Avec

Booster son employabilité

Obtenez un CPF
de transition professionnelle pour votre formation

#OSEZIMAGINERUNEMEILLEUREVIE
#MONCOMPTECPF

Changer de vie professionnelle

Le CPF de transition :
faciliter l’accès des salariés à la formation

Valoriser ses compétences
Vous l’avez connu sous une autre forme, mais depuis le 1er janvier 2019 et la réforme de la formation, le CPF de transition est le nouveau dispositif qui remplace le CIF (Congé Individuel de Formation).

Aussi appelé le CPF de transition professionnelle, Le CPF de transition est un dérivé du Compte Personnel de Formation.

Exclusivement consacré aux salariés, il permet de changer de métier ou de profession et de choisir son avenir professionnel.

Vous êtes salarié ? C’est une aubaine pour vous, pour qui l’action de formation n’a jamais été aussi simple d’accès :  vous pouvez utiliser votre CPF en toute autonomie !

Une formation assimilée à
une période travaillée pour le salarié

L’un des principaux avantages du CPF de transition professionnel est de permettre au salarié de bénéficier d’un congé spécifique pour réaliser sa formation professionnelle.

Cette période d’apprentissage est assimilée à du temps de travail, c’est-à-dire que le salarié bénéficiaire conserve tout ou partie de sa rémunération. Depuis 2020, ce sont les CPIR (Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales) qui permettent le maintien du salaire du salarié.

Plus intéressant encore, les primes internes à l’entreprise et les congés payés lui sont dus, tout comme le maintien de sa couverture sociale et complémentaire santé (mutuelle).

Quels sont les salariés éligibles
au CPF de transition ?

Pour pouvoir bénéficier du CPF de transition, des conditions d’ancienneté doivent être respectées.

Soit, le salarié justifie d’au moins 2 années d’ancienneté d’activité salariée, consécutives ou non, dont 1 an dans la même entreprise.

Soit, le salarié justifie d’une activité salariée d’au moins deux ans, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont au moins 4 mois en CDD sur la dernière année.

Concernant la nature du contrat de travail, qu’importe : le salarié ayant réalisé uniquement des CDD est autant concerné que les employés en CDI.

Attention toutefois, ces conditions d’ancienneté ne sont pas exigées pour : 

  • Les salariés licenciés pour motif économique ou pour inaptitude
  • Les travailleurs handicapés concernés par l’OETH (Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés).
Il n’y a aucune autre condition à respecter, ni d’âge, ni de qualification, ni de secteur d’activité.

Fonction publique :
le congé de formation professionnelle (CFP)

L’agent public, qu’il soit rattaché à la fonction de l’État, la fonction publique territoriale ou fonction publique Hospitalière, peut aussi bénéficier d’un congé de formation professionnelle.

Les modalités ne sont pas les mêmes que le CPF de transition pour le salarié privé, et dépendent de chaque administration.

En autres, le congé spécifique est possible si l’agent public justifie de 3 ans d’ancienneté dans la fonction publique, et la durée du congé ne peut pas excéder 3 ans dans l’ensemble de sa carrière.

La rémunération est maintenue selon l’indice détenu par l’agent au moment où il réalise sa demande, à hauteur de 85% maximum…

Pour en savoir plus sur le CPF de transition professionnelle fonction publique, rendez-vous sur le portail de la fonction publique

Le CPF de transition professionnelle
pour les Intérimaires

Si vous êtes intérimaire, sachez que vous pouvez aussi bénéficier d’un CPF de transition (dit CPF-TP).

Vous devez justifier d’une ancienneté de 1600h dans le travail temporaire dans les 18 derniers mois (toutes missions confondues), dont au moins 600h dans l’entreprise dans laquelle est déposée la demande de congés.

Vous mobilisez votre CPF pour financer en partie votre formation éligible, le restant à charge étant financé par l’association Transitions Pro de votre Région (CPIR).

Point important : votre rémunération est maintenue à 100% si votre salaire moyen de référence est inférieur ou égal à 2 fois le SMIC.

Rapprochez-vous de votre agence d’intérim ou directement de la CPIR de votre Région pour connaître toutes les conditions d’éligibilité, ou demandez ABACUS !

Booster son employabilité

Quelle formation professionnelle
avec mon CPF de transition ?

Là, c’est à vous de choisir votre projet professionnel : les choix qui s’offrent à vous sont nombreux et les actions de formation sont variées ! Tout dépend de ce qui motive votre CPF de transition professionnelle : envie d’évoluer, de changer de métier…

Vous pouvez faire une VAE (Validation des Acquis de l’expérience) si vous souhaitez certifier à votre employeur de votre aptitude à exercer votre poste. Cela peut être utile pour obtenir la qualification du poste et donc la rémunération rattachée.

Si vous envisagez une reconversion professionnelle, vous pouvez d’abord faire un bilan de compétences, qui peut vous orienter vers de nombreuses formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes en suivant.

Les stages d’apprentissage à la création/reprise d’entreprise sont aussi éligibles au CPF.

Il est important de bien bâtir votre projet avant de vous lancer. ABACUS peut vous accompagner dans vos démarches !

Je souhaite être aidé.e par ABACUS !

Et mon employeur
dans tout ça ?

Si vous remplissez les conditions d’ancienneté préalables, votre employeur ne peut pas vous refuser catégoriquement un CPF de transition professionnelle.

Par contre, il peut envisager avec vous un report du congé, dans la limite de 9 mois suivant votre demande.

Il doit cependant le motiver : votre absence occasionnerait des conséquences préjudiciables sur l’activité de l’entreprise, ou bien la période demandée est chargée en personnel absent. Le motif de refus est encadré par le Code du travail, soyez vigilant.e et renseignez-vous !

Pour éviter ce report, vous devez faire votre demande à l’avance.

  • Si le congé est de plus de 6 mois : vous devez adresser une lettre écrite au plus tard 4 mois (120 jours) avant le début de la formation,
  • Si le congé est de moins de 6 mois, ou s’il est à temps partiel : vous devez adresser le courrier au plus tard 60 jours avant le début de la formation.
financer sa formation

Une rémunération maintenue
grâce à la CPIR depuis le 1er janvier 2020

Une autre raison qui justifie l’impossibilité pour votre employeur de vous refuser le CPF de transition : ce n’est pas lui qui vous rémunère pendant que vous suivez votre formation !

En effet, et jusqu’au 31 décembre 2019, et dans le cadre du CIF, le salarié devait obtenir l’accord de l’organisme paritaire agréé selon sa demande, le FONGECIF ou l’OPCA (devenu OPCO aujourd’hui).

Depuis le 1er janvier 2020, ce sont les CPIR (Commissions paritaires interprofessionnelles régionales) qui se chargent de la rémunération du bénéficiaire, aussi appelé Association de Transitions Pro.

Selon la base de votre rémunération, de votre statut (CDD ou CDI) et de la durée de votre formation, les plafonds de rémunération ne sont pas les mêmes (en savoir plus ici).

Au-delà de la rémunération, la CPIR prend en charge les frais de financement pédagogiques et de validation des compétences, les cotisations de sécurité sociales et les charges salariales.

Je veux me lancer dans le CPF de transition,
que me propose ABACUS ?

Chez ABACUS, nous souhaitons offrir le meilleur de notre expertise pour votre avenir professionnel.

Cela passe par un conseiller personnel, étant à la fois votre référent en matière de conseils et de réponses à vos questions, et votre accompagnateur dans la recherche d’un organisme de formation et la constitution de votre dossier.

Des questions subsistent sur le CPF de transition professionnelle ? Vous souhaitez obtenir un conseil en évolution professionnelle ?

Vous frappez à la bonne porte ! Grâce à un suivi complet et humain, les démarches administratives n’auront jamais été aussi simples pour vous.

Nous souhaitons votre réussite mais vous devez nous aider : osez imaginer une vie meilleure !

Valoriser ses compétences
Contactez-nous pour métamorphoser votre carrière : avec ABACUS, osez imaginer une meilleure vie !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.