Que faut-il attendre de l'entretien professionnel obligatoire quand on est salarié ?

L'entretien individuel obligatoire : bilan et objectif professionnel du salarié

Sommaire de l'article

Le droit à la qualification professionnelle pour tous les salariés s’inscrit dans les articles L. 6314-1 à L. 6314-2 du Code du travail. Depuis le 1er janvier 2015, chaque collaborateur de l’entreprise bénéficie d’un entretien professionnel obligatoire tous les 2 ans. L’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel est lui obligatoire tous les six ans. Il s’agit pour le salarié et l’employeur d’élaborer ensemble un parcours d’évolution professionnelle. Pourquoi et comment préparer son entretien individuel obligatoire ?

Qu’est-ce qu’un entretien professionnel ?

Le Code du travail définit les termes de l’entretien professionnel obligatoire dans les articles L. 6315-1 à L. 6315-2. Il indique que le salarié bénéficie de cet entretien individuel avec l’employeur destiné à son évolution professionnelle. Découvrez en quoi consiste l’obligation de cet entretien professionnel bisannuel entre le salarié et l’employeur. À quels salariés s’adresse-t-il ? Quand doit avoir lieu l’entretien professionnel ?

Respecter le droit à la qualification professionnelle du salarié

L’article L. 6314-1 du Code du travail est relatif au droit à la qualification professionnelle. Il rappelle le droit au salarié à sa progression d’au moins un niveau dans son parcours professionnel. La qualification lui permet d’acquérir des compétences répondant aux besoins des transformations de l’emploi. Suivre des actions de formation est le moyen d’assurer cette évolution professionnelle. Dans ce cadre, l’entretien professionnel établit le bilan de la progression depuis la date du précédent entretien. Le manager définit également les besoins en formation non obligatoire du salarié.

À quels salariés de l’entreprise l’entretien professionnel s’adresse-t-il ?

Toutes les entreprises de tous les secteurs d’activité doivent mener un entretien professionnel de chaque collaborateur. Cet entretien individuel obligatoire a lieu tous les 2 ans. Les entretiens professionnels s’adressent à tous les salariés sans distinction de contrat de travail. L’obligation s’étend ainsi aux salariés en contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation. Les salariés intérimaires ne sont cependant pas concernés, l’entreprise n’étant pas leur employeur direct.

À quelle période l’entretien professionnel est-il obligatoire ?

L’entretien professionnel est obligatoire à chaque période interruption d’activité du salarié. Le ministère du Travail établit la liste des cas suivants où l’entretien individuel s’impose après une période :

  • de congé maternité ;
  • de congé parental d’éducation ;
  • de congé de proche aidant ;
  • de mobilité volontaire sécurisée dans les entreprises d’au moins 300 salariés ;
  • de congé d’adoption ;
  • de congé sabbatique ;
  • d’activité à temps partiel après un congé de maternité ou d’adoption ;
  • d’arrêt de travail pour longue maladie ;
  • de mandat syndical.

Le salarié peut décider de la tenue de l’entretien avant sa reprise de poste.

L’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié

L’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié est obligatoire tous les six ans. La loi du 5 septembre 2018 relatif à la liberté de choisir son avenir professionnel autorise la modification de périodicité. Au cours de cet entretien professionnel, le manager vérifie que le droit à la qualification du salarié est respecté.

Chaque collaborateur doit avoir participé à au moins une action de formation. Le salarié doit aussi avoir acquis des éléments de certification. Il doit avoir également bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle. Le manager assume la rédaction d’un document d’état des lieux récapitulatif pendant l’entretien. Le salarié reçoit un exemplaire de ce document après sa rédaction à l’issue de l’entretien professionnel.

Un bilan de la progression du salarié

L’entretien professionnel obligatoire est une opportunité, tant pour le salarié que pour l’entreprise. Cet entretien individuel est complémentaire à l’entretien annuel d’évaluation. L’entreprise a l’obligation d’accompagner le salarié dans sa montée en compétences. En tant que salarié, l’entretien professionnel vous permet d’exposer vos ambitions d’évolution professionnelle à votre employeur. Parlez à votre manager de vos projets d’acquisition de compétences, de VAE, de changement de poste, etc.

Définir les besoins en formation des salariés

Outre les formations obligatoires, les salariés doivent bénéficier d’actions de formation non obligatoires. L’entretien individuel professionnel est l’occasion d’identifier vos besoins en formation. Les formations professionnelles des salariés éligibles au CPF participent à leur progression professionnelle. Vous envisagez une VAE, le développement de vos compétences, un changement de métier ou le passage du permis ? ABACUS vous offre un accompagnement personnalisé jusqu’à la réalisation de votre projet. Votre conseiller en gestion de carrière ABACUS suit votre progression après la fin de l’accompagnement.

Informer sur l’activation du compte personnel de formation (CPF) et la VAE

L’entretien professionnel doit également informer les salariés de l’activation de leur CPF. L’employeur doit indiquer les modalités d’abondement du CPF du salarié pour financer son action de formation. La validation des acquis par l’expérience VAE est aussi abordée. Le manager informe aussi les salariés de leur droit à un conseil en évolution professionnelle (CEP).

Quelle différence entre entretien professionnel et entretien annuel ?

L’entretien professionnel n’est pas un entretien annuel. L’entretien annuel évalue les performances du salarié pendant l’année écoulée. Il s’agit d’un bilan en termes d’atteinte des objectifs fixés et d’actions correctives à mettre en place. L’entretien professionnel ne fait pas état d’une évaluation du salarié.

Les aménagements d’entretien professionnel pendant le Covid-19

En raison de la crise sanitaire, l’ordonnance du 1er avril 2020 prévoit trois aménagements majeurs :

À l’issue de votre entretien professionnel vous souhaitez engager une VAE ou une reconversion professionnelle ? Contactez maintenant un conseiller en gestion de carrière ABACUS. Notre offre de formation complète est éligible au CPF. Vous bénéficiez de nos conseils en évolution professionnelle même après votre accompagnement personnalisé.

Article de Kévin Maudet
ECRIT PAR
ABACUS
Expert ABACUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager la publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Thématiques associées
A découvrir également
Notre réseau
ABACUS recrute !
Vous recherchez un dispositif de formation ou de financement

Les guides conseils ABACUS pour réussir votre reconversion ou évolution professionnelle

Un bilan de compétences en ligne et en 2 mois pour construire votre projet de reconversion professionnelle ?

//A la Une du blog

Comment demander une lettre de recommandation ?
Pour toutes questions
ou demandes
de renseignement