponibles sur votre compte qu’à partir du mois d’avril 2021.

En effet, la période d’alimentation de votre compte CPF est en général entre les mois d’avril et juin de l’année suivante de votre année travaillée. Ce qui revient à dire qu’une somme supplémentaire va venir s’ajouter sur votre montant actuel du CPF.

Faites le calcul par vous-même, ou du moins une estimation. Combien vous manque-t-il pour financer la totalité de votre formation professionnelle ? Est-ce qu’une fois que votre compte CPF sera à jour, cela sera suffisant ?

Si la réponse est oui, peut-être que vous pourriez patienter le temps de cette mise à jour pour financer votre formation.

Demander un autre financement de votre formation à Pôle Emploi

Si jamais Pôle Emploi vous refuse l’abondement de votre CPF, peut-être qu’un autre dispositif de financement est possible.

Il existe chez Pôle Emploi plusieurs aides au financement de la formation. Parmi elles et déjà évoquée plus haut, l’AIF (Aide Individuelle à la Formation). En l’occurrence, il peut s’agir d’une prise en charge totale de votre action de formation.

Les critères d’éligibilité vont dépendre de votre projet professionnel, du marché de l’emploi, et des fonds disponibles par votre agence Pôle Emploi. Ce sujet doit être évoqué avec votre référent.e Pôle Emploi directement.

Bon à savoir aussi, le dispositif Activ’Projet, qui s’apparente en quelques sortes au bilan de compétences. Il peut vous être utile si vous envisagez une reconversion professionnelle, notamment.

Le concept est le suivant : au cours de 8 semaines, vous avez plusieurs entretiens gratuits avec un CEP (Conseiller en évolution professionnelle). Ces entretiens auront pour objectif de définir les actions à mettre en place pour construire votre projet professionnel.

Opter pour un financement personnel en complément

Vous avez déjà saisi votre DIF ou vous n’en avez pas et vous ne pensez pas voir votre compte CPF revu à la hausse ? Pôle Emploi ne vous propose pas un autre dispositif de financement et Activ’projet ne convient pas à votre projet ?

Dès lors, vous pouvez envisager de compléter le paiement de votre formation par un financement personnel. Sur MonCompteFormation et une fois le devis reçu, vous pouvez choisir de régler le restant dû de votre formation par carte bancaire.

Bien sûr, tout va dépendre du prix de votre formation, et des moyens à votre disposition. Cette solution est à envisager en dernier recours seulement, une fois que vous avez fait le tour des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Quelle formation avec le CPF quand on est demandeur d’emploi ?

C’est sûrement là le point de départ même si nous l’évoquons que maintenant. Avant de parler de financement de votre formation (par le CPF ou Pôle Emploi), encore faut-il savoir ce que vous souhaitez faire !

Il existe de nombreuses actions de formation éligibles au CPF. Toutes ont pour objectif de construire ou d’appuyer un projet professionnel.

Votre ressenti, votre expérience et vos aspirations seront vos meilleurs atouts pour définir la formation que vous financerez avec le CPF.

Nous vous présentons 3 formations incontournables que vous pouvez financer avec votre CPF. Notre cabinet ABACUS peut vous accompagner pour chacune d’entre elles.

Le bilan de compétences avec votre CPF pour se reconvertir

Le bilan de compétences financé par votre CPF est la formule idéale pour qui veut faire le point sur ses compétences professionnelles. Il est notamment très utile en cas de reconversion professionnelle.

D’une durée de 24h, dont 15h d’entretiens, le bilan de compétences se déroule en 3 phases :

  • L’accueil: présentation du bilan de compétences, définition des objectifs et des moyens pour les atteindre,
  • L’investigation: point sur vos expériences professionnelles, recherches d’un projet professionnel cohérent et viable et des actions à mettre en place,
  • La conclusion: après s’être assuré.e du fondement du projet (déjà en cours ou non), place à la synthèse du bilan pour consolider les futures actions qu’il reste à réaliser.

La VAE avec le CPF pour augmenter ses chances d’embauche

Oui, l’accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est éligible au CPF !

La VAE est une action de formation qui permet de « certifier » ses compétences par le biais de l’expérience du métier. Elle est très utile lorsque la personne ne possède pas le titre ou le diplôme nécessaire pour un type de poste professionnel recherché.

En validant sa VAE, le demandeur d’emploi augmente ses chances d’embauche grâce à une nouvelle certification ou un nouveau diplôme.

En quoi consiste un accompagnement à la VAE financé par le CPF ? Par exemple chez ABACUS, il implique :

  • L’aide à la constitution de votre livret 1 (dossier de recevabilité à la VAE),
  • Des entretiens avec un.e consultant.e spécialisé.e dans votre domaine de VAE afin de vous aider à rédiger votre livret 2 (l’essentiel des travaux à mener),
  • La préparation à l’examen oral face à jury.

La formation à la création d’entreprise avec le CPF pour entreprendre

Vous souhaitez créer votre entreprise mais avant cela, vous souhaiteriez bénéficier d’une formation pour apprendre les fondamentaux de l’entrepreneuriat ? La formation à la création d’entreprise est aussi une action de formation éligible au CPF.

La durée de cette formation varie selon le format et l’approfondissement de ce que vous souhaitez apprendre et connaître. Globalement, la formation à la création d’entreprise permet de maîtriser :

  • Les statuts juridiques pour le choix de votre format d’entreprise,
  • Les dimensions administrative et comptable pour gérer votre entreprise,
  • Les points essentiels du marketing et de la communication pour obtenir des clients,
  • La connaissance de l’environnement entrepreneurial et des aides possibles pour développer son sous projets.

L’objectif est d’avoir « toutes les billes » en poche pour réussir son projet de création d’entreprise.

Ce que vous pourriez chercher en plus sur le CPF et Pôle Emploi

Il reste pour vous des questions en suspens sur le CPF et Pôle Emploi ? Nous avons répertorié ici quelques réponses supplémentaires pour tenter de vous aiguiller !

Le demandeur d’emploi peut-il faire un CPF de transition professionnelle ?

C’est une recherche importante sur Google. Le CPF de transition professionnelle a remplacé le CIF (Congé individuel de Formation). Par définition, le CPF de transition professionnelle concerne donc un actif qui souhaite stopper quelques temps son activité professionnelle pour se former. En l’occurrence, un demandeur d’emploi est sans activité et donc, non éligible au CPF de transition professionnelle. En réalité, il n’en a pas besoin !

Cumule-t-on plus de CPF quand on est au chômage ?

Pour cumuler plus de CPF, il faut travailler (salarié, intérimaire, fonctionnaire, travailleur indépendant…). Lorsque l’on est au chômage donc, on ne cumule pas de droits à la formation supplémentaires. Par contre, vos derniers droits ne sont peut-être pas à jour si nous sommes en fin d’année. Votre compte CPF s’alimente en général entre les mois d’avril et juin. Tout dépend depuis combien de temps vous êtes au chômage.

Consultez l’historique de votre compte CPF pour en savoir plus.

Pôle Emploi peut-il décider d’une formation pour moi ?

En principe, non, vous êtes libre de choisir votre formation professionnelle. Tout dépend du contexte avant tout. Pôle Emploi ne peut pas vous obliger à suivre une formation, mais par contre, votre conseiller.ère peut vous en suggérer une. C’est notamment le cas lorsqu’une formation proche de votre projet professionnel est identifiée, ou lorsque la formation que vous avez demandée a été refusée par votre agence. Pôle Emploi peut alors vous proposer de suivre une autre formation qui s’apparente à celle que vous souhaitiez réaliser. Formation que vous êtes donc en droit de la refuser. Le plus simple reste de discuter avec votre conseiller.ère pour trouver un accord.

Le permis peut-il se financer avec le CPF et l’aide de Pôle Emploi ?

Oui, tout à fait ! Nous ne l’avons pas abordé parmi les principales formations éligibles au CPF mais le permis B en fait partie. Si vous souhaitez mobiliser votre CPF et demander un abondement par Pôle Emploi, abordez le sujet avec votre conseiller.ère.

Notre cabinet ABACUS, partenaire des demandeurs d’emploi et de leur CPF

Vous souhaitez suivre un bilan de compétences, une VAE, ou une formation à la création d’entreprise ? Mobiliser votre CPF et demander un abondement par Pôle Emploi ?

Notre cabinet ABACUS est un organisme de formation agréé CPF en mesure de vous aider ! Forts d’un réseau national, nous pouvons vous proposer des formations au plus près de chez vous.

Contactez-nous pour plus de renseignements, pour un conseil ou pour discuter de votre projet de formation professionnelle éligible au CPF.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
Kévin Maudet
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Le bilan de compétences pour réussir sa reconversion professionnelle
Un bilan de compétences gratuit, c’est possible ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement